Berlin, ton danseur est la mort

1
2
3
4
5

Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois , Paris

Du 21 mai au 09 juin 2018
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

Pas de décor. Une poésie des corps. Berlin, ton danseur est la mort d'Enzo Cormann est un drame contemporain, musical, traitant d'un des plus grands sujets universels et atemporels : la guerre.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 13,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Berlin, ton danseur est la mort

De

Enzo Cormann

Mise en scène

Amélie Hennes

Avec

Sarah Bloch

,

Quentin Chapellier

,

Camille de Preissac

,

Ghislain Delbecq

,

Armelle Gasquet

,

Béatrice Hennes

,

Cannelle Petit

,

Laurent Peyrat

  • Pièce musicale

Pas de décor. Une poésie des corps. Berlin, ton danseur est la mort est un drame contemporain, musical, traitant d'un des plus grands sujets universels et atemporels : la guerre.

L'histoire de Gretl Schüler, chanteuse de cabaret au début des années 30, à Berlin. Cette époque prélude à un cauchemar qui plongera Gretl dans un chaos intérieur à l'image de l'embrasement planétaire.

Dans le Berlin en ruine de 1946, Gretl tente de comprendre l'incompréhensible. Une écriture théâtrale forte qui révèle les déchirures d'un être à la fois victime et acteur du tourbillon de l'Histoire.

Par la compagnie Les Attentives.

  • Note d'intention

Elle est extrêmement originale par sa forme et son sujet. Tout d’abord, par son écriture : un mélange de poésie et de prose, de lyrisme et de simplicité, une oralité parfois douce, parfois brutale, qui lui donne un aspect cinématographique tout à fait rare au théâtre.

En effet, lorsque nous lisons cette pièce, de nombreuses images nous apparaissent, comme des scènes de film. Il va sans dire que l’auteur s’inspire – et par là-même rend hommage – au célèbre musical Cabaret de Fosse, à l'Ange Bleu de Stenberg ou encore au cinéma de Fassbinder, et plus globalement aux années 30, à ces années orageuses où la création artistique fusionne de mille feux parce que censurée, et où les expressionnistes, les fauves, les cubistes… sont à leur apogée.

De plus, cette pièce traite de la montée du nazisme à Berlin, à la veille de la plus terrible des guerres que l’humanité ait connue. L’auteur évoque à plusieurs reprises l’antisémitisme, le racisme et l’homophobie omniprésents dans l’organisation nazie, et l’horreur de la déshumanisation. Comment ne pas avoir les images d’archives en tête, comment ne pas entendre Hitler proférant ses discours haineux, ou les pas ordonnés et systématiques des soldats SS ? Comment ne pas voir Charlie Chaplin sur son globe dominant le monde ? ou la vision terrible des cadavres squelettiques dans les camps de la mort ? Plus qu’une simple histoire théâtrale, c’est un véritable devoir de mémoire que nous livre Enzo Cormman.

Aussi, l’auteur a eu la subtile idée, au même titre qu’un Brecht, d’ajouter une partition musicale à son œuvre. Au delà de ses nombreuses références artistiques citées à plusieurs reprises dans sa pièce, l’écriture nous plonge réellement dans une atmosphère, une ambiance… qui dépasse le théâtre : c’est tout à coup une chanson, un livre d’histoire, une étude, un témoignage… à travers lesquels on peut facilement, en tant que spectateur, s’attacher et s’identifier.

Cette pièce théâtrale qui, à travers deux ultimes monologues (au début et à la fin), dénonce foncièrement l’horreur de la guerre, et qui traite l’un des sujets les plus dérangeants de notre histoire, par l’évocation de la Shoah notamment, se doit d’être vue, entendue, et accessible à tous. « Que toujours, partout où un être humain serait persécuté, je ne demeurerai pas silencieux » disait Elie Wiesel. Le théâtre prend alors toute son importance car il devient nécessaire. Il permet au monde de se souvenir et de ne jamais oublier. « Parce que nous ne sommes pas là pour nous plaindre mais pour changer le monde… »

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Berlin, ton danseur est la mort

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment