Gardarem

1
2
3
4
5

Manufacture des Abbesses , Paris

Du 09 au 26 novembre 2017

CONTEMPORAIN

L’histoire se déroule au Subrémor, un pays qui ressemble étrangement au nôtre. Dans son « Bureau de l’Ordre Établi », Aranha, spectateur privilégié de l’Humanité depuis la nuit des temps, doit décider du sort des paysans insoumis du plateau d’Oménec, en lutte depuis neuf ans. Au travers de sa réflexion va peu à peu se peindre le tableau de l’histoire de cette lutte...
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 14,50 € au lieu de 26,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
 

Gardarem

De

Brunelle Lemonnier

Mise en scène

Brunelle Lemonnier

Avec

Marthe De Carné

,

Fabian Hellou

,

Jeanne Lecrivain

,

Tanguy Martinière

,

Lucia Palli

,

Simon Quintana

,

Marie Seguin

  • L'histoire d'une lutte

L’histoire se déroule au Subrémor, un pays qui ressemble étrangement au nôtre.

Dans son « Bureau de l’Ordre Établi », Aranha, spectateur privilégié de l’Humanité depuis la nuit des temps, doit décider du sort des paysans insoumis du plateau d’Oménec, en lutte depuis neuf ans.

Au travers de sa réflexion va peu à peu se peindre le tableau de l’histoire de cette lutte...

Neuf ans plus tôt, Colobra, ministre de la Défense du Subrémor, annonce à la radio que le camp militaire d’Oménec va être élargi de quatorze-mille hectares. Cela veut dire cent-trois paysans expropriés. Alors qu’ils ne se connaissaient pas entre eux avant cette annonce, les paysans décident de se rassembler pour contester la décision de l’Etat subrémorais. Au fil des années, la lutte va prendre une ampleur énorme. Des personnes qui n’étaient pas destinées à se connaitre vont se rassembler, ouvrant les yeux des paysans sur une réalité qu’ils ne connaissaient pas, et brisant de nombreux préjugés. Durant ces neuf ans, le cours de bien des vies va être dévié.

La question sera posée : dans quelle mesure peut-on accepter que l’ordre des choses soit bousculé ? Au nom de qui, de quoi ?

  • Note d'intention

Une pièce librement inspirée de la lutte du Larzac (années 1971 à 1981). Egoïsme. Violence. Rejet. Il n’est pas rare de voir l’intérêt particulier prévaloir sur l’intérêt commun. Toutefois, et l’histoire du Larzac nous le montre, pour une cause plus grande qu’eux, les Hommes peuvent se fédérer et regarder dans la même direction. Ce qui nous a fasciné dans cette aventure est la capacité que ces hommes et ces femmes ont révélé de passer outre leur confort de vie, leurs préjugés, leurs certitudes dès lors qu’ils se sont mis au service d’un idéal commun.

Avis du public : Gardarem

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment