Dieu, Brando et moi

Studio Hébertot , Paris

Du 28 août au 17 novembre 2019
Durée : 1h15

CONTEMPORAIN

,

Pièce historique

Un questionnement identitaire ponctué de cet humour juif qui fait de la dérision la noblesse suprême. La pièce raconte, à travers celle d’un comédien, « l’histoire de l’humanité ».
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 17 novembre 2019

 

Dieu, Brando et moi

De

Gilles Tourman

Mise en scène

Patrick Simon

,

Maurice Zaoui

Avec

Patrick Simon

C'est l'histoire d'un enfant sauvé de la barbarie nazie par la communauté protestante du plateau du Chambon sur Lignon. Pendant la dernière nuit de son père, il reconstitue façon patchwork ses morceaux de vie. Cette pièce renvoie à un questionnement identitaire émaillé de traits d'humour, de cet humour juif si particulier... Qui fait de la dérision la noblesse suprême pour ne pas devenir vieux.

En racontant la vie du comédien Daniel Milgram la pièce raconte...« L'histoire de l'humanité ». Au commencement il y avait sans aucun doute sa mère. Puis Dieu, Brando et son père. Difficile dans un tel contexte de parler des uns avec les autres sans se fâcher avec tout le monde. D'où sans doute la grande solitude du comédien face à son destin surtout quand soudain pris de vertige face à son passé et se penchant sur sa vie il se sent dans la nécessité d'une quête d'hauteur. Une mère disparue, Brando présent, tout du moins encore à l'image, et un père mourant avec qui il tente de faire le point, pour ne pas dire la paix, avec vous comme témoins. Et Dieu dans tout cela, celui qui préside, imperturbable, aux destinées d'un peuple élu sans lui donner vraiment les moyens de l'être. Et pour affronter tout ce beau monde, Daniel Milgram interprété par Patrick Simon, seul en scène qui vous entraîne avec talent, à travers un long monologue, sur les chemins d'une vie, de sa vie, avec un humour parfois teinté de gaieté, de tristesse et de nostalgie, mais toujours juste, car chargé d'émotion.

Avec un grand absent tellement présent qu'il vous fait encore mieux sentir le poids de la séparation de celui ou de ceux « à qui on aurait voulu pouvoir dire, mais à qui on n'a jamais pris le temps de dire » combien on les aimait.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Dieu, Brando et moi

2 Notes

2 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(1)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Martine M. (1 avis) 29 août 2019

Pour adultes éclairés Très bon spectacle 8 Mais il faut presque être un peu vieux pour l'apprécier dans toute sa valeur. Enormément de références à la religion juive, il faut donc avoir une certaine connaissance, savoir ce qu'est le Talmud, qu'est-ce que Hanouka, reconnaître le Kaddish, comprendre la finesse et la complexité de la pensée juive... Ensuite, il faut savoir ce qui s'est passé au Chambon sur Lignon autour de Trocmé. Connaître cette résistance protestante et avoir un minimum de connaissances protestantes auxquelles Patrick Simon fait allusion. Et pour finir, connaître et les films de Marlon Brando, et avoir une certaine connaissance littéraire. Il y a beaucoup d'allusions à côté desquelles on passe si on n'a pas un semblant de culture... Patrick Simon jongle avec les mots, les idées, les époques. On passe d'une époque à une autre, du Talmud à un film de Marlon Brando, du film à sa relation avec son père, il faut donc pouvoir suivre pour ne pas se perdre dans le spectacle. Pour finir, il ne faut pas être accroché à la "laïcité à la française " mais accepter que la religion a son rôle dans l'éducation ! Un spectacle pour adultes curieux !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Sylvia B. (1 avis) 06 janvier 2019

allez-y vite Il ne reste que trois représentations et le spectacle, texte et performance, vous emportera une heure et quart durant. On rit, on est ému, on partage les difficultés d'un homme à être juif, à être fils, à être acteur. L'auteur rend également hommage au Chambon-sur-Lignon et à sa population qui a sauvé des milliers d'enfants de la barbarie. Un spectacle plein d'humanité et qui réchauffe le coeur.
0
0

Spectacles consultés récemment