Eraser Mountain

1
2
3
4
5

Théâtre de Gennevilliers (T2G) , Gennevilliers

Du 27 novembre au 01 décembre 2021
Durée : 2h20

CONTEMPORAIN

,

En langue étrangère

,

Festival

,

Festival d'Automne à Paris

,

Japonais

Dévastée par un immense séisme en 2011, le littoral de la ville de Rikunzentakata, dans la préfecture d’Iwate au Japon est actuellement le théâtre de travaux titanesques, visant principalement à surélever la région afin de faire face à d’éventuels futurs tsunamis. En découvrant la région complètement modifiée par l’homme, aujourd’hui devenue quasi artificielle, Toshiki Okada, figure majeure du théâtre contemporain japonais, s’est entouré du scénographe Teppei Kaneuji pour interroger notre rapport à l’anthropocentrisme et ses conséquences.En japonais surtitré en français.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 13,50 €,11 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide pour les personnes de plus de 18 ans (inclus). À partir du 30 septembre 2021 le pass sera exigé pour les adolescents de 12 à 17 ans. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Eraser Mountain

Mise en scène

Toshiki Okada

Avec

Mari Ando

,

Izumi Aoyagi

,

Takuya Harada

,

Yuri Itabashi

,

Makoto Yazawa

,

Leon Kou Yonekawa

En japonais surtitré en français.

Dévastée par un immense séisme en 2011, le littoral de la ville de Rikunzentakata, dans la préfecture d’Iwate au Japon est actuellement le théâtre de travaux titanesques, visant principalement à surélever la région afin de faire face à d’éventuels futurs tsunamis. En découvrant la région complètement modifiée par l’homme, aujourd’hui devenue quasi artificielle, Toshiki Okada, figure majeure du théâtre contemporain japonais, s’est entouré du scénographe Teppei Kaneuji pour interroger notre rapport à l’anthropocentrisme et ses conséquences. Ensemble, ils explorent sur un pied d’égalité les relations entre les personnes et les objets, dans un paysage scénique qui s’apparente à un collage 3D.

Eraser Mountain intègre un travail développé par l’artiste depuis quelques années, sous le nom de « Eizo Theatre », qui cherche à penser une approche nouvelle du langage et du corps. Ici le plateau se charge d’une multitude de projections, de tissus, de bois, de plastiques, de corps humains et de sons. Et très vite, sur scène, les humains se fondent au milieu du décor. Quel paysage va-t-il rester de l’anthropocène ? Et à quoi ressemble un théâtre où les objets sont aussi animés et essentiels que les vivants ?

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Eraser Mountain

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment