La déposition

Paris 18e
du 7 septembre au 7 novembre 2004

La déposition

Une femme, Léna Fulvi, est accusée du meurtre prémédité de sa mère. Contre toute logique, elle défend la thèse d’un "accident causé par la haine" alors qu’un témoin l’a vue commettre le meurtre. Un inspecteur amènera Léna à traverser les apparences pour arriver à une vérité que ni l’un ni l’autre n’avait pressentie.
  • La pièce

Une femme, Léna Fulvi, est accusée du meurtre prémédité de sa mère. Contre toute logique, elle défend la thèse d’un "accident causé par la haine" alors qu’un témoin l’a vue commettre le meurtre. Un inspecteur amènera Léna à traverser les apparences pour arriver à une vérité que ni l’un ni l’autre n’avait pressentie.

Qu’est ce qui a poussé Léna Fulvi à tuer sa mère ? L’inspecteur chargé de l’interrogatoire ne laisse échapper aucun détail, aucune possibilité.

  • La presse

« Un autre auteur comme on n'en fait pas en France : la québécoise Hélène Pedneault jouée pour la première fois à Paris au Sudden Théâtre dans le 18e. " La Déposition" (c'est le titre) est le face à face d'un inspecteur de police et d'une femme qui a euthanasiée sa mère, une euthanasie qui a toutes les apparences d'un meurtre prémédité. En fait, pour la première et dernière fois, en 40 ans de vie commune, cette fille a pu faire quelque chose pour sa mère, premier et dernier geste abolissant la distance entre elles. C'est le parcours sinueux et captivant de deux interprètes, Catherine Alcover et Olivier Pajot, aux confins de la haine et de l'amour. » Jean-Marc Stricker, France Inter, 12 sept. 2004

« Suivez une enquête au Sudden Théâtre avec La Déposition.
(...) Vous apprécierez ce magnifique et douloureux face-à-face qui met en présence deux très bons acteurs français, Catherine Alcover et Olivier Pajot, sur un texte taillé à leur mesure. (...) L'inspecteur chargé de l'enquête, qui ne veut en rester ni à cette accusation formelle ni à cette explication sommaire, est animé par la volonté de comprendre le geste. Aux confins de la psychanalyse, l'interrogatoire bouleversant nous entraîne corps et âme aux sources du drame : la complexité des rapports mère-fille. Un thriller psychologique qui, in fine, nous fait monter les larmes aux yeux. » Marie-Emmanuelle Galfré, Le Parisien

Sélection d’avis du public

La déposition Le 10 octobre 2004 à 10h32

Le jeu des deux acteurs accompagne remarquablement la montée en puissance de l'intrigue. Mise en scène habile. Le tout dans un théâtre sympathique. Il faut y aller

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

La déposition Le 10 octobre 2004 à 10h32

Le jeu des deux acteurs accompagne remarquablement la montée en puissance de l'intrigue. Mise en scène habile. Le tout dans un théâtre sympathique. Il faut y aller

Informations pratiques

Sudden Théâtre

14 bis, rue Sainte Isaure 75018 Paris

Spectacle terminé depuis le dimanche 7 novembre 2004

Pourraient aussi vous intéresser

- 33%
Les Poupées persanes

Pépinière Théâtre

Oublie-moi

Théâtre Actuel La Bruyère

Un état de nos vies

Ferme du Buisson

- 25%
La Leçon

Théâtre de la Huchette

- 23%
Passeport

Théâtre de la Renaissance

Spectacle terminé depuis le dimanche 7 novembre 2004