Gustave

Théâtre de l'Atelier , Paris

Du 25 novembre au 31 décembre 2014
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

,

Biopic

,

Tête d'affiche

Magistral Jacques Weber reprenant la correspondance de Gustave Flaubert, où il dénonce la médiocrité de la société, pourfend le conformisme, revendique sa conception de l'amour. Un propos d'une formidable actualité !
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 31 décembre 2014

 

Photos & vidéos

Gustave

De

Arnaud Bédouet

Avec

Philippe Dupont

,

Jacques Weber

  • Plonger dans un ouragan

Un anarchiste dans un corps de bourgeois, une hyper sensibilité corsetée dans une apparente convenance sociale font de Flaubert un immense personnage de théâtre, toujours proche de l'éruption. Sa correspondance, par sa colère, ses affirmations comme des coups de poings, sa truculente santé est en elle-même un formidable texte dramatique.

A notre époque où le conformisme et le consensus gangrène la société dans une uniformisation mortelle, il est bon et salutaire d¹écouter la rage d'un homme qui tenait la gageure de vivre en bourgeois et de penser en demi-dieu. Il est bon et salutaire de l'écouter pourfendre, avec jubilation, la médiocrité de ses contemporains, s'indigner contre les fausses valeurs, vomir conformisme et étroitesse d'esprit. C'est une colère terriblement actuelle, pleine d'énergie et de joie, jusque dans ses pires détestations. C'est une parole en liberté, jamais contrainte, honnête dans son adresse et sa démesure, sans notion de postérité, ce qui la rend rare et indispensable à écouter.

Entrer dans la correspondance de Flaubert, c'est plonger dans un ouragan. C'est être précipité sur les récifs de sa révolte, drossé contre les falaises de la bêtise, engloutit dans les abysses de son désespoir, roulé aux déferlantes de ses indignations avant de s'échouer au rivage de sa vision créatrice. On en ressort exsangue, saoulé et rincé mais diablement d'aplomb, la tête à l'endroit, prêt à y retourner. Cette pensée farouche, sans limite ni convention, exerce sur celui qui l'écoute un bienfait « hygiénique » ; elle rassérène et réchauffe, elle est contagieuse comme celle d'un révolutionnaire ou d'un mystique.

Librement inspiré de la correspondance de Gustave Flaubert.

  • La presse

« Ce texte, d’une force, d'une justesse étonnante, a l’air d’avoir été écrit aujourd’hui. Mis en forme avec autant de fidélité que de sens du théâtre par Arnaud Bédouet, il coule de source grâce à son interprète. Puissant, sardonique, douloureux, enragé, formidable. (...) Une soirée intelligente et tonique. » Les Echos

« Excellent ! (...) C’est un véritable coup de poing. On sort de là sonné, mais heureux. » Madame Figaro

« Un coup de gueule salutaire. Ce qui surprendra dans ce soliloque, dans ce coup de sang amer, et pourtant si radieux, si salutaire, c’est sa formidable actualité. Qu’il manie l’anathème ou la pire dévotion, qu’il rue ou qu’il s’agenouille, Flaubert demeure un contemporain capital… » Le Figaro

« Ces textes foisonnants, hétéroclites, roboratifs, Jacques Weber les dévore comme un fauve… A rugir de plaisir. » Le Canard Enchaîné

  • Note de Jacques Weber

« Reprendre un spectacle, c'est le redécouvrir, le " décréer " et le re-lire une première fois.

C'est aussi laisser s'ouvrir le si secret travail du temps et de la mémoire oubliée... L'acteur a vieilli et les temps intimes et historiques qu'il a traversés sont des sources sauvages de progrès et donc de bonheur, cette joie suprême de jouer et de transmettre, celle comme dirait Flaubert qui délaisse le port pour la haute mer... »

Jacques Weber

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Gustave

5 Notes

12 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(2)

Très bon


(3)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

François D. (2 avis) 18 juillet 2015

François D. C'était un vrai plaisir !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Laetitia V. (3 avis) 05 juillet 2015

Gustave J'ai été très déçue par le jeu de Weber : on ne comprenait pas ce qu'il racontait, un mot sur deux était inaudible, le ton était monocorde. La mise en scène manquait d'imagination et de brio. Bref, une soirée bien ennuyeuse !!!
0
0
1
2
3
4
5
Par

CHARLES C. (3 avis) 24 juin 2015

Gustave Un grand plaisir intelligent et très actuel
0
0
1
2
3
4
5
Par

Gen,eviève D. (1 avis) 23 juin 2015

déçue: cette pièce est un monologue, pourquoi pas et pourquoi meubler le monologue avec Eugène dont le rôle = celui d'un meuble inesthétique, Les "virevoltages", les rebondissements...les mots , les phrases d'un texte qui ne sont pas scandés par des silences ( cela se vérifie également pour la musique), pulvérise sa 3ème dimension et colmate sa profondeur.... Nostalgie de Laurent Terzief!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Catherine P. (4 avis) 29 décembre 2014

Gustave Excellente prestation de Monsieur Weber. Bravo !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Bernard V. (4 avis) 22 décembre 2014

Grandiose ! Bien sûr, il faut aimer Weber et Flaubert. Mais surtout Weber ! Il en fait des tonnes, mais il les fait si bien ! Il navigue, virevolte enfle, s'épuise puis rebondit encore et encore avec maestria. Texte, décor, éclairages et… Maître Weber : grandiose !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Helene G. (1 avis) 18 décembre 2014

prodigieux ! un pur moment de grâce qui réunit deux Génies, Weber dans Flaubert, dans un flot de mots affutés et incarnés à la perfection pour nous dresser le portrait vivant d'un homme profondément libre et sensible. Le jeu éblouissant de Weber est hypnotique, aussi spirituel qu'animal. On en sort bouleversés, habités... Un grand merci !!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Chantal F. (1 avis) 15 décembre 2014

excellentisime ! une des plus belles de la saison avec un acteur magnifique, parfait dans tous les registres qu'il utilise, un texte d'une justesse et d'une drôlerie rare. Moment exceptionnel.
0
0
1
2
3
4
5
Par

moniqued (22 avis) 15 décembre 2014

Gustave Excellent.. Jacques Weber est un grand acteur.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Françoise F. (23 avis) 13 décembre 2014

Prodigieux acteur, Jacques Weber est au sommet de son art avec ce texte qui lui convient si bien , coups de gueule mais aussi émotion retenue(la mort de sa soeur) et comique , le magistral discours de réception à l'académie. On est heureux d'entendre un texte aussi intelligent,cynique et actuel...
0
0
+ d'avis

Spectacles consultés récemment