United Problems of Coût de la Main-d’OEuvre

du 4 au 15 juin 2008
1 heure

United Problems of Coût de la Main-d’OEuvre

Le texte de Jean-Charles Massera se présente comme le dialogue d’une femme inquiète du devenir-salarial de ses proches avec un chef d’entreprise soucieux de ne pas « finir sous l’contrôle des Coréens ». La novlangue du discours médiatique, étrange hybride de jargon spécialisé, de lexique idéologisé, d’expressions répétées ad nauseam est physiquement et radicalement poussée à bout : à cet égard, mettre en scène United Problems of Coût de la Main-d’OEuvre, c’est mener le combat sur le terrain de la langue ennemie.

Le texte de Jean-Charles Massera se présente comme le dialogue d’une femme inquiète du devenir-salarial de ses proches avec un chef d’entreprise soucieux de ne pas « finir sous l’contrôle des Coréens ». Il est en réalité la mise en échec de toute écoute, de toute entente, de toute discussion. La novlangue du discours médiatique, étrange hybride de jargon spécialisé, de lexique idéologisé, d’expressions répétées ad nauseam est physiquement et radicalement poussée à bout : à cet égard, mettre en scène United Problems of Coût de la Main-d’OEuvre, c’est mener le combat sur le terrain de la langue ennemie.

J’ai cherché à rendre sensible le travail sur la prosodie médiatique engagé par l’écriture de Jean-Charles Massera et à tenir ensemble deux traits indissociables du texte : la subversion politique et son improbable drôlerie. La mise en scène travaille les contextes d’énonciation des discours dominants et met à distance la violence aliénante des artifices mis en oeuvre par les dispositifs médiatiques. Les « personnages » joués par Christophe Brault et Clémence Léauté parlent une langue qui n’est plus le signe d’aucun « je » : porteurs d’un discours qui les excède, ils sont porte-voix d’une langue malade qui signe notre appartenance à une époque du monde.

J’ai voulu monter United Problems of Coût de la Main-d’OEuvre comme une comédie sur la société du spectacle : une comédie du discours qui tient lieu de spectacle, si l’on définit avec Guy Debord le spectacle comme « le moment où la marchandise est parvenue à l’occupation totale de la vie sociale ».

United Problems of Coût de la Main-d’OEuvre est paru, suivi de United Emmerdements of New Order, aux éditions P.O.L, Paris, 2002.

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Maison de la Poésie

Passage Molière - 157, rue Saint Martin 75003 Paris

À l'italienne Accès handicapé (sous conditions) Châtelet Librairie/boutique
  • Métro : Rambuteau à 157 m, Etienne Marcel à 267 m
  • RER : Châtelet les Halles à 365 m
  • Bus : Grenier Saint-Lazare - Quartier de l'Horloge à 106 m, Réaumur - Sébastopol à 381 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Maison de la Poésie
Passage Molière - 157, rue Saint Martin 75003 Paris
Spectacle terminé depuis le dimanche 15 juin 2008

Pourraient aussi vous intéresser

- 28%
Smile

Théâtre de l'Œuvre

Monsieur Motobécane

Petit Saint-Martin

- 20%
Courgette

Tristan Bernard

- 25%
Fin de partie

Théâtre de l'Atelier

La réunification des deux Corées

Théâtre de la Porte Saint-Martin

- 32%
Une histoire d'amour

Splendid Saint Martin

Spectacle terminé depuis le dimanche 15 juin 2008