Svevn / Les jours s'en vont

du 1 au 5 octobre 2019
1h30

Svevn / Les jours s'en vont

Une femme âgée tombe et s’absente. Dort-elle ? Rêve-t-elle ? Une suite de couples de diverses générations apparait, multipliant les possibles, les équations de la relation à l’autre. Un landau passe, une femme s’en va, un jeune couple s’installe, un autre se sépare… Sont-ils l’émanation du rêve de la femme évanouie ou les résurgences de sa vie, tels une mémoire chorale, universelle ?

Une femme âgée tombe et s’absente. Dort-elle ? Rêve-t-elle ? Une suite de couples de diverses générations apparait, multipliant les possibles, les équations de la relation à l’autre. Un landau passe, une femme s’en va, un jeune couple s’installe, un autre se sépare… Sont-ils l’émanation du rêve de la femme évanouie ou les résurgences de sa vie, tels une mémoire chorale, universelle ?

Parallèlement, un Homme Mûr est là, quitté par sa femme qui « a toujours faim », il attend. Il semble regarder sa vie se dérouler devant lui, en assistant à celle des autres couples, dont la mort de la Femme Âgée face à son compagnon impuissant. Pourra-t-il aider ? Pourra-t-il agir ?

Deux jeunes couples aux situations opposées sont suspendues à un landau, l’un pouvant être la projection idéale du second. Du désir d’enfant comblé chez les uns, impossible chez les autres, en passant par une rupture amoureuse pour finir par la mort, comment vivre l’impossible « secours » ? Une réflexion sur la solidarité dans l’amour, envers l'autre et entre générations.

En plusieurs boucles, passant par des variantes d’écriture ou d’interlocuteur, Jon Fosse sonde le passage du temps, questionnant l’absence temporaire puis définitive de l’autre et du même coup la nôtre.

« Un même temps dans un seul lieu où plusieurs générations ont vécu : cette « suite » interdit toute chronologie, mais provoque un suspens, tel une enquête sur nos propres existences, avec humour et tendresse. Impliquant un travail précis du rythme, de l’espace, entre chorégraphie et partition pour faire entendre les bruits et silences de nos vies. Une langue, échappant à la rhétorique, qui tente de creuser les situations au plus vif, avec des mots de tous les jours qui, se répétant en manière de précision, tâchent de dire au plus juste ce dont ces êtres sont animés... Mais qu’est-ce qui est dit ? Cette question est celle qui m’intéresse au théâtre : Qu’est-ce qui est dit qui nous agit vraiment ? Avec Jon Fosse ce qui se dit est agissant, nous percute et nous questionne : comment vivons-nous ? » Brigitte Barilley

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Théâtre-Studio à Alfortville

16, rue Marcelin Berthelot 94140 Alfortville

Accès handicapé (sous conditions) Bar Grand Paris Restaurant Val-de-Marne
  • Métro : Ecole Vétérinaire de Maisons-Alfort à 732 m
  • Bus : Général de Gaulle à 127 m
  • Voiture : périphérique Porte de Bercy / autoroute A4 direction Metz-Nancy sortie Alfortville.

Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre-Studio à Alfortville
16, rue Marcelin Berthelot 94140 Alfortville
Spectacle terminé depuis le samedi 5 octobre 2019

Pourraient aussi vous intéresser

Partenaire
Le Montespan

Théâtre Actuel La Bruyère

La Danseuse

Théâtre de Belleville

- 16%
Music-Hall Colette

Tristan Bernard

La réunification des deux Corées

Théâtre de la Porte Saint-Martin

Spectacle terminé depuis le samedi 5 octobre 2019