Woyzeck (hors les murs)

1
2
3
4
5

Théâtre de la Commune , Aubervilliers

Du 14 au 28 mai 2005
Durée : 1H35

CONTEMPORAIN

Lieu  : sous chapiteau / dans le square derrière le théâtre. Une sorte de cérémonial forain et tragique, un drame populaire avec musique, où tous les personnages ont leur poids d'énigme, de menace et de tendresse, accompagnée par un petit orchestre de village…
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 28 mai 2005

 

Woyzeck (hors les murs)

De

Georg Büchner

Mise en scène

Jean-Louis Hourdin

Avec

Marc Beffa

,

Daniel Briquet

,

Eloïse Brunet

,

Arlette Chosson

,

Priscille Cuche

,

Agnès Duvivier

,

Julien Flament

,

Paul Fructus

,

Pierre Henri

,

Liza Journo

,

Valérie Larroque

,

Richard Mitou

,

Guillaume Perrot

,

Alain Poisot

,

Florian Vidgrain

,

Victor Zucchini

Lieu  : sous chapiteau / dans le square derrière le théâtre

Une troupe de théâtre avec un orchestre forain… Un cirque onirique… Un humain qui se défait, jouet cobaye entre les mains du monde et sur qui pèse non seulement l'oppression sociale, mais une sorte de fatalité biblique métaphysique…

Une sorte de cérémonial forain et tragique, un drame populaire avec musique, où tous les personnages ont leur poids d'énigme, de menace et de tendresse, accompagnée par un petit orchestre de village…

Surgie en pleine période romantique, Woyzeck inaugure l'histoire du théâtre moderne. La pièce - une succession de fragments - se présente comme un rêve éveillé, inspiré à Büchner par la véritable histoire d'un simple soldat du nom de Woyzeck qui assassina sa maîtresse à Leipzig en 1821. A 23 ans, le poète est au fait du savoir scientifique et philosophique de son temps ; il a de plus une expérience du combat politique. Avec une pénétration clinique qui porte aussi bien sur l'intimité des individus que sur l'état de la société, Büchner dresse un portrait de "l'humain qui se défait, jouet-cobaye sur qui pèse non seulement l'oppression sociale, mais une sorte de fatalité, alors qu'il essaie désespérément de comprendre le monde".

A sa mort, Büchner n'avait pas achevé sa pièce : les fragments en sont disséminés entre quatre manuscrits et la façon dont il concevait la fin de son drame nous reste inconnue. Chaque metteur en scène se doit donc de réinventer l'œuvre. C'est avec une double familiarité que Jean-Louis Hourdin réactive Woyzeck. Il a déjà monté tout Büchner et se sent en fraternité avec cet aîné par delà le siècle et demi qui les sépare : "J'aurais envie qu'il soit là. Que nous puissions réfléchir avec lui. Qu'est-ce que c'est que la jeunesse ?… qu'est-ce que c'est que le politique ?… et l'exil ?… et la folie ?… Car Büchner s'est intéressé à tout ce qui naissait à son époque, et même à tout ce qui allait naître et dont il était poétiquement le précurseur "

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Woyzeck (hors les murs)

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment