La fusillade sur une plage d'Allemagne

1
2
3
4
5

Théâtre Ouvert , Paris

Du 19 janvier au 10 février 2018
Durée : 1h15

CONTEMPORAIN

Cinq personnes sont réunies autour d’une fosse, creusée dans une clairière. Chacune d’entre elles entame un récit où il est question de la guerre, de la terreur, d’histoires violentes, qui, petit à petit convergent toutes vers la figure d’un adolescent, figure fantasmatique aux contours flous, aux motivations inexpliquées. Leurs récits se superposent, s’enchevêtrent, finissent par former un réseau fictionnel, tissent une « toile » dans laquelle l’imaginaire est pris au piège.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 12 €

Prix tous frais inclus


 

La fusillade sur une plage d'Allemagne

De

Simon Diard

Mise en scène

Marc Lainé

Avec

Ulysse Bosshard

,

Cécile Fisera

,

Jonathan Genet

,

Mathieu Genet

,

Olivier Werner

« La distance qui sépare le fantasme de l’acte n’est-elle pas impénétrable ? Et celle qui sépare la planification mentale de la simple rêverie ? À partir de quand une pulsion menace-t-elle de se matérialiser en actes ? Peut-on lire dans les lignes incertaines d’une conscience ? Et comment être certain qu’on discerne le vrai du faux ? La réalité de la fiction ? La description de faits réels de la projection imaginaire ? Peut-on percer de l’extérieur les intentions et les désirs les plus occultes ? Faut-il préférer, au risque de laisser en vie un meurtrier en puissance, celui d’éliminer un innocent ? »

Simon Diard

Cinq personnes sont réunies autour d’une fosse, creusée dans une clairière. Chacune d’entre elles entame un récit où il est question de la guerre, de la terreur, d’histoires violentes, qui, petit à petit convergent toutes vers la figure d’un adolescent, figure fantasmatique aux contours flous, aux motivations inexpliquées. Leurs récits se superposent, s’enchevêtrent, finissent par former un réseau fictionnel, tissent une « toile » dans laquelle l’imaginaire est pris au piège. Jouent-ils à se faire peur ? Quitte à être confronté à une certaine réalité, durant la seconde partie, qui résonne avec des zones de mystère, renvoie chacun à ses réactions face à des menaces réelles ou imaginaires...

Simon Diard aime brouiller les limites entre fiction et réalité. Il met en place un dispositif gigogne, kaléidoscopique dans lequel il faut accepter de se perdre. Plusieurs récits s’enchainent, se croisent, se superposent, se répondent en écho dans un trip étrange, une expérience hallucinatoire.

Marc Lainé



Avis du public : La fusillade sur une plage d'Allemagne

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment