Maxime Le Forestier - Restons amants

1
2
3
4
5

Avant-Seine , Colombes

Le 23 mars 2009

MUSIQUE & DANSE

De San Francisco à Né quelque part en passant par Mon frère, on a tous quelque chose en nous de Maxime Le Forestier. Le voici de retour avec un album épuré et boisé où se croisent des chansons d’amour, des rêveries de fabuliste, des échappées sensuelles ou quelques inventions incroyables.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 23 mars 2009

 

Maxime Le Forestier - Restons amants

Avec

Maxime Le Forestier

De San Francisco à Né quelque part en passant par Mon frère, on a tous quelque chose en nous de Maxime Le Forestier. Cet artiste engagé, figure emblématique des années 1970, fièrement libre, n’a cessé de surprendre le public pendant plus de trente ans.

Pourtant voilà déjà huit ans que Maxime Le Forestier n’avait pas publié de nouvelles chansons, depuis la sortie en 2000 de l’album L’Echo des Etoiles. Une longue parenthèse durant laquelle il a notamment collaboré au projet acoustique Plutôt Guitare, écrit et composé les musiques du spectacle Spartacus le gladiateur et effectué une tournée de 300 dates consacrée à l’œuvre de Brassens, Maxime chante Brassens, 2ème cahier. Il a

Le voici de retour avec Restons Amants, un quatorzième album romantique et épuré. Parmi les complices qui ont habillé cette voix, reconnaissable entre mille, d’orchestrations sobres et acoustiques, on retrouve Manu Galvin, Michel Haumont, Matthieu Chedid, Vanessa Paradis.

Un album épuré et boisé où se croisent des chansons d’amour, des rêveries de fabuliste, des échappées sensuelles ou quelques inventions incroyables sur Le Juge par exemple, fable à la Brassens composée par Julien Clerc. Une écriture sophistiquée héritière de ses grands tubes avec les graves d’un homme mûr encore teintée des aigus rêveurs d’Education sentimentale. L’artiste revient, fidèle à lui-même et pour notre plus grand plaisir !

Il est accompagné sur scène de 3 musiciens, avec guitare, violoncelle et percussions.

« L’artiste revient revigoré et fidèle à lui-même, en patriarche sur lequel il faut toujours compter. » Le Parisien

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Maxime Le Forestier - Restons amants

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment