Ici, il n'y a pas de pourquoi !

Rutebeuf , Clichy La Garenne

Le 15 mars 2018
Durée : 1h05

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

D'après l'adaptation théâtrale de Si c'est un homme de Primo Levi, Tony Harrisson donne à voir le témoignage poignant d’un individu arrêté et incarcéré dans un camp. Après avoir été rasé, tondu, tatoué, dépouillé de tout ce qui faisait de lui un homme, il parvient à survivre..
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 9 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Ici, il n'y a pas de pourquoi !

De

Primo Levi

,

Pieralberto Marché

Adaptation

Tony Harrisson

,

Cécilia Mazur

Mise en scène

Tony Harrisson

Avec

 Guitoti

,

Tony Harrisson

  • Survivre

Ici il n’y a pas de pourquoi ! est le témoignage poignant d’un individu arrêté et incarcéré dans un camp.

Après avoir été rasé, tondu, tatoué, dépouillé de tout ce qui faisait de lui un homme, il parvient à survivre en assimilant les codes du camp. Malgré la souffrance, le travail forcé, les coups, le froid et la faim omniprésente, il veut résister jusqu’au printemps.

À travers son récit, il s’interroge et nous questionne sur cette expérience de déshumanisation absolue et totale. Par sa voix, s’expriment et s’entendent toutes les voix de ceux qui subissent partout et de tous temps ces mêmes souffrances, cette même injustice.

D’après l’adaptation théâtrale Si c’est un homme.

  • La presse

« Un spectacle bouleversant, contre toutes les formes de racisme. » Le Parisien

« Puissant ! » Rue du Théâtre

« Une interprétation époustouflante et universelle. » Arte Metrolpolis

  • La déshumanisation d’un homme

Je cherchais un texte fort à mettre en scène et à interpréter, qui non seulement réponde à un devoir de mémoire, mais également à un parcours artistique et citoyen. J’ai découvert le témoignage de Primo Levi Si c’est un homme puis l’adaptation théâtrale faite par lui-même et Pieralberto Marchesini, dit Marché, qui proposait une forme plus libre et plus universelle. Il me paraissait intéressant de réadapter cette pièce de façon moins dialoguée et plus musicale.

Nous avons voulu traiter de la déshumanisation d’un homme, à qui on a retiré son identité en l’asservissant avec la plus profonde injustice. La principale gageure de notre travail d’adaptation, avec Cecilia Mazur, a été de suggérer la guerre, les camps d’extermination, l’esclavage de l’homme, la mort, l’ignominie, sans pour autant citer les faits historiques de la Seconde Guerre Mondiale et de l’Holocauste, sans dates ni lieux. Nous avons cherché à rassembler en une seule voix, toutes celles et ceux ayant pu vivre les mêmes souffrances, la même injustice, partout, encore et toujours.

Notre travail théâtral s’inscrit principalement dans la monstration du destin et du parcours d’un homme dans son arbitraire descente aux enfers pour souligner l’universalité de la souffrance et de l’horreur. Il me tenait à coeur de préserver la qualité émotionnelle du texte et de faire évoluer cette proposition vers une dimension plus universelle.

La musique est primordiale dans la pièce : elle est ici la note d’espoir et de liberté. Le hang habille la pièce de ses sonorités acoustiques et accompagne les paroles de l’acteur et du passeur que je souhaite être. Les sons métalliques et froids retranscrivent et soulignent l’atmosphère glaciale du camp, le vent, les sirènes, le train.

Tony Harrisson, co-adaptateur, metteur en scène et comédien

Avis du public : Ici, il n'y a pas de pourquoi !

4 Notes

4 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(3)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Daniele F. (3 avis) 05 mai 2017

Bouleversant et d'actualité... Le comédien a vraiment su restituer le témoignage de Primo Lévi . Il le porte de façon authentique dans sa voix et dans son corps. L'unique instrument de musique sert avec finesse la mise en scene. Félicitations .
0
0
1
2
3
4
5
Par

Sylvie B. (2 avis) 05 mai 2017

Vu hier avec ma fille de 20 ans . J'ai lu ce livre il n'y a pas si longtemps , dire qu'il m'a marquée est un euphémisme. J'etais curieuse de voir ce que cela pouvait donner au theatre. Et en fait le texte fort est très bien restitué par l'acteur que l'on voit , au fur et à mesure de la pièce, s'effondrer et se recroqueviller . La musique sert bien l'oeuvre et l'angoisse nous saisit . A voir ! surtout en ce moment .
0
0
1
2
3
4
5
Par

Marie-claude S. (3 avis) 05 mai 2017

Un texte très bien restitué Je connais bien ce texte de Primo Levi, j'en connais pas coeur certaines de ses phrases tant sa lecture il y a déjà bien longtemps m'avait marquée. Il vibre en moi et hier soir il a encore vibré. Excellent acteur. J'ai aussi beaucoup apprécié la musique. Quelqu'un peut-il me dire le nom de l'instrument?
0
0
1
2
3
4
5
Par

Dominique R. (14 avis) 09 avril 2017

Un moment fort Un texte fort servi par un comédien tout à fait à la hauteur. La musique, très présente et jouée sur scène, vient souligner la gravitéu du props. Tres beau spectacle !
0
0

Spectacles consultés récemment