La fonction de l'orgasme

1
2
3
4
5

Reine Blanche , Paris

Du 04 au 18 mai 2019
Durée : 1h15

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

À partir des théories de Wilhelm Reich, grand psychanalyste et agitateur d’idées, Constance Larrieu, Didier Girauldon et Jonathan Michel inventent un spectacle remarquable en forme de revue comique et intrigante.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 18 mai 2019

 

Photos & vidéos

La fonction de l'orgasme

De

Wilhelm Reich

Adaptation

Didier Girauldon

,

Constance Larrieu

,

Jonathan Michel

Mise en scène

Didier Girauldon

,

Constance Larrieu

Avec

Constance Larrieu

  • Un spectacle en forme de revue comique et intrigante

Wilhelm Reich, médecin et psychanalyste, précurseur des thérapies corporelles, élève puis dissident de Freud, promeut l’émancipation sexuelle dès les années trente.

À partir des théories de Wilhelm Reich, grand psychanalyste et agitateur d’idées, Constance Larrieu, Didier Girauldon et Jonathan Michel inventent un spectacle en forme de revue comique et intrigante.

Techniques, schémas, textes théoriques sont agrémentés de témoignages de sexologues, de psychanalyste et... d’un gigolo.

On étudiera la dimension biologique, sociologique, psychologique et fonctionnelle de l’orgasme. On en mesurera les effets positifs, on cherchera des preuves, on évaluera sa capacité d’épanouissement. Mais ce gai savoir ne reste pas longtemps théorique, la conférencière, seule en scène, devient cobaye.

Et par-delà le thème, c’est une personne qu’on va suivre, une créatrice qui nous fait vivre les joies et les difficultés de son entreprise... à la recherche du plaisir théâtral.

  • La presse

« Un fort joli manifeste politique, hymne à l’orgasme, l’amour et la réflexion. » Quentin Girard, Libération

« Une splendide adaptation d’une œuvre complexe couplée d’une solide mise en scène. L’adaptation de la magistrale œuvre de Reich est juste et très habile. La performance d’actrice est à saluer, Constance Larrieu nous emporte avec maîtrise dans sa réflexion pleinement servie par une mise en scène et une direction d’acteur simple et efficace. » Carnet d’Art

« Une heure quinze de réflexion et de mise en situation autour de la jouissance : ultra-sérieux, très documenté et désopilant. Le tout est excellemment mené, Constance Larrieu est d’une intelligence folle, elle va vite, vole sur les mots, sait créer, écrire, jouer la comédie, bref, on est complètement amoureux d’elle. » Toute la Culture​.com

« La Compagnie Jabberwock frappe fort avec son spectacle […] Ce spectacle espiègle et protéiforme qui ne verse jamais ni dans le graveleux ni dans le racoleur grâce à son unique officiante, la délicieuse comédienne Constance Larrieu à l'origine du projet, procède à une roborative, ambitieuse et réussie combinatoire des genres. » Froggy's delight

« À travers une vraie fausse conférence scientifique, la comédienne s’empare avec une jubilation assez communicative des théories de Reich concernant la libido, la sexualité créatrice et, plus particulièrement, la fonction vitale de l’orgasme. […] C’est drôle, frais et passionnant. Et vive l’orgasme ! » Causette

  • Note d’intention

Ce projet consiste en une adaptation théâtrale de La Fonction de l’orgasme de Wilhelm Reich paru en 1927 en Allemagne, censuré, puis réédité en Amérique en 1942. Elève très apprécié de Freud dont il finira par se distancer, Wilhelm Reich fut l’un des plus brillants et prometteurs psychanalystes de la génération des années 20.

L’orgasme, ou acmé de l’excitation génitale, est à la base de sa recherche : il s’agit d’un courant végétatif bio-électrique correspondant, chez l’homme, au rythme biologique le plus intime. Tout mauvais fonctionnement de l’orgasme détruit l’équilibre biologique et conduit à de nombreux troubles psychiques et somatiques.

Sans éviter la dimension politique liée au contexte de l’écriture de La Fonction de l’orgasme, le spectacle s’axera surtout autour de la dimension biologique, sociologique, psychologique et fonctionnelle, sur les symptômes survenant en cas d’impuissance orgastique ainsi que sur les conséquences néfastes qui en découlent sur l’être profond.

La pensée de Reich invite à une réflexion éminemment positive : considérer l’orgasme comme une source de guérison face à la société génératrice de nos angoisses, une possibilité d’épanouissement et d’activité en général, un moyen d’aller vers l’autre et le monde extérieur, de se demander physiquement et concrètement comment être un individu dans un groupe. C’est-à-dire comment être avec les autres sans renoncer à ce qui nous compose.

Constance Larrieu et Didier Girauldon

  • Notes de mise en scène

Forme monologuée. La comédienne présentera sur le plateau et en adresse directe au public sa conférence autour de l’orgasme. L’Orgasme au sens large (masculin et féminin) et sa fonction vitale, avec comme point de départ les chapitres contenant des schémas et des explications psychanalytiques dans le livre de Wilhelm Reich, pour aller petit à petit vers d’autres sources nourrissant le sujet. Les matériaux textuels et visuels utilisés seront à la fois des études scientifiques réalisées en Amérique et en France ces dernières années (Elisa Brune, Rachel P. Maines, Didier Dumas, etc.), des interviews de sexologues, de professionnels des métiers liés au sexe, des enquêtes, témoignages et confessions recueillis par l’équipe de création (comédienne, metteur en scène et vidéaste) et retranscrits par la comédienne au plateau, ou parfois projetés en vidéo.

L’idée principale est de convier l’assistance à une conférence qui pourrait sembler didactique au premier abord, voire prosélytique vis-à-vis de la pensée de Reich, mais que l’on puisse surtout s’attacher au chemin de la comédienne dans sa recherche autour de ce sujet : mettre en abîme ses propres réflexions suite à la lecture de certains passages, à la rencontre de certains spécialistes, peut-être même des directeurs de structures à qui elle essaye de vendre le projet.

Ainsi l’on suivra une personne à travers cette thématique, et non une simple thématique en tant que telle, et c’est là que le théâtre intervient. Pour cette création, l’intérêt est de donner à voir en filigrane le processus de fabrication, d’écriture de plateau et de production du projet, le thème du spectacle suscitant des réactions très révélatrices du rapport que notre société entretient à l’orgasme, et au bonheur au sens plus large du terme… Sans oublier la dimension étymologique, historique et sociologique de l’orgasme, ce spectacle sera donc à mi-chemin entre la conférence, le documentaire, et le monologue théâtral.

Didier Girauldon et Constance Larrieu

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : La fonction de l'orgasme

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment