L'imposture comique

1
2
3
4
5

Théâtre de la Huchette , Paris

Du 13 septembre 2000 au 03 janvier 2001

CLASSIQUE

" Deux mômes paumés sont surpris dans l’appartement qu’ils squattent par deux vieilles dames propriétaires des lieux... "
Molières 2001 Meilleure pièce comique "
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 03 janvier 2001

 

L'imposture comique

De

Pascal Bancou

Mise en scène

Xavier Lemaire

Avec

Yann Bonny

,

Claude Debord

,

Stéphanie Mathieu

,

Marc Siemiatycki

Présentation
Note de l'auteur
Intentions de mise en scène

Présentation

C’est une comédie ayant pour protagonistes Pierre Corneille, Jean-Baptiste Poquelin, Armande Béjart et Thomas Corneille.

Alors que Pierre Corneille finit d’écrire " L’imitation de la vie de notre seigneur Jésus-Christ ", Jean-Baptiste Poquelin dit " Molière " déboule dans son bureau pour lui faire part de son amour pour la jeune actrice Armande Béjart et lui demander d’interroger la belle à ce propos. En outre, il lui commande une comédie pour le Roi ; celle-ci devant se représenter dans les neufs jours ! Sur ces entrefaites, Armande rend visite à Pierre Corneille et lui avoue son amour immodéré pour l’auteur Molière mais sa lassitude quant à Jean-Baptiste Poquelin au quotidien ! (Corneille alias Molière) se met à rêver…

Cette pièce drôle et touchante s’inspire de la théorie selon laquelle Corneille aurait écrit les pièces de Molière et, au travers de cette toile de fond, nous sont contés l’affrontement entre l’homme de pensée (l’auteur) et l’homme d’action (le metteur en scène), l’amour, l’amitié, l’orgueil, la jalousie, etc.

Note de l'auteur

Arrêter de les mettre sous perfusion, cesser de les analyser comme on décortique une crevette, mais les traiter comme deux amis qui "bossent" ensemble, deux complices qui se racontent leurs dragues, leurs succès, deux célébrités qui parlent de leur splendeur et leur misère. Voilà comment j'ai voulu traiter le grand Corneille et l'immense Molière ; deux larrons, sûrs d'eux, en pleine rivalité dans un jeu où ils trouvent plus fine mouche qu'eux, une femme de vingt ans, Armande Béjart.

Intentions de mise en scène

Passage obligatoire, référence indispensable, les chefs-d’œuvre de Corneille et Molière baignent nos pensées depuis notre prime jeunesse ! Je ne connaissais pas la théorie selon laquelle Molière avait un nègre célèbre, mais quelle polémique et quel sujet théâtral merveilleux ! Par le truchement de cette galéjade, BANCOU nous réinvente un Cyrano alias Corneille/Molière !

Pour cette mise en scène j'ai voulu une esthétique classique avec un jeu baroque ; les acteurs chargés de vérité, de truculence et de séduction vont rendre intime, voyeur et jubilatoire la rencontre avec ces célébrités !

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : L'imposture comique

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment