Quelqu'un pour veiller sur moi

Paris 5e
du 13 mars au 27 avril 2008

Quelqu'un pour veiller sur moi

Que se passe-t-il si on enferme dans une même pièce un Anglais, un Irlandais et un Américain ? Inspirée de l’expérience de l’Irlandais Brian Keenan et de l’Anglais John McCarthy, retenus près de cinq ans au Liban à la fin des années 80, la pièce explore la crise quotidienne endurée par ces otages dont la force provient de leur manière de communiquer, de leur humour, de leur imagination, de leur intelligence et de leur foi.

"Tu te rends compte que, dans tout le temps passé ici, pas une fois je n’ai rêvé que j’étais enfermé ? Toujours dans mes rêves, je suis libre. Un homme libre."

Que se passe-t-il si on enferme dans une même pièce un Anglais, un Irlandais et un Américain ? L’intrigue de Quelqu’un pour veiller sur moi pourrait sonner comme une mauvaise plaisanterie. La pièce est ici une cellule quelque part dans Beyrouth et l’histoire est inspirée de l’expérience de l’Irlandais Brian Keenan et de l’Anglais John McCarthy, retenus près de cinq ans au Liban à la fin des années 80.

Sans trop savoir ce qui leur vaut ce cauchemar, Edward, reporter de guerre irlandais au caractère bien trempé et Adam, médecin américain, bientôt rejoints par Michael, universitaire anglais spécialiste de la littérature médiévale, se retrouvent enchaînés à un mur, mal nourris, sans aucun contact avec le monde extérieur, avec pour toute distraction la lecture de la Bible et du Coran, la contemplation de leur propre folie, leurs souvenirs, leurs engueulades et leurs rêves. Par delà leurs divergences nationales et leurs querelles, ils sont soumis à l’absolu de la peur et à la nécessité de la solidarité.

La pièce explore la crise quotidienne endurée par ces otages dont la force provient de leur manière de communiquer, de leur humour, de leur imagination, de leur intelligence et de leur foi.

Créée en 1992 et récompensée la même année par deux nominations aux Tony Awards (Broadway) et Olivier Awards (Londres), cette pièce n’a rien perdu de sa résonance originale. Notamment parce que la situation politique évoquée n’est d’aucune importance dans la pièce qui se concentre uniquement sur les relations entre ces trois hommes, pris au piège d’une situation inhumaine qui les dépasse. Cette oeuvre est profondément émouvante, drôle et poétique, un véritable chant à la grandeur de l’humanité, à l’espoir,à l’amitié, à l’imagination et à la liberté de l’esprit ; à mes yeux, une réponse magnifique à « L’enfer, c’est les autres » de Sartre.

Sophie Lorotte

Traduction d'Isabelle Famchon.

Sélection d’avis du public

RE: RE: Quelqu'un pour veiller sur moi Le 24 mars 2008 à 09h40

J'ai vraiment passé un très beau moment, plein d'émotion et d'humour. Une vraie leçon de courage et de vie. Et puis il y a des passages tellement drôles avec beaucoup d'imagination (j'ai adoré la partie de tennis !).

RE: Quelqu'un pour veiller sur moi Le 23 mars 2008 à 19h32

Alors, là, je suis carrément d'accord, c'est une pièce magnifique, dont je suis sorti ému, mais avec une formidable envie de vivre. Le texte est fort, mais c'est aussi plein d'humour. Les trois comédiens sont fantastiques. Bravo !

Quelqu'un pour veiller sur moi Le 22 mars 2008 à 21h47

A la fois drôle et touchant... et quelle énergie de la part des comédiens. J'en vibre encore. C'était comme un concentré de vie, avec tout ce qu'il faut comme humour et comme trésor d'inventivité pour résister au pire. De quoi aimer la vie encore plus fort.

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

RE: RE: Quelqu'un pour veiller sur moi Le 24 mars 2008 à 09h40

J'ai vraiment passé un très beau moment, plein d'émotion et d'humour. Une vraie leçon de courage et de vie. Et puis il y a des passages tellement drôles avec beaucoup d'imagination (j'ai adoré la partie de tennis !).

RE: Quelqu'un pour veiller sur moi Le 23 mars 2008 à 19h32

Alors, là, je suis carrément d'accord, c'est une pièce magnifique, dont je suis sorti ému, mais avec une formidable envie de vivre. Le texte est fort, mais c'est aussi plein d'humour. Les trois comédiens sont fantastiques. Bravo !

Quelqu'un pour veiller sur moi Le 22 mars 2008 à 21h47

A la fois drôle et touchant... et quelle énergie de la part des comédiens. J'en vibre encore. C'était comme un concentré de vie, avec tout ce qu'il faut comme humour et comme trésor d'inventivité pour résister au pire. De quoi aimer la vie encore plus fort.

Informations pratiques

Mouffetard

73, rue Mouffetard 75005 Paris

Spectacle terminé depuis le dimanche 27 avril 2008

Pourraient aussi vous intéresser

- 28%
Smile

Théâtre de l'Œuvre

Monsieur Motobécane

Petit Saint-Martin

- 20%
Courgette

Tristan Bernard

- 25%
Fin de partie

Théâtre de l'Atelier

La réunification des deux Corées

Théâtre de la Porte Saint-Martin

- 32%
Une histoire d'amour

Splendid Saint Martin

Spectacle terminé depuis le dimanche 27 avril 2008