One land many faces

1
2
3
4
5

Carreau du Temple , Paris

Du 30 janvier au 04 février 2015

CONTEMPORAIN

Six artistes montent sur scène comme dans un bateau pour une destination inconnue : l’Europe. Des langues, des chants et des sons. On entend aussi des résonnances d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique dans le chœur de cet équipage qui cherche son cap.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 04 février 2015

 

Photos & vidéos

One land many faces

De

Jean Bofane

,

Dan Friedman

,

Kwang-Lim Kim

,

Borbala Sebok

Mise en scène

Bruno Freyssinet

Avec

Pak Yan Lau

,

Donna Males

,

Forbon N’zakimuena

,

Iker Oritz de Zarate

,

Natasa Stork

,

Jessica Walther-Gabory

  • Résumé

Voici une Berlinoise franco-allemande, une Bruxelloise née à Hong Kong, un Basque espagnol, une Britannique du Pays de Galles, un Français d’origine congolaise et une Hongroise de Budapest. Ceci n’est pas une blague. Voici 6 artistes qui vont monter sur scène comme dans un bateau pour une destination inconnue : l’Europe. Des langues, des chants et des sons. On entend aussi des résonnances d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique dans le chœur de cet équipage qui cherche son cap. Le voyage va leur poser la question de l’endroit d’où ils viennent comme de celui où ils vont.

  • Trajectoires sur l'Europe

Pour provoquer ces questions, One Land Many Faces a commandé des textes à 4 auteurs venant de Corée du Sud, des Etats Unis, de Hongrie et de Belgique. Réunis à Berlin en décembre 2013, ils ont croisé leurs regards sur la “vieille Europe” pour un premier atelier d’écriture. Ils se sont ensuite dispersés chez les partenaires du projets au Pays Basque, en Hongrie ou au Pays de Galles pour puiser de nouvelles inspirations.

Ces textes résultant de l’expérience puisent dans les cultures de chacun et dans l’expérience du projet. Ils esquissent des histoires, des rencontres, des chansons comme autant d’itinéraires, de trajectoires ou de méridiens. Leurs inspirations mettent en jeu les héritages identitaires, mais aussi le projet européen.

A Bruxelles en septembre 2014, les 6 artistes-performers rencontrent le metteur en scène et le directeur musical pour une première résidence. Ensemble, ils naviguent entre les mots des auteurs et explorent les chants et les musiques inspirés par ces langues anglaise, hongroise et française. Très vite on entend aussi des résonances d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique battre dans le choeur de cet équipage cosmopolite. En janvier 2015, à Paris cette fois, One Land Many Faces pose à nouveau ses bagages pour créer la forme finale d’un spectacle et la représenter, avant de partir en tournée dans les 5 autres pays du projet.

  • Note de mise en scène

One Land Many Faces est un spectacle à la fois théâtral et musical. Il donne à entendre les différentes langues du projet (Français, Anglais, Espagnol, Basque, Allemand et Hongrois) selon les interprètes (tous polyglottes) et selon les auteurs. En fonction du pays de représentation, les performers privéligient la langue “locale”. Pour le Carreau du Temple, il vont parler soit en Français, soit traduire en direct pour le spectateur les autres langues européennes. Le dispositif scénique permet aux spectateurs de former un cercle autour de l’espace de jeu, pour contribuer à donner un sentiment d’inclusion. Le public est invité à partager le processus même du projet, explorant avec les acteurs les textes des auteurs associés comme autant de facettes de l’identité européenne en mouvement. Un moment de partage que l’équipe espère à la fois convivial et cosmopolite.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : One land many faces

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment