Les Océanographes

1
2
3
4
5

Théâtre de Châtillon , Châtillon

Le 15 mars 2022
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

,

Festival d'Automne à Paris

,

Sciences

Après Rituel 4 : Le Grand Débat, Émilie Rousset et Louise Hémon s’emparent des archives d’Anita Conti, première femme océanographe française, pionnière de l’écologie, première scientifique à pénétrer le monde fermé des marins et à en témoigner.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 14,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide pour les personnes de plus de 12 ans. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Photos & vidéos

Les Océanographes

De

Anita Conti

Adaptation

Louise Hémon

,

Emilie Rousset

Mise en scène

Louise Hémon

,

Emilie Rousset

Avec

Saadia Bentaïeb

,

Antonia Buresi

Après Rituel 4 : Le Grand Débat, Émilie Rousset et Louise Hémon s’emparent des archives d’Anita Conti, première femme océanographe française, pionnière de l’écologie, première scientifique à pénétrer le monde fermé des marins et à en témoigner.

En 1952, Anita Conti embarque sur un chalutier pour partager la dure vie des pêcheurs de morue en Atlantique, seule avec sa caméra et soixante hommes durant six mois. Cadencées par la houle incessante, les images qu’elle ramène sont rudes et poétiques. Ses prises de vues comme ses textes, réunis sous le titre Racleurs d’océans, font date. Militante d’avant-garde, elle pressent la nécessité du développement durable et de la protection des océans. Émilie Rousset et Louise Hémon mettent en regard les archives passées et les recherches actuelles en poursuivant leur réflexion pleine d’humour sur le discours des images. Le duo de metteuses en scène invente un dispositif théâtral composé d’images filmées en 16mm, de journaux de bords et d’interviews d’océanographes contemporaines. Sur scène, les comédiennes Saadia Bentaïeb et Antonia Buresi évoluent au son des ondes Martenot de Julie Normal. À travers les époques, l’évolution des technologies et des savoirs, que produisent les images scientifiques comme discours politique, comme potentiel poétique ?

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Les Océanographes

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment