Le café des roses

Théâtre Edgar , Paris

Du 14 janvier au 17 avril 2004
Durée : 60 minutes

CONTEMPORAIN

Un vieux bistrot à l'abandon abrite les histoires de Elle et Lui, seuls habitants d'un village déserté. Pour tromper leur solitude, ils incarnent tour à tour différents personnages et animent ainsi le café d'une clientèle imaginaire. L'amour s'y cache, s'y écorche et s'y révèle…
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 17 avril 2004

 

Le café des roses

De

Carine Lacroix

Mise en scène

Marc Goldberg

Avec

Carine Lacroix

,

Sébastien Roche

Vivre d'amour et d'eau fraîche
Café des Roses, Café des Rêves

La critique

Un vieux bistrot à l'abandon abrite les histoires de Elle et Lui, seuls habitants d'un village déserté. Pour tromper leur solitude, ils incarnent tour à tour différents personnages et animent ainsi le café d'une clientèle imaginaire. L'amour s'y cache, s'y écorche et s'y révèle.

Deux personnages loin des tempêtes du monde extérieur. Qui ne parlent ni de guerre, ni de faim, ni d'apocalypse, ni de politique. Deux personnages qui cherchent seulement à aimer. Pour trouver une petite place où ils seraient bien avec eux-mêmes et quelqu'un d'autre.

Une histoire comme un jeu d'enfant, comme un " il était une fois un homme et une femme vivaient d'amour et d'eau fraîche… ", une histoire pour rêver. Et si on peut espérer laisser une trace le temps d'un spectacle, j'aimerais que celui-ci donne envie d'aimer un peu mieux, un peu plus…

Carine Lacroix

Haut de page

Les deux personnages du Café des Roses sont des rêveurs. Leur monde est un petit café à l'abandon, qu'ils peuplent de héros imaginaires - à moins que le Café des Roses ne soit lui-même un rêve…

Comme des enfants dans leur chambre, ils jouent à être autres qu'eux-mêmes, expérimentant d'autres possibles pour mieux se retrouver…
Murs colorés comme dans un songe, mais qu'ils repeignent aussi au cours du spectacle, lumières variant au gré de leur inspiration, costumes simples qu'ils font eux-mêmes évoluer, rythme de l'imagination (souvent rapide, parfois hésitant) : nous serons les témoins de leurs aventures imaginaires. Dès lors s'impose un jeu simple, visant à retrouver la façon dont les enfants, si naturellement, jouent à être qui un cow-boy, qui l'infirmière, qui le bandit…
Pour une invitation à la rêverie, une incitation à réveiller en nous des sentiments simples, entiers, purs.

Marc Goldberg

Haut de page

Libre. Audacieuse. Concise. Tendre. Cruelle. Ainsi est l'écriture de Carine Lacroix, qui nous offre avec Le Café des Roses, une pièce à la construction pointilliste, au montage presque cinématographique et nous entraîne avec grâce dans un univers où le rêve côtoie la réalité. Une réalité tantôt ludique, tantôt implacable...

Véronique Olmi

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le café des roses

0 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Davy N. (8 avis) 15 septembre 2003

Le café des roses Cette pièce à la fois émouvante et pleine d'humour. Les comédiens sont parfaits: bonne diction, belle interprétation, parfois poignante. Le décor est réaliste et simple, les éclairages intimistes quand il le faut. Le texte et la situation sont originaux et la pièce vaut le détour.
0
0

Spectacles consultés récemment