Les Rustres

Vieux Colombier - Comédie Française , Paris

Du 25 novembre 2015 au 10 janvier 2016
Durée : 2 heures

CLASSIQUE

,

Coups de coeur

Jean-Louis Benoit met en scène Les Rustres, une satire de la bourgeoisie commerçante vénitienne, incarnée par des hommes aussi bornés, râleurs qu’intolérants et dont la méfiance à l’égard de la gent féminine confine à l’absurde, qui illustre parfaitement le théâtre de Goldoni.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 10 janvier 2016

 

Photos & vidéos

Les Rustres

De

Carlo Goldoni

Mise en scène

Jean-Louis Benoit

Avec

Clotilde de Bayser

,

Gérard Giroudon

,

Christian Hecq

,

Nicolas Lormeau

,

Rebecca Marder

,

Christophe Montenez

,

Laurent Natrella

,

Bruno Raffaelli

,

Céline Samie

,

Coraly Zahonero

  • Satire sociale

« À la maison ! C’est moi qui commande », le ton est donné, on ne s’amuse pas chez Lunardo, l’un des rustres ; les femmes sont censées rester au foyer, pas question d’aller s’encanailler au Carnaval de Venise.

Écrite en 1760, la comédie de Carlo Goldoni n’a jamais été jouée à la Comédie- Française, éclipsée peut-être par la célèbre Trilogie de la villégiature. Satire de la bourgeoisie commerçante vénitienne, incarnée par des hommes aussi bornés, râleurs qu’intolérants et dont la méfiance à l’égard de la gent féminine confine à l’absurde, Les Rustres illustrent parfaitement le théâtre de Goldoni, un « théâtre de la vie qui [a] un contenu vrai, des personnages observés de la réalité, une expression naturelle ».

Ainsi celui que Voltaire qualifiait de « fils et peintre de la nature » scrute-t-il ses contemporains, leurs rapports et leurs comportements sociaux. Il fait alors oeuvre de divertissement tout en livrant à la postérité un témoignage aigu des moeurs de son temps. Et Jean-Louis Benoit met en garde qui voudrait réduire l’auteur à un simple « photographe du réel ». Il est bien plus que cela. « Passionné par l’homme social », ce « “poète comique” demande aux hommes de se voir et de se situer, de prendre conscience de la richesse inépuisable du quotidien, et de penser le monde au lieu de le subir. » Fidèle de la Maison et amoureux de la Troupe, le metteur en scène y a déjà monté sept productions depuis 1992 dont Les Fourberies de Scapin et Le Révizor qui lui valurent tous deux le Molière de la mise en scène. Il y revient après onze ans d’absence.

  • La presse

« Jean-Louis Benoit joue habilement sur trois fronts : la farce tendance commedia dell’arte (...) ; la bataille entre les sexes (une joute acharnée) ; et la critique sociale (mordante). » Philippe Chevilley, Les Echos, 30 novembre 2015

« (...) assurément l’une des plus acerbes et des plus drôles. (...) Difficile de séparer le rôle de ce qu’en fait son interprète, Christian Hecq, tant il lui donne du relief, de l’épaisseur, avec cette façon particulière qu’a cetacteur d’inquiéter ses personnages, d’en montrer physiquement les failles par une gestuelle inventive, imprévisible. » Jean-Pierre Thibaudat, blog Mediapart, 30 novembre 2015

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Les Rustres

20 Notes

20 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(14)

Très bon


(4)

Bon


(1)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(1)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

HENRY B. (1 avis) 02 décembre 2015

Les Rustres Du meilleur de Goldoni, avec la trilogie de la Villégiature. De très bons acteurs, en un mot, une excellente soirée
1
0
1
2
3
4
5
Par

Christian E. (1 avis) 01 décembre 2015

Les Rustres parfait, quelle Chance pour les Parisiens d'avoir Musées, théâtres, de belles pièces, à quand un aménagement du territoire sérieux pour que tous profitent de ses spectacles magnifiques en province.
1
0
1
2
3
4
5
Par

Patricia G. (1 avis) 26 novembre 2015

vif, endiablé, tonique et formidablement joué A priori peu attirée par le théâtre classique, j'ai passé une formidable soirée. L'actualité d'un texte superbe (la misogynie, les robes de bure aux allures de tchador, la violence faite aux femmes, leur complicité). Le talent impressionnant des comédiens et de la jeune Rebecca Marder dont c'est paraît-il le premier rôle au théâtre. Incroyablement à l'aise, elle navigue avec finesse, fraîcheur et humour sur tous les écueils du rôle et arrive à rendre attendrissante et drôle le prototype de jeune fille (idiote) à marier qu'il lui est donné d'incarner.
1
0
1
2
3
4
5
Par

Emmanuelle D. (1 avis) 19 mai 2020

Une farce révolutionnaire ! Superbe pièce de théâtre. Déjà par le texte révolutionnaire et si contemporain ! on nous parle de masques ... à l'heure où il est conseillé d'en porter ... Les rustres sont des hommes sauvages, rustres, des goujats, qui ne comprennent pas la finesse des femmes, l'envie qu'elles ont de sortir, de s'habiller ... Ces hommes auraient raison de se méfier de la futilité, ils veulent être maîtres chez eux et garder leurs femmes à la maison. Ils ont peur de tout et en deviennent ridicules. Lunardo joué par le formidable Christian Hecq répète : "il faut dire les choses comme elles sont" : il veut marier sa fille au fils de l'un de ses amis, un rigoriste comme lui. Il veut que sa fille se marie avec cet homme qu'elle n'a jamais vu ... La seconde femme de Lunardo elle rêve de sortir de chez elle, elle n'en peut plus d'être confinée, et ne veut pas voir les choses comme elles sont ... elle répète d'ailleurs "figurez-vous ..." L'arme des femmes, c'est celle de la parole, une des femmes les plus impressionnantes c'est Felice (interprétée par Clotilde de Bayser) avec sa plaidoirie pour défendre les femmes : "Vos façons d’agir avec les femmes, avec vos épouses, avec votre fille, sont si extravagantes, elles sortent tellement de l’ordinaire, que jamais, au grand jamais, elles ne pourront vous aimer elles vous obéissent par force, elles se laissent brimer par sagesse et elles vous considèrent, non comme des maris et des pères, mais comme des Tartares, des ours, des gardiens de prison."
0
0
1
2
3
4
5
Par

Nicole G. (1 avis) 09 janvier 2016

Les Rustres Pièce moderne par les thèmes évoques, la place de la femme dans la société, ses droits, le machisme des hommes, très drôle néanmoins, avec une très fine analyse psychologique des personnages, mettant en avant le contraste entres "les rustres", que représente le clan des hommes et celui des femmes caractérisées par leur intelligence. Le tout joué par des acteurs extraordinaires! Formidable moment de théâtre.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Françoise G. (1 avis) 03 janvier 2016

Excellent spectacle avec une troupe de comédiens homogène. Comédie très enlevée. A voir.
0
0
1
2
3
4
5
Par

André G. (2 avis) 03 janvier 2016

Spectacle poussif. Rien à voir avec la pièce vue au Théâtre des Italiens. Mauvais, très mauvais boulevard. Faut-il absolument recycler les acteurs décadents?
0
0
1
2
3
4
5
Par

Maxellende M. (1 avis) 03 janvier 2016

les rustres à voir absolument...!
0
0
1
2
3
4
5
Par

HENRY R. (1 avis) 02 janvier 2016

les rustres excellente interprétation comédie de moeurs bien enlevée par l'ensemble de la troupe; Henry R
0
0
1
2
3
4
5
Par

Philippe L. (2 avis) 02 janvier 2016

les rustres Extra. à voir et revoir.
0
0
+ d'avis

Spectacles consultés récemment