Une petite fille privilegiée

1
2
3
4
5

Lucernaire , Paris

Du 05 mars au 26 avril 2014
Durée : 1h10

CONTEMPORAIN

Une toile de cendres au sol et sur les murs. Une comédienne seule en scène joue Francine Christophe, l'auteure de ce témoignage autobiographique : Elle a huit ans et demi en juillet 42, lorsqu'elles sont arrêtées, sa mère et elle, à La Rochefoucault …puis emportées par la tourmente nazie jusqu'au camp de Bergen-Belsen. D'où elles reviendront. Ensemble.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 26 avril 2014

 

Une petite fille privilegiée

De

Francine Christophe

Mise en scène

Philippe Hottier

Avec

Magali Helias

  • Un témoignage autobiographique

Francine Christophe écrit la vérité sans victimisation.

Elle a six ans lorsque son père part au front, en 1939. En 1940, il est fait prisonnier en Allemagne. Il est alors officier.
En Juillet 1942, Francine est arrêtée avec sa mère, et retenue dans des camps : Poitiers puis Drancy puis Pithiviers, Beaune-la-Rolande… puis retour à Drancy, « camp modèle, antichambre des camps de la mort » Elle fait partie des « privilégiés » : « la Convention de Genève obtient notre maintien en France, à titre d’otages, pour nous, femmes et enfants des officiers prisonniers de guerre français »

Et pourtant…

« Nouveau départ… Gare de l’Est… On roule, on roule … Nous entrons en Allemagne… Arrivée à Bergen-Belsen… jusqu’à sa libération par les Russes en 1945 lors d’un transport ferroviaire.

C’est longtemps après ces événements que Francine Christophe a écrit ces pages sur l’enfance qu’elle vécut en enfer. Pour que ses enfants et petits enfants en connaissent l’histoire vraie.

L’adaptation théâtralisée du texte initial, que nous présentons, est le fait de l’équipe artistique de ce projet, avec l’accord de Francine Christophe.

La vérité, dans cette écriture, donne toute sa valeur à la transmission du sens. Les événements évoqués appartiennent à un drame humain historique. Leur évocation par le Théâtre les fait entrer dans le champ de la Tragédie. Des instants d’humour offrent sa respiration au drame. Ces moments-là - tous les déportés s’en souviennent - sont aussi véridiques que ceux qui dressent le portrait de l’enfer. Dans le monde de l’envers. Ici, sur la terre des Hommes. Tant que ne sera pas élucidée la question de « comment, pourquoi et ce que peut l’Homme contre l’Humanité… »

L’écriture droite de ce texte nous réveille quant à l’universalité et l’intemporalité du sujet.

Philippe Hottier

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Une petite fille privilegiée

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment