Saison sèche

1
2
3
4
5

MC93 , Bobigny

Du 10 au 13 janvier 2019
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

,

Danse contemporaine

Phia Ménard inscrit son rituel théâtral dans un rapport étroit entre matière et corps sans rechercher la beauté à tout prix, lui préférant la confrontation, le combat et le refus du confort. Corps et mots sont mis en mouvement, chorégraphiés avec une précision minutieuse pour organiser un chaos brûlant d'intensité et faire apparaître le poids d'un pouvoir masculin, sûr de lui, qui peut sembler immuable.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 28,50 €,18 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Saison sèche

De

Jean-Luc Beaujault

,

Phia Ménard

Mise en scène

Jean-Luc Beaujault

,

Phia Ménard

Avec

Marion Blondeau

,

Anna Gaïotti

,

Elise Legros

,

Phia Ménard

,

Marion Parpirolles

,

Marlène Rostaing

,

Jeanne Vallauri

,

Amandine Vandroth

  • Défier le pouvoir patriarcal

Dans un lieu de résistance et d'insoumission, habité par des danseuses confrontées « à un sol qui tremble et à des murs qui suintent », se déroule un rituel artistique où les corps et les mots se conjuguent pour aller au-delà de « l’assignation des genres » et de son corollaire, le pouvoir patriarcal.

Phia Ménard inscrit son rituel théâtral dans un rapport étroit entre matière et corps sans rechercher la beauté à tout prix, lui préférant la confrontation, le combat et le refus du confort. Corps et mots sont mis en mouvement, chorégraphiés avec une précision minutieuse pour organiser un chaos brûlant d'intensité et faire apparaître le poids d'un pouvoir masculin, sûr de lui, qui peut sembler immuable. La force de ce théâtre, qui mêle danse, musique et poésie permet de déstabiliser les certitudes, de créer le trouble et de déplacer les frontières, même les plus solides.

Par la Compagnie Non Nova.

  • La presse

« Dans une scénographie visuellement renversante, Saison sèche orchestre un rituel pour détruire la maison patriarcale. Bien décidée à en finir avec l’oppression masculine, Phia Ménard fait montre d’une puissance vengeresse, qui n’échappe pas aux stéréotypes. » Vincent Bouquet, sceneweb, le 22 Juillet 2018

« Dans une performance spectaculaire, sept danseuses survoltées dynamitent une métaphore du modèle patriarcal. » Marie-Valentine Chaudon, La Croix, 19 juillet 2018

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Saison sèche

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment