Dali

Dali en 1955 à la Sorbonne. Il arrive dans une Rolls Royce blanche contenant 1000 choux fleurs... pour prononcer un discours sur l'art contemporain, sur lui bien sûr, sur Picasso (le seul autre génie du XXème siècle)…
Le divin Dali dans tous ses états : le génie incomparable, excentrique, provocant mais aussi, au-delà des apparences, l’homme secret, sensible, capable de manier avec une joyeuse mauvaise foi l’autodérision autant que le paradoxe…
  • La conférence

Dali en 1955 à la Sorbonne. Il arrive dans une Rolls Royce blanche contenant 1000 choux fleurs... pour prononcer un discours sur l'art contemporain, sur lui bien sûr, sur Picasso (le seul autre génie du XXème siècle)… tel est le point de départ historique de ce spectacle.

En se plongeant dans ses divers et nombreux écrits, Dali, sur scène, revient sur sa vision de la peinture, son obsession pour la technique, la maîtrise et l'harmonie des toiles de la Renaissance. Il défend, au-delà de ses provocations régulières, de son excentricité légendaire érigée en système, une rigueur artistique absolue... Nous découvrons que celui qui affirmait « Le surréalisme c'est moi ! » n'avait d'yeux que pour Vermeer et Raphaël... Dali va jouer et raconter sa vie d'artiste. Il exagère, délire, joue avec son image, se met en scène, fait de sa vie une oeuvre totale, une performance continuelle.

Son discours est volontiers provocateur, énorme, critique à l'excès mais parfaitement construit. Il défend une certaine exigence artistique, une rigueur absolue. Derrière l'artiste médiatique, nous découvrons le peintre, l'homme...

Dali joue Dali, ce qui ne l'empêche pas d'être vrai, profond et sensible.

C'est un homme qui, sur scène, témoigne de sa traversée du groupe surréaliste, la défense de l'imaginaire, un homme qui lutte pour la liberté totale de l'artiste, sans tabous, sans censure, sans morale autre que l'exigence artistique.

Mais la fin approche, il glissera un mot sur son amour, sur Gala. Il faudra aussi, peut-être, laisser le dernier mot à Lorca...

« Je suis un porc suprême. Le symbole de la perfection est un porc. Charles Quint lui-même l'a instauré pour remplacer tous les autres symboles de la perfection. Le porc avance jésuitiquement, mais il ne recule jamais au milieu des ordures de notre époque ».

Distribution en alternance.

  • La presse

« Le génie fantasque revit sur la scène [...] Passionnant. Et bluffant. [...] Le comédien se glisse avec bonheur dans la robe de chambre du peintre pour le faire revivre. » Sylvain Merle, Le parisien, 24 juillet 2018

  • Note d'intention

Sur scène, Dali raconte et joue sa vie d'artiste.

C'est en s'attachant à l'artiste que nous tentons de découvrir l'homme. Un spectacle sur Dali ne peut témoigner de tout ce qu'est Dali. Nous avons choisi de nous attacher au peintre et à l'artiste qui a fait de sa vie une oeuvre totale, un artiste qui avouait naturellement : « Je sors toujours en uniforme de Dali. »

Bien sûr il y a l'image de Dali, image cultivée, travaillée consciencieusement qui reste aujourd'hui dans l'imaginaire de chacun, bien sûr cette image est présente sur le plateau. Mais, au-delà du personnage volontairement excentrique et exagéré, c'est une structure mentale parfaitement maîtrisée, sensible, impressionnante d'intelligence et de vivacité qui apparaît. Aller au-delà de l'image pour entendre sa parole... Il ne s’agit pas d’incarner la ressemblance physique avec Salvador Dali mais de se plonger dans sa « folie », son délire constant, sa « loufoquerie congénitale », trouver une fébrilité inquiète proche de cet étrange personnage…

L’étrangeté, l’imaginaire, la fébrilité gracieuse de Philippe Kieffer font de lui un acteur dont la folie, la fébrilité, l'humanité, l'exagération naturelle, la générosité se promènent quelque part dans le voisinage des personnages hors normes qui sont la matière vive du théâtre.

Sélection d’avis du public

aussi vrai que nature Par Jean P. - 18 août 2018 à 09h43

Vraiment bluffant ! On croirait voir et entendre Salvador Dali, sa voix et sa façon de parler, sa moustache, ses provocations et rodomontades ; une performance.

Très bon moment Par Jean-Christophe M. - 16 août 2018 à 15h27

Aux amoureux des artistes qui ont quelque chose à dire

Par Roberto P. - 11 août 2018 à 21h54

Très bien joué....émouvant....surtout les derniers moments

dali Par dominique luce - 6 août 2018 à 17h00

très bon spectacle beau jeu d'acteurs qui transmettent bien la folie de Dali à voir

Synthèse des avis du public

4,5 / 5

Pour 10 Notes

50%
50%
0%
0%
0%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

5 10 5
aussi vrai que nature Par Jean P. (110 avis) - 18 août 2018 à 09h43

Vraiment bluffant ! On croirait voir et entendre Salvador Dali, sa voix et sa façon de parler, sa moustache, ses provocations et rodomontades ; une performance.

Très bon moment Par Jean-Christophe M. (3 avis) - 16 août 2018 à 15h27

Aux amoureux des artistes qui ont quelque chose à dire

Par Roberto P. (9 avis) - 11 août 2018 à 21h54

Très bien joué....émouvant....surtout les derniers moments

dali Par dominique luce (23 avis) - 6 août 2018 à 17h00

très bon spectacle beau jeu d'acteurs qui transmettent bien la folie de Dali à voir

DALI Par VivianeL (13 avis) - 6 août 2018 à 09h14

DANS LA FRAICHEUR DE LA SALLE, 4 RANGES DE SPECTATEURS POUR SE DELECTER DURANT 1 H 30 D 'UNE INTERPRETATION TOUT EN FINESSE ET MAESTRIA. UN BEAU MOMENT DE THEATRE ET FELICITATIONS SINCERES AUX ACTEURS.

Très bien Par RICHARD C. (6 avis) - 5 août 2018 à 22h34

Belle interpretation de Dali Le duo d'acteurs est très percutant dans ses répliques. Permet de retrouver la personnalité de Dali et son extravangance Le mur d'image derrière les acteurs apporte encore plus à chaque scène A voir

à voir Par stefy (1 avis) - 4 août 2018 à 22h10

une immersion dans la pensée de Dali : des formules truculentes ,des tirades daliniennes où les neurones doivent s'accrocher ( à éviter un soir de fatigue pour en profiter intégralement ) une connaissance picturale facilite la compréhension des références artistiques (matisse , Turner ,Mondrian,Breton, Pollock,Kandisky , Raphael: qqs œuvres apparaissent en support lors de la pièce )

DALI SUBLIME Par Gillou (102 avis) - 29 juillet 2018 à 17h20

La réincarnation de Salvatore Dali Très belle interprétation , il y'a le génie , mais à mon gout , il n'y a pas assez la folie de Dali. La mise en scène est parfaite . Un duo de comédiens tout en élégance ….. Il faut y aller Petits et grands

excellent ! Par Ana elizabeth U. (9 avis) - 23 juillet 2018 à 10h11

Belle expérience drolesque! Bons acteurs et belle performance! A voir

dali Le 22 juillet 2018 à 09h51

très bonne démonstration de comment mettre en scène l'outrance et la folie sans se départir d'élégance et d'humanité. Très bon duo !

Informations pratiques

Studio Hébertot

78 bis, boulevard des Batignolles 75017 Paris

Accès handicapé (sous conditions) Batignolles
  • Métro : Rome à 156 m, Villiers à 274 m
  • Bus : Rome - Batignolles à 70 m, Villiers à 172 m, La Condamine à 284 m, Mairie du 17e à 330 m, Europe à 379 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Studio Hébertot
78 bis, boulevard des Batignolles 75017 Paris
Spectacle terminé depuis le jeudi 23 juillet 2015

Pourraient aussi vous intéresser

- 49%
Vermeer et son faussaire

Théâtre de la Contrescarpe

- 20%
Lady Agatha

Michodière

- 31%
Edmond

Théâtre du Palais Royal

- 28%
Smile

Théâtre de l'Œuvre

Glenn, naissance d'un prodige

Théâtre Montparnasse

Spectacle terminé depuis le jeudi 23 juillet 2015