Les Parents terribles

du 22 février au 30 avril 2023
1h40

Les Parents terribles

Une version poignante et énergique de la pièce mythique de Jean Cocteau, portée par un trio exceptionnel formé par Muriel Mayette-Holtz, Charles Berling et Maria de Medeiros.

Une version poignante et énergique de la pièce mythique de Jean Cocteau, portée par un trio exceptionnel formé par Muriel Mayette-Holtz, Charles Berling et Maria de Medeiros. Entre vaudeville et tragédie : détonant !

  • Un trio détonant

Michel est un jeune homme choyé par sa mère, Yvonne. Lorsqu'il annonce à ses parents qu'il aime Madeleine, le désespoir s'empare de sa mère, qui craint de perdre son fils, et de son père, Georges, car… Madeleine est sa maîtresse. Le trio vit aux crochets de la tante Léonie, sœur d’Yvonne, qui dissimule depuis nombre d’années son propre amour pour Georges. Léonie va tenter d’ordonner cette tragique comédie de la vie.

  • La presse

« Nous découvrons l’essence de ce « boulevard noir » qui sans cesse balance entre le vaudeville et la grande tragédie Muriel Mayette-Holtz incarne avec maestria Yvonne, maitresse-mère de ce foyer libre et bohème. Un mélodrame ironique dont le rythme, la mécanique, les dialogues pulsent une énergie comique redoutable. Perton ne force jamais le trait. L’amour et la violence, tout en nuances. Un grand moment de théâtre. » Le Figaro

« Une version inédite des « parents terribles ». Un spectacle évènement. Le résultat est détonnant. Quelle distribution ! Muriel Mayette est impressionnante dans le rôle de la mère, elle se fond admirablement bien dans ce tourbillon boulevardier incessant qui ne laisse aucun répit dans le rythme de la mise en scène de Christophe Perton. » France Inter

« Christophe Perton signe un boulevard cruel d’une rare modernité. Porté par une distribution flamboyante, menée tambour battant par le trio Muriel Mayette-Holtz, Maria de Medeiros et Charles Berling, la pièce, interdite à sa création, n’a rien perdu de sa verve mordante, de sa force troublante. Ces « Parents terribles » sont clairement « incroyables ». Un petit bijou de cynisme et de drôlerie, du beau théâtre ! » L'Œil d'Olivier

  • Note d'intention

Qu’y a t’il de plus beau et de plus émouvant que d’entrevoir le dessein d’un écrivain brouillant les pistes et disparaissant au travers d’une forme pour mieux apparaître dans le fond de son écriture? Jean  Cocteau, victime de l’échec de ses pièces précédentes, isolé et raillé par son  propre  milieu  artistique, homosexuel assumé avant l’heure, drogué maladif et solitaire, prétend en 1938 renverser la table en écrivant une pièce de  boulevard  pour  répondre aux attentes du public populaire et faire un succès digne de ce nom. Les parents terribles répondent à cette idée reprenant avec une maestria diabolique tous les codes du vaudeville pour produire par la forme une situation, un rythme, une mécanique et des dialogues, qui pulsent une énergie comique redoutable.

La recette est magistrale et produit le succès attendu. La pièce restera à l’affiche plus d’une année s’attirant les foudres de l’extrême  droite, les éloges de la critique, et plus d’un million de spectateurs avant d’être ensuite immortalisée par le cinéma. Sauf qu’à y regarder de plus près il apparait clairement que le carburant de cette machine infernale se compose de tous les éléments qui fondent la tragédie universelle. Puisant chez les grecs, à la source du mythe originel de l’amour maternel pour le mâle nommé « fils », photographiant les vices et les aliénations qui fondent  en forme de convention la famille française idéale, Cocteau dresse le terrible portrait des ravages que produit le sentiment universel de l’amour. Sans concession, sans compromis, il dissèque ces corps gangrénés, atrophiés par cette maladie qu’est l’amour. Mais plus profondément encore, cet amour impossible d’Yvonne, femme de 45 ans pour Michel, son fils de vingt ans, se reflète aussi, sans presque aucune déformation, dans l’amour de Cocteau pour Jean Marais, l’interprète historique du personnage de Michel.

Glissant tragiquement dans le costume d’Yvonne, Jean Cocteau substitue l’insuline dont le personnage est esclave, par l’opium qu’il fume lui-même sans relâche pour échapper à la solitude où l’enferme la sublime liberté avec laquelle il assume sa sexualité, ses désirs, son art et sa vie d’artiste. Cocteau dit en substance que  nous  vivons  dans  l’ère  de  l’actualité, alors que la poésie est la langue de l’intemporalité, d’une vérité accouchée de la nuit par un autre « moi » plus profond, plus dangereux que nous essayons de dominer à longueur de temps. C’est « cet autre » qui fait scandale et crée le malaise dans cette pièce abyssale qui pose l’équation du chaos incarné par le désordre d’Yvonne qui à l’instar des enfants et des fous ne dissimule pas ce moi profond et les désirs terribles qui en découlent.

Christophe Perton, metteur en scène

Sélection d’avis du public

Magnifique Le 1er mai 2023 à 11h35

Un texte cruel, une magnifique distribution, excellente mise en scène.

Par DominiqueM - 30 avril 2023 à 09h20

Réinterprétation caustique d’un texte parfois désuet ; excellents comédiens, notamment Maria de Medeiros, excepté Émile Berling au jeu fade

Par laurenceb - 28 avril 2023 à 17h16

jeu d'acteurs excellent dynamisme décors et lise en scène superbes très bonne soirée ! merci !

A voir ! Le 13 avril 2023 à 10h10

Interprétation remarquable des trois artistes principaux. Nous sommes emportés de la première seconde à la dernière dans cette tragédie où le rire n'est pas absent. Un très beau moment de théâtre !

Synthèse des avis du public

4,0 / 5

Pour 16 Notes

56%
19%
6%
6%
12%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

4 16 5
Magnifique Le 1er mai 2023 à 11h35

Un texte cruel, une magnifique distribution, excellente mise en scène.

Par DominiqueM (1 avis) - 30 avril 2023 à 09h20

Réinterprétation caustique d’un texte parfois désuet ; excellents comédiens, notamment Maria de Medeiros, excepté Émile Berling au jeu fade

Par laurenceb (20 avis) - 28 avril 2023 à 17h16

jeu d'acteurs excellent dynamisme décors et lise en scène superbes très bonne soirée ! merci !

A voir ! Le 13 avril 2023 à 10h10

Interprétation remarquable des trois artistes principaux. Nous sommes emportés de la première seconde à la dernière dans cette tragédie où le rire n'est pas absent. Un très beau moment de théâtre !

Ennuyant/ déçu Par Patrick C. (4 avis) - 7 avril 2023 à 09h16

Qui s'intéresse encore à de tels thèmes, je pensais que ce serait traité avec modernité! Pourtant les acteurs sont excellents .

Bof Par Valclair (1 avis) - 2 avril 2023 à 14h22

J'ai trouvé cela long, poussif et surjoué. La jeune comédienne joue très bien.

Incroyable ! Le 2 avril 2023 à 10h28

Et oui ce terme récurrent dans ce texte de Cocteau est ici à citer tant l’adaptation, le jeu de tous les acteurs restitue ce texte si profond et dont le caractère psychanalytique reste toujours aussi pertinent, C’est jouissif. Bon moment, à voir.

SPECTACLE PARFAIT Par gerardg (7 avis) - 27 mars 2023 à 10h12

excellente interprétation, très bonne mise en scène dans un décor bien adapté. Le tout s'appuyant sur une des pièces les plus remarquables d'un grand auteur.

Excellent spectacle Par Stephane T. (2 avis) - 21 mars 2023 à 09h40

Jeux d'acteurs, textes, mise en scène excellent moment .

Excellent ! Par Sylvie F. (7 avis) - 16 mars 2023 à 14h51

Très bon moment. Le texte tout à fait d’actualité et très bien servi.

incroyable! Par Cacahuette E. (2 avis) - 12 mars 2023 à 23h17

L'histoire de cette famille complètement dingue mère incestueuse père infidèle la tante qui essaye de tenir cette roulotte en ordre et le fils complètement perdu! très beau moment de théâtre avec ce savoureux texte de Cocteau! les comédiens jouent vraiment tous très bien magnifique Lola créton dans le rôle de Madeleine. Allez y c'est incroyable!

Daté Le 6 mars 2023 à 16h51

Daté est le mot qui m'est venu au cours du spectacle et qui me reste. Jeu inégal des acteurs, dont un particulièrement surfait ...L'écriture de Cocteau, dont quelques répliques amusantes, restent agréables à l'oreille, mais c'est long et poussif.

Les parents terribles Le 6 mars 2023 à 10h51

C'est bien sûr une question de personnel, mais j'ai trouvé cette pièce assez grandiloquente malgré quelques répliques savoureuses, le jeu des acteurs forcé, (à l'exception de la jeune comédienne jouant Léonie, Marie de Meideros vraiment excellente), en bref, un théâtre un peu dépassé.

belle relecture d'un tres grand classique Par ISABELLE Anatole-Gabriel (3 avis) - 3 mars 2023 à 10h40

du vaudeville à la tragédie grecque : tous les registres sont convoqués par la qualité du jeu des acteurs. Tres belle réussite après la mythique prestation de Marais et lila kredova ....

Excellent ! Un grand moment de théâtre; ; des acteurs au top Par Philippe P. (4 avis) - 27 février 2023 à 08h45

Excellent ! Un grand moment de théâtre ! Des acteurs au top ! Merci

Informations pratiques

Théâtre Hébertot

78 bis, boulevard des Batignolles 75017 Paris

À l'italienne Batignolles Restaurant Salle climatisée Vestiaire
  • Métro : Rome à 156 m, Villiers à 274 m
  • Bus : Rome - Batignolles à 70 m, Villiers à 172 m, La Condamine à 284 m, Mairie du 17e à 330 m, Europe à 379 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre Hébertot
78 bis, boulevard des Batignolles 75017 Paris
Spectacle terminé depuis le dimanche 30 avril 2023

Pourraient aussi vous intéresser

Oublie-moi

Théâtre Actuel La Bruyère

Le petit coiffeur

Théâtre des Gémeaux Parisiens

Les Idoles

Théâtre de la Porte Saint-Martin

- 33%
Les Poupées persanes

Pépinière Théâtre

- 25%
La Leçon

Théâtre de la Huchette

Big Mother

Théâtre des Béliers Parisiens

Spectacle terminé depuis le dimanche 30 avril 2023