Le laboureur de bohême

Théâtre de Poche-Montparnasse , Paris

Du 01 septembre 2020 au 03 janvier 2021
Durée : 1h15

CLASSIQUE

Marcel Bozonnet et Pauline Devinat s'emparrent du texte de Johannes Von Tepl, datant du XVe siècle.
Continuer la lecture

Spectacle suspendu

Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Le laboureur de bohême

De

Johannes Von Tepl

Mise en scène

Marcel Bozonnet

,

Pauline Devinat

Avec

Logann Antuofermo

,

Marcel Bozonnet

  • Une véritable fête de l’esprit

Un laboureur dont la femme vient de périr en couches convoque la Mort pour lui faire part de sa colère et de sa douleur. Celle-ci répond à ses invectives avec sagesse, humeur ou moquerie. Leur Dialogue construit sur le mode des disputatio médiévales est une véritable fête de l’esprit et une matière à jeu sans limite. En l’écrivant au début du XVème siècle, Johannes von Tepl offrait aux siècles à venir une réflexion animée sur notre condition de mortels.

  • La presse

« Texte cinglant. Marcel Bozonnet rythme avec une rigueur de chef d’orchestre l’impitoyable mécanique de son raisonnement. » Télérama - TT

« Un des spectacles qui donne envie de retourner au théâtre en cette rentrée. » Vanity Fair

« On frémit, on sourit et on réfléchit. Un duel captivant. » RFI - Vous m’en direz des nouvelles !

« Une réflexion sur la mort qui résonne particulièrement dans le contexte actuel. La mise en scène se concentre sur l’essentiel : la puissance de la disputation. » La Terrasse

« Une fascinante dispute ! On est saisi d’entrée. » Le journal d’Armelle Héliot

« La très belle traduction, l’adaptation, la mise en scène épurée et le jeu des deux comédiens sont les formidables passeurs de ce texte passionnant et salutaire. » Spectacles Séléction

« Un texte de toute beauté, un dialogue âpre et plein de rage. » Artistik Rezo

« Une véritable fête de l’esprit. Le texte est magnifique et le propos reste très actuel. » Fou de théâtre

« L’interprétation est de haut niveau. Nous sommes conviés à un étrange voyage ! » Théâtre Passion

« Un propos passionnant, d'une modernité confondante, finement interprété par les deux comédiens. » De la cour au jardin

« Une joute oratoire passionnante. » Mordue de théâtre

« Une joute vivante et incarnée. Le sujet est grave, et pourtant on rit à plusieurs reprises ! » Les Soirées de Paris

« Un texte à la naï­veté fraîche et gra­cieuse et une mise en scène sug­ges­tive. Une décou­verte qui ne manque pas de charme. » Lelitteraire.com

« Marcel Bozonnet dans le rôle est tel un oiseau danseur dans une cage improvisée. Le verbe haut, l’œil rieur, la diction aisée et chantante, le comédien fait corps avec sa parole, et la maîtrisant, tel un cavalier et sa monture. » Hottello

« Les deux acteurs, opposent deux présences qui donnent leur pleine force à la belle traduction de Florence Bayard. Marcel Bozonnet mène le rôle au plus haut de la violence hautaine. Avec lui chaque sentence est à la fois goûtée, savourée et lancée. C’est dire que cette interprétation est d’une puissance peu banale. Logann Antuofermo donne au jeune paysan tout le contraire : une fragilité, une douceur, une fraîcheur que viennent visiter la douleur et une volonté de vérité et de rébellion. Il tient cette partition délicate avec un talent d’une très juste sensibilité.Voilà du théâtre absolu, où s’inscrit dans une brûlure moderne l’héritage des plus belles théatralités. » Webtheatre

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le laboureur de bohême

2 Notes

2 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(2)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Franck V. (11 avis) 25 octobre 2020

Une joute oratoire saisissante Marcel Bozonnet et Caroline Devinat nous proposent une mise en scène digne des plus éminents tragédiens grecs : le propos, finement ciselé par Johannes Von Tepl, est admirablement porté par deux duellistes des mots évoluant dans un décor simple mais efficace. Faiblement éclairé par une lune fantomatique délicatement rendue, Marcel Bozonnet - lui même sur scène - déclame avec une gravité d'outre tombe, puissamment évocatrice, un texte à la noirceur philosophique. Logann Antuofermo lui tient tête avec application même si on aurait aimé le voir plus tranchant. Le spectacle reste quoi qu'il en soit atemporel et vous prend aux tripes. Une merveille de classicisme.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Florence C. (4 avis) 17 octobre 2020

texte difficile, interprétation brillante texte difficile, interprétation brillante
0
0

Spectacles consultés récemment