L'Homme de Schrödinger

1
2
3
4
5

Artistic Théâtre , Paris

Du 02 novembre 2018 au 05 janvier 2019
Durée : 1h30

MUSIQUE & DANSE

,

PLACES DU JOUR A MOITIE PRIX

,

Théâtre musical

L’histoire presque vraie d’un homme qui choisit de s’enfermer dans une pièce dont il n’a qu’une chance sur deux de sortir vivant. Et qui y séquestre sa bien-aimée… Une histoire d’amour drôle et bouleversante, inédite et scientifique, musicale et rocambolesque, d’après l’expérience quantique du chat de Schrödinger et par les créateurs de Comédiens ! (trophée de la meilleure comédie musicale, Théâtre de la Huchette).
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 16,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

L'Homme de Schrödinger

De

Raphaël Bancou

,

Eric Chantelauze

,

Samuel Sené

Mise en scène

Samuel Sené

Avec

Juliette Béhar

,

Lazare Lechat

,

Julien Ratel

  • Théâtre musical métaphysique

Un homme, dans une boîte. Un poison, qui a une chance sur deux d’être libéré. D’après la physique quantique, l’homme de Schrödinger est dans deux états à la fois : vivant et mort. Mais quand la femme qu’il aime en secret le rejoint dans la boîte, les voilà dans deux états à la fois : un couple et… pas un couple.

Le nouveau théâtre musical par l’équipe de Comédiens !, le spectacle aux cinq Trophées de la comédie musicale (dont meilleure pièce, meilleur livret, meilleure mise en scène).

  • La presse

« Les deux auteurs nous proposent un passionnant moment de théâtre, baroque, déjanté, parfois surréaliste, dans lequel nous allons voir appliquée « pour de vrai » cette théorie de la mécanique quantique. » Yves Poey, De la cour au Jardin, 6 novembre 2018

  • Note d'intention

En 1935, le physicien Erwin Schrödinger imagine l’expérience de pensée dite du « chat de Schrödinger ». C’est l’expérience absurde de physique quantique la plus populaire, donnant lieu à tout un pan de la popculture contemporaine : tant que la boîte dans laquelle le chat est enfermé n’est pas ouverte, le chat est « mort et vivant à la fois ». Au fil des décennies, scientifiques et philosophes ont joué avec ce concept, jusqu’à créer le concept de suicide quantique, de roulette russe quantique, d’immortalité quantique, et même d’amour quantique.

Depuis mes études scientifiques, classes préparatoires et Ecole Normale Supérieure, je suis fasciné par le jeu intellectuel qu’est la physique quantique (« si vous croyez commencer à comprendre la physique quantique, c’est que vous n’avez rien compris »), et j’attends depuis bientôt vingt ans de raconter une histoire musicale autour de ce thème, à mi-chemin entre comédie dramatique et expérimentation théâtrale. L’Homme de Schrödinger parle d’enjeux humains, de ces questions universelles qui hantent l’humanité depuis la nuit des temps : Qui suis-je ? Comment le sais-je ? Comment faire les bons choix ? Le théâtre musical est le champ (le chant) de tous les possibles, où musique, jeu et danse se mélangent pour ne faire plus qu’un, et j’ai demandé à mes acolytes Eric Chantelauze et Raphaël Bancou (qui ont créé Comédiens ! à mes côtés) de délirer sans limite sur la physique quantique en comédie musicale.

L’Homme de Schrödinger raconte l’histoire de Sacha et Sacha, celui qui est pétri de doutes et celle qui vit au jour le jour, mais c’est aussi un cabaret métaphysique où le compteur Geiger fait des claquettes, où Ingrid Bergman nous parle du tournage de Casablanca, et où les dernières techniques de création musicale sont utilisées « en live » sur scène (looper, harmonizers, etc…). Les comédiens jouent, dansent, s’accompagnent eux-mêmes aux claviers, aux guitares, etc…

J’ai conçu ce spectacle comme un espace de totale liberté, résolument contemporain, à contre-courant, parfois dérangeant mais surtout drôle. N’est-ce pas le rôle de l’artiste d’ouvrir des portes, de créer un « théâtre de Schrödinger » où, le temps d’une représentation, tout est possible, tout n’est que probabilités et, quand le rideau se ferme, chaque spectateur expérimente sa propre réalité, sa décision, son choix.

J’espère que le choix sera celui de l’humain, tout simplement. Car, comme le dit si bien Céline, « Au commencement était l’émotion ».

Samuel Sené

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : L'Homme de Schrödinger

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment