Les Toits Bossus

1
2
3
4
5

Théâtre de la Commune , Aubervilliers

Du 10 au 17 décembre 2021
Durée : 2 heures

CONTEMPORAIN

Mais que se passe-t-il sur le toit de l’école ? Une étrange compagnie d’acteurs, Val, Flof, Fredo, Aurèle et Sam, donnent chaque mois une représentation en hommage aux vingt-six enfants à l’origine des Toits bossus.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide pour les personnes de plus de 18 ans (inclus). À partir du 30 septembre 2021 le pass sera exigé pour les adolescents de 12 à 17 ans. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Photos & vidéos

Les Toits Bossus

De

Théo Cazau

Mise en scène

Juliane Lachaut

Avec

Camille Blanc

,

Théo Cazau

,

Antonin Fassio

,

Juliane Lachaut

,

Romain Noury

,

Lavinia Osimo

,

Mathilde Rousseau

,

Aurélien Vacher

Mais que se passe-t-il sur le toit de l’école ? Et qui sont ces adultes perchés à sa cime ? Une étrange compagnie d’acteurs, Val, Flof, Fredo, Aurèle et Sam, donnent chaque mois une représentation en hommage aux vingt-six enfants à l’origine des Toits bossus. Car ce sont eux qui, après avoir créé avec les comédiens la pièce L’œil du lièvre, ont décidé d’en composer leur propre version.

Inspiré – de façon très décalée – des événements de la Commune de Paris, le spectacle montre le soulèvement et la fin tragique des « ardentes lunes en fleurs », qui ne faisaient que réclamer leur part de soleil sur la toiture des voisins. Mais aujourd’hui les enfants ont disparu, de même que les souvenirs des barricades. Alors que faire sinon relier l’enfance au théâtre et à la révolution ? C’est un spectacle splendide, qui a l’ardeur des vieilles avant-gardes, implacable douceur, qui redonne au théâtre toute son incorruptible machine. Par la langue, par le jeu des acteurs, par le déni de la mort des cœurs, l’enfance a toujours été la décision du théâtre.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Les Toits Bossus

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment