Powder her Face

1
2
3
4
5

Athénée Théâtre Louis-Jouvet , Paris

Du 11 au 18 juin 2021
Durée : 2h20 avec entracte

MUSIQUE & DANSE

,

Opéra

Que Don Juan compte dans son catalogue 1003 maîtresses rien qu’en Espagne passe encore, mais que Margaret Campbell, duchesse d’Argyll, ait eu 88 amants, voilà qui était un peu too much pour la bonne société britannique de 1963. Révélée à la presse à scandales d’Outre-Manche, l’affaire fit des gorges aussi chaudes que profondes : on exhuma la collection de Polaroid de la dame, comprenant quelques rangs de perles et l’image troublante d’une fellation offerte à un « homme sans tête ». Un scandale ne venant jamais seul, l’opéra que le compositeur Thomas Adès consacra à l’affaire devait aussi choquer l’opinion. Déconseillé au moins de 16 ans.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 29,50 €,24,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les salles de spectacles appliquent les directives sanitaires (port du masque obligatoire et distanciation) et garantissent, le cas échéant, une sortie à 21h00 au plus tard. Votre billet vaut alors justificatif pour rejoindre votre domicile aux heures de couvre-feu.
 

Powder her Face

De

Thomas Adès

,

Philip Hensher

Mise en scène

Julien Chavaz

Direction musicale

Jérôme Kuhn

Avec

Graeme Danby

,

Sophie Marilley

,

Alison Scherzer

,

 Timur

Déconseillé au moins de 16 ans.

Shocking  ! Que Don Juan compte dans son catalogue 1003 maîtresses rien qu’en Espagne passe encore, mais que Margaret Campbell, duchesse d’Argyll, ait eu 88 amants, voilà qui était un peu too much pour la bonne société britannique de 1963. Révélée à la presse à scandales d’Outre-Manche, l’affaire fit des gorges aussi chaudes que profondes : on exhuma la collection de Polaroid de la dame, comprenant quelques rangs de perles et l’image troublante d’une fellation offerte à un « homme sans tête ». Un scandale ne venant jamais seul, l’opéra que le compositeur Thomas Adès consacra à l’affaire devait aussi choquer l’opinion : devenu célèbre pour la description musicale de cette ducale gâterie, Powder her Face fut considéré comme « non adapté à une retransmission » par la radio anglaise… Mais on aurait tort de ne voir ici qu’une envie de choquer. Sollicité par d’aussi augustes maisons que le Royal Opera House, la BBC, ou le Carnegie Hall de New York, Thomas Adès convoque ici ensemble les audaces d’Alban Berg et de Stravinsky, la fougue des musiciens de tango, la gouaille du cabaret et la verve de la comédie musicale, au service d’une partition sensuelle et surprenante, et d’un livret qui raconte avant tout la décadence d’une classe et d’une époque.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Powder her Face

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment