Le journal d'un fou

1
2
3
4
5

Gyptis Théâtre , Marseille

Du 20 au 24 novembre 2012
Durée : 1h15

CLASSIQUE

Le journal d’un fou est l’itinéraire d’un fonctionnaire médiocre, pauvre, sans réelle instruction, qui subit sa vie au lieu de la vivre. Une seule issue pour lui à ce marasme quotidien : s’échapper par la folie. Entre déchirure et fou rire, dans une mise en scène de Andonis Vouyougas, Gogol nous renvoie à nos propres fantasmes.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 24 novembre 2012

 

Le journal d'un fou

De

Nicolas Gogol

Mise en scène

Andonis Vouyoucas

Avec

Floriane Jourdain

,

Hervé Lavigne

,

Caroline Oliveros

  • Nos rêveries les plus insensées

Le Journal d’un fou de Nikolaï Gogol nous renvoie à nos rêveries les plus insensées, celles qui permettent de supporter la démesure du monde et la monotonie du quotidien.

Dans son journal, Auxence Ivanovitch Poprichtchine prend amèrement conscience de ses ambitions, de ses frustrations, de l’injustice et de l’absurdité sociale et s’en
échappe, par la folie. Ce fou n’est pas idiot, loin de là, il flirte avec la révolte tout en s’évadant de sa condition misérable par la construction de mondes parallèles.

Ici, tout repose sur l’acteur. Un jeu de lumières crée l’espace des mondes d’Auxence : réalité solitaire et femme fantasmée, incarnée par une chanteuse lyrique.

André Vouyoucas

  • Presse

« La mise en scène est parfaitement réussie. Un fou terriblement crédible. Comme ceux que l’on croise, perdus, dans nos rues, et que certains aujourd’hui veulent enfermer comme d’autres voulaient les exterminer. Une performance d’acteur remarquable. » Zibeline

« Le but d’Andonis Vouyoucas de marquer ces moments de rêveries et de déraison comme des points d’équilibre et de revendiquer, de façon absolue, le droit à la différence et le refus de l’exclusion est magistralement atteint. » www.rueduthéâtre.eu

« L’acteur, Hervé Lavigne, maniant très justement l’humour et l’émotion, restitue parfaitement cette chute progressive, cette sensation onirique de tomber au ralenti. » La Marseillaise

« Andonis Vouyoucas fait monter sur son plateau l’auteur russe Nikolaï Gogol, un des inventeurs du théâtre moderne. (…) Auxence est-il vraiment fou ? La folie n’est-elle pas préférable à la vie réelle ? La vie réelle n’est-elle pas elle-même un songe ? Un humour « à la Beckett ». » Marseille l’Hebdo

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le journal d'un fou

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment