L'Enfant froid

du 30 janvier au 11 février 2007

L'Enfant froid

Les frustrations et turpitudes de la classe moyenne européenne. Il y a Papa et Maman. Et puis tous les autres, dont Henning qui adore exhiber son sexe dans les toilettes des dames. De comique, la pièce ne tarde pas à virer au cauchemar.
  • Du comique au cauchemar

Les frustrations et turpitudes de la classe moyenne européenne. Il y a Papa et Maman. Et puis tous les autres, dont Henning qui adore exhiber son sexe dans les toilettes des dames. De comique, la pièce ne tarde pas à virer au cauchemar.

Dans Visage de feu une famille en décomposition évoluait dans un seul et même espace, dans Parasites ces mêmes enfants rescapés en perdition revivaient dans deux espaces distincts et dans L’Enfant froid ces mêmes adultes, à présent confrontés à leurs engagements et à la manière dont ils peuvent se dépêtrer de la vie évoluent dans plusieurs espaces géodramatiques. L’ailleurs est ici.

Comme si l’esprit, à l’image des grandes artères périphériques, se bouchait et hésitait entre implosion et explosion. On marchande, on bouge, on monnaye, on en oublie le bonheur et on oublie même d’être mort. Et c’est à ce moment là qu’interviennent des mondes intérieurs, des doubles, comme des soupapes de sûreté qui prennent le devant de la réalité, mais en restant bien parallèles comme pour éviter l’inévitable dans la vie : la confusion des genres.

L’Enfant froid parle d’enfants voulant devenir adultes et de couples qui vont devenir parents. La pièce s’offre en prisme des différents stades allant de la dépendance filiale à l’aliénation maritale. Marius von Mayenburg n’amène jamais ses personnages dans la tragédie, en général les préliminaires sont bannis et ils y sont déjà de plain-pied. L’Enfant froid est un magnifique creuset de vie.

L'Arche est éditeur et agent théâtral de la pièce représentée. Texte français de Laurent Muhleisen.

"Le théâtre ne doit pas se barricader, il doit s’ouvrir, faire face. Le fait par exemple d’extraire ou de recycler des objets et des situations appartenant à la réalité quotidienne constitue un moyen de faire entendre les notions de valeur et de signification. Fouiller dans le sédiment de la vie et dans ses retranchements obscurs, les mettre à jour sur scène dans un rapport frontal avec l’imagination pour révéler une réalité profonde, dénuée de toute mécanique, donne encore à l’homme la possibilité d’être insaisissable ".

Mikaël Serre

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Théâtre de la Bastille

76, rue de la Roquette 75011 Paris

Accès handicapé (sous conditions) Bar Bastille Salle climatisée
  • Métro : Bréguet-Sabin à 377 m, Voltaire à 391 m
  • Bus : Commandant Lamy à 2 m, Basfroi à 243 m, Charonne - Keller à 244 m, Voltaire - Léon Blum à 384 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre de la Bastille
76, rue de la Roquette 75011 Paris
Spectacle terminé depuis le dimanche 11 février 2007

Pourraient aussi vous intéresser

Partenaire
Le Montespan

Théâtre Actuel La Bruyère

La Danseuse

Théâtre de Belleville

- 16%
Music-Hall Colette

Tristan Bernard

La réunification des deux Corées

Théâtre de la Porte Saint-Martin

Spectacle terminé depuis le dimanche 11 février 2007