David Wampach - Berezina

1
2
3
4
5

Nouveau théâtre de Montreuil (CDN) , Montreuil

Du 17 au 18 mai 2019
Durée : 1 heure

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

,

Rencontres Chorégraphiques de Seine-St-Denis

Passant allègrement de relectures du ballet classique à un intérêt pour les rituels et la transe, David Wampach ne se refuse aucune liberté dans sa nouvelle pièce Berezina.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 18 mai 2019

 

Photos & vidéos

David Wampach - Berezina

Chorégraphie

David Wampach

Avec

Régis Badel

,

Maeva Cunci

,

Lorenzo de Angelis

,

Ghyslaine Gau

,

Mickey Mahar

,

Lise Vermot

Fiévreuses. Éruptives. Débordantes. Les pièces de David Wampach ne prennent pas trente-six chemins pour empoigner les matières vivantes du monde, même filtrées par les savoirs de l'art. En 2017, son duo ENDO soulevait l'enthousiasme. L'artiste y révélait la dimension volcanique de certaines avant-gardes artistiques du vingtième siècle, aux sources de l'art-performance. Les théories pointues n'excluent pas l'urgence des actes percutants.

À présent, six interprètes, tout en diversités, prennent le relais dans sa nouvelle pièce, BEREZINA. La plupart d'entre eux et elles n'ont jamais collaboré auparavant avec David Wampach. Soit un ressort supplémentaire, pour une relation de pleine implication, de franche découverte. BEREZINA ? Brut, ce titre s'entend avec ses lointains échos de batailles, défaites et victoires, catastrophes à braver, mobilisations à convoquer.

Charger, déplacer, mettre en jeu : le plateau se saisit comme lieu des actions. Un grand principe y opère. À vue. Celui de la transformation. Il s'y pratique la couleur, le maquillage et le masque. Là, ne pas craindre un effet d'occultation, de dissimulation. C'est tout l'inverse, dans l'exacerbation d'une quête d'intériorité à vif, révélée, que retourne le masque. S'y dessine un univers de connexions et d'ouvertures, aux franges des hétérotopies.

Des espaces s'inventent. De transitions en transmissions, interprétations et ré-interprétations, les danseur·euse·s engagé.e.s avec David Wampach soulèvent une transe de consciences impliquées dans leur geste présent. Décidément non : même quand la danse n'illustre strictement rien, elle ne peut jamais se faire abstraite. Au contraire, toujours incarnée. Jubilation comprise.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : David Wampach - Berezina

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment