Mam'zelle Nitouche

Marigny , Paris

Du 07 au 15 juin 2019

MUSIQUE & DANSE

,

Cabaret

,

Coups de coeur

,

Opérette

,

Palazzetto Bru Zane

,

Sélection Evénement

Après deux ans de succès, Mam’zelle Nitouche pose ses valises à Paris pour sept dates exceptionnelles au Théâtre Marigny. Dans une mise en scène de Pierre-André Weitz, l’ouvrage mélange le ton comique d’après 1870, l’esprit des revues de café-concert et le rythme du théâtre parlé.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 15 juin 2019

 

Photos & vidéos

Mam'zelle Nitouche

De

 Hervé

,

Henri Meilhac

,

Albert Millaud

Mise en scène

Pierre-André Weitz

Direction musicale

Christophe Grapperon

Avec

Damien Bigourdan

,

Clémentine Bourgoin

,

Samy Camps

,

Eddie Chignara

,

David Ghilardi

,

Miss Knife

,

Pierre Lebon

,

Ivanka Moizan

,

Lara Neumann

,

Antoine Philippot

,

Olivier Py

,

Sandrine Sutter

,

Pierre-André Weitz

  • Un scénario totalement loufoque

Succès de théâtre puis de télévision, Mam’zelle Nitouche est une expérience originale d’un compositeur qui – en inventant la « comédie-vaudeville » – associe l’intelligence malicieuse du théâtre de Feydeau et Labiche à la gouaille comique de la chanson de café-concert. Chaque numéro de chant est ainsi conçu pour devenir un tube, si bien que Le Soldat de plomb ou La Légende de la grosse caisse – pour n’en citer que deux – restent irrésistiblement dans la tête du public à l’issue du spectacle. Redécouvrir ce répertoire était un devoir pour le Palazzetto Bru Zane, qui ne pouvait imaginer salle plus idéale que le Théâtre Marigny pour présenter cette production à Paris.

Mam’zelle Nitouche brasse tous les ressorts du comique à partir d’un scénario totalement loufoque : l’oganiste Célestin, professeur de musique au couvent des Hirondelles troque chaque soir sa soutane contre un costume de scène et devient Floridor (le double d’Hervé ?) compositeur de musique légère et amant de Corinne. Il a notamment pour élève la jeune Denise de Flavigny, dont la vocation religieuse est défaillante. Elle se fait rebaptiser Mam'zelle Nitouche, devient chanteuse à succès et séduit (sous cette identité) son propre fiancé, le lieutenant des dragons Fernand de Champlâtreux

  • Un ouvrage inspiré de la vie du compositeur

Mam’zelle Nitouche, même si elle n’est pas la dernière œuvre d’Hervé, peut être regardée comme son testament musical, ou tout au moins l’accomplissement de sa carrière. L’ouvrage, dont le sujet s’inspire de la vie même du compositeur – un organiste de couvent devenant homme de théâtre et compositeur léger à la nuit tombée –, mélange habilement le ton comique d’après 1870 (celui de Lecocq, en particulier), l’esprit des revues de café concert et le rythme effréné du théâtre parlé hérité de Labiche. D’ailleurs, à la création en janvier 1883, l’œuvre était intitulée « comédie-vaudeville », mention qui dit assez combien l’action y est tout, et la musique plus spécifiquement destinée à des « numéros » spirituels de solistes.

Le rôle-titre, en particulier, est doté d’un nombre important d’airs et de duos pour faire valoir l’abattage scénique et vocal d’Anna Judic, première Mam’zelle Nitouche d’une longue série de vedettes. Le succès ira bien au-delà des espoirs d’Hervé, et se prolongera au XXe siècle à travers des reprises cinématographiques dont l’une des dernières mettra en scène Fernandel, dans le rôle de Célestin créé par Hervé. Traduite dans de nombreuses langues, Mam’zelle Nitouche est encore présente dans la mémoire collective de certaines générations en Russie ou en Italie.

  • La presse

« Un cabaret des années folles où tout est permis. » Le Figaro Magazine

« Weitz signe une mise en scène colorée et vive d'une opérette totalement loufoque. Une équipe aussi convaincue que talentueuse sert la musique entraînante d'Hervé. Bonne humeur. » Les Échos

« Un spectacle bondissant qui décapera les planches. » Le Temps

« Lara Neumann, Damien Bigourdan, Samy Camps et le protéiforme Olivier Py, au sommet, y réussissent à projeter ce vaudeville du travestissement dans un présent intemporel, en détruisant tout esprit de pesanteur. » Classica

« Un formidable esprit de troupe. Sur scène, toutes et tous chantent, dansent, jouent la comédie. Mention particulière à l’ensemble des solistes qui ne ménagent ni leur peine ni leur souplesse. » La Croix

« Un casting d'exception. » Arte

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Mam'zelle Nitouche

5 Notes

5 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(3)

Très bon


(2)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Annie-claude R. (1 avis) 15 juin 2019

Mamz'elle Nitouche Excellent spectacle avec dès l'arrivée un accueil très festif.La comédie musicale dont on parle aujourd'hui n'est qu'une évolution de l'opérette. Avis aux grincheux et pessimistes de toutes sortes: allez voir ce spectacle pour vous aérer l'esprit!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Isabelle G. (1 avis) 13 juin 2019

Délire hilarant Spectacle excellent, troupe exceptionnelle Un des meilleurs spectacles de ma vie... déjà longue! On sort de là hilares, le pas léger et de la musique plein la tête.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Jérôme F. (1 avis) 11 juin 2019

Mam’zelle Nitouche Troupe joyeuse, spectacle enlevé, excellente mise en scène.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Annie C. (9 avis) 11 juin 2019

EXCELLENT ET JOYEUX Un specracle excellent musicalement et complètement loufoque. Des chanteurs /comédien et des musiciens de grande qualité. Allez y!!!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Martine F. (20 avis) 10 juin 2019

très bon spectacle et excellents musiciens.......
0
0

Spectacles consultés récemment