Lancelot, le Chevalier de Merlin

du 10 janvier au 23 février 2014
1h30

Lancelot, le Chevalier de Merlin

Adapté d’après Lancelot ou le chevalier de la charrette de Chrétien de Troyes et La Vie de Merlin de Geoffroy de Monmouth, ce spectacle réinvente une histoire axée autour d’une idée : la pureté est une quête sans fin qui, au-delà de la force et de l’esprit, est tributaire du cœur. Dès 9 ans.

Tout public à partir de 9 ans.

  • Argument

Enleve et eleve secretement par Viviane, la Dame du Lac, dans la seule volonte d’en faire l’un des plus grands chevaliers de la Table Ronde, Lancelot grandit dans un environnement propice a l’elevation spirituelle. Merlin, dont l’existence est inconnue par le jeune chevalier, veille sur lui et sur son apprentissage des arts de la guerre.

Alors qu’il vient d’avoir dix‐huit ans, Lancelot est envoye a Camelot afin d’etre adoube par Arthur. Au moment de jurer fidelite a son roi, Lancelot pose ses yeux sur la reine Guenievre et s’eprend eperdument d’elle. Lorsque Meleagant, fils du roi de Gorre et chevalier du Pays sans Retour, surgit a la cour du roi Arthur pour enlever Guenievre, Lancelot n’a plus qu’une seule idee en tete : liberer la femme qu’il aime, en depit des disgraces et humiliations a venir.

De Gaëtan Peau d’après Chrétien de Troyes et Geoffroy de Monmouth. Distribution en alternance.

  • La presse

« Quentin Defalt met en scène un spectacle qui tient du conte pour adultes. Toutes les compétences et les imaginaires sont mis en œuvre pour assurer la qualité du spectacle. La scénographie mise sur le caractère brut des matériaux, celui d'un monde guerrier sous domination masculine. La grâce des clairs-obscurs très contrastés ont la qualité expressive d'œuvres picturales et donnent lieu à des images sublimes. » Froggy's delight

« Saluons le travail d’écriture et la mise en scène soignée de Quentin Defalt, qui nous livre ici une belle adaptation poétique, rythmée par des combats millimétrés savamment mis en lumières par Philippe Littlejohn. » Pariscope

« La troupe s’impose sur le plateau avec conviction et une énergie à revendre. Les scènes de combat à l’épée sont spectaculaires. » Figaroscope

« Ce spectacle se veut une brillante BD animée où éclairages et costumes soignés nous transportent sans peine vers l’époque médiévale. » Reg’Arts

« Tout l’imaginaire relatif à la chevalerie est présent. Les vaillants combattants du roi Arthur sont mis en scène avec précisions et le spectacle nous offre des tableaux de toute beauté. » Théâtre.com

« Une mise en scène qui réserve de beaux combats à l’épée réalistes, quelques traits d’humour et une scénographie esthétique qui permet de beaux effets de clair-obscur. » Télérama

  • Une quête courtoise et sanglante…

La legende arthurienne repose sur un champ d'une incroyable fertilite, ou les possibilites d'invention et de creation sont infinies. Devant cette sensation oceanique, il nous fallait prendre un axe qui allait bientot donner une direction. Deux figures ont particulierement attire notre attention : celle de Merlin et celle de Lancelot. La filiation entre les deux n'est pas evidente et n'apparait que tres peu dans les textes. Pourtant elle nous a semble reellement interessante. Nous avons imagine qu’a defaut de pouvoir donner un enfant a Viviane, Merlin en a fait germer l'idee dans son esprit. La puissance de Merlin, son aura, planera toujours dans l'air comme une voix divine qui guide, mais aussi qui se mefie. Lancelot est alors un chevalier de Merlin.

Chretien de Troyes (≈ 1135--‐1183) a ecrit Lancelot, le Chevalier de la charrette, et son histoire nous a servi de base. Mais Merlin n'y apparait pas. C'est dans La Vie de Merlin de Geoffroy de Monmouth (≈ 1100--‐1155), que nous avons puise notre inspiration : Merlin y apparait tel un anachorete melancolique, sombre, et tourmente.

Ce spectacle reinvente une histoire axee autour d’une idee : la purete est une quete sans fin qui, au–dela de la force et de l’esprit, est tributaire du coeur. Tout chevalier de la Table Ronde qu’il est, Lancelot laisse un amour defendu sceller son destin. Nous aimons a penser que la quete de purete absolue est folie. Et l'homme, aussi chevaleresque soit‐il, commet inevitablement des erreurs. Loin de l’image du chevalier lumineux, ce Lancelot assume sa part d’ombre, de violence et de trahisons envers l’ordre de la chevalerie. Au‐dela du fait de vouloir delivrer Guenievre, qu’il sait ne jamais pouvoir etre sienne, il suit une quete personnelle lui permettant de comprendre qui il est et d’envisager les epreuves a venir. On ne jette pas son devolu sur une femme intouchable sans raison. L’orgueil et l’arrogance ne justifient pas tout… Traverse par les combats, la magie et des lumieres en clair‐obscur, le recit se deroule telle une tragedie au gout de cendre. Des tenebres surgira peniblement la lumiere. Une lumiere en sursis…

  • … dans un écrin blindé, souillé et noyé dans les ténèbres…

Lancelot, Merlin, Arthur, Gauvain, Yvain et les autres protagonistes evoluent dans une scenographie faite de panneaux de metal ajoures. Ce materiau brut, guerrier, masculin, rappelant celui des armures et des epees, sert d’ecrin blinde aux autres personnages feminins, dont la douceur se heurte a la froideur de l’environnement. Leur presence n’en est alors que plus salvatrice... Les panneaux ajoures peuvent alors representer une foret, un bord de lac, un chateau, la cour du roi Arthur… Cinq caissons de metal constituent le mobilier polyvalent (trone, sieges, pont…). La scenographie ne cesse d’evoluer au gres du spectacle et de la lumiere, une lumiere froide, peu rassurante et faible. Les costumes ne sont pas forcement proches d’une realite historique mais sont inspires des Xe, XIe, XIIe et XIIIe siecles. Ils font la part belle au metal et a la fourrure. L’usure et le sang sont les liens entre chaque costume.

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Théâtre 13 - Glacière

103A, bd Auguste Blanqui 75013 Paris

Accès handicapé (sous conditions) Bar Restaurant
  • Métro : Glacière à 186 m
  • Bus : Glacière - Auguste Blanqui à 121 m
  • Accès : par le mail au 103A, bvd Auguste Blanqui ou par la dalle piétonne face au 100, rue de la Glacière

Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre 13 - Glacière
103A, bd Auguste Blanqui 75013 Paris
Spectacle terminé depuis le dimanche 23 février 2014

Pourraient aussi vous intéresser

Les Démons

Comédie-Française - Salle Richelieu

- 22%
Montaigne, les Essais

Théâtre de Poche-Montparnasse

- 20%
Le menteur

Théâtre de Poche-Montparnasse

- 11%
Comme il vous plaira

Théâtre Hébertot

Spectacle terminé depuis le dimanche 23 février 2014