L’Affaire Dussaert

Théâtre de la Huchette , Paris

Le 31 décembre 2019
Durée : 1h25

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

,

Arts

,

Seul(e) en scène

« Jusqu'où l'art peut-il aller trop loin ? » L'affaire que suscita la dernière œuvre de Philippe Dussaert (1947-1989), plasticien, initiateur du mouvement vacuiste dans les années 80, donne l'occasion à Jacques Mougenot de dénoncer avec humour et jubilation, les aberrations de l'art contemporain. Drôle, corrosif et culturellement incorrect.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 31 décembre 2019

 

Photos & vidéos

L’Affaire Dussaert

De

Jacques Mougenot

Avec

Jacques Mougenot

Conférence humoristique
Intention de mise en scène
La presse

L’idée de ce monologue est née de la rencontre entre Peggy D’Argenson, galeriste, critique d’art, qui exposa et promut l’œuvre de Philippe Dussaert, et Jacques Mougenot, comédien, auteur dramatique, qui avait déjà parlé peinture dans sa précédente pièce : Corot. Il ne pouvait qu’être séduit par l’histoire et la personnalité de Philippe Dussaert (1947-1989), plasticien, initiateur du mouvement vacuiste dans les années 80, et surtout par l’affaire que suscita sa dernière œuvre. Il était d’autant plus utile et opportun de rappeler cet événement que l’actualité de l’époque l’avait (guerre du Golfe oblige) quasiment passé sous silence.

C’est l’occasion pour l’auteur d’aborder avec humour le thème de l’art contemporain et de ses abus, en mêlant dans cette pseudo-conférence, satire et comédie, cocasserie et gravité, pertinence et impertinence.

Prix Philippe Avron 2011 décerné par la fédération des festivals d'humour et la SACD.
Prix du public, Festival de Dax 2007.

Haut de page

  • Intention de mise en scène

Ce qui m’a séduit chez Philippe Dussaert (outre son humour, sa personnalité, et la singularité provocatrice de son travail de peintre), c’est que son œuvre, sa carrière et l’affaire Dussaert elle-même, soulèvent à elles seules la plupart des questions que se pose le profane en face de l’art d’avant-garde. Où se situe la limite entre l’œuvre d’art et un ouvrage quelconque ? Entre l’absurde et l’abject ? Entre l’audace et la provocation ?

L’art et le commerce, l’art et la mode, l’art et la politique, l’art et l’argent, l’art et les médias, la critique éclairée ou aveugle, la valeur du jugement artistique, la valeur de l’œuvre d’art, sont autant de thèmes que permet d’aborder, sur le mode ironique et léger, voire burlesque, ce spectacle multiforme. Car le besoin de rester impartial (il n’était pas question de répondre aux questions), et le respect dû à la démarche artistique du peintre, m’ont mené à concevoir un spectacle qui relève tout à la fois de la conférence, du reportage journalistique et du théâtre. Mélange de genres dont le dosage incombe à l’interprète, qui passera de l’un à l’autre sans effort et insensiblement pourvu qu’il obéisse à une nécessité simple : celle de raconter le plus fidèlement et le plus clairement possible l’affaire Dussaert.

Par ailleurs, j’ai voulu respecter toutes les opinions, si opposées soient-elles, et ne prendre parti que sur des questions qui ne concernaient pas directement Dussaert ou son œuvre. C’est à cette condition bien compréhensible que les ayant-droits, Mesdames Véronique Bardin-Dussaert et Peggy d’Argenson, m’ont autorisé à évoquer sur scène la figure de Philippe Dussaert, ce dont je les remercie comme je les remercie de leur patience à mon égard, de leur aide et de leurs conseils lors de l’élaboration du spectacle.

Jacques Mougenot

Haut de page

« L’affaire Dussaert ? C’est une conférence qui ressemble à du théâtre quand le théâtre ne ressemble pas à une conférence ! Quelle bonne idée a eue Jacques Mougenot, auteur et comédien français, d’évoquer sur scène le plasticien Philippe Dussaert et l’étonnante affaire que son œuvre géniale a suscitée. […] Merci d’avoir choisi Lausanne pour créer ce spectacle, qui sort des sentiers battus pour nous instruire sans ennui et nous faire rire sans vulgarité. On aime. » Pierrette Le Fur, Le Soir

« Décidément Jacques Mougenot aime la peinture. Après avoir rendu hommage à Corot à Paris en 96 (32 comédiens mis en scène par Jean-Laurent Cochet), c’est à un peintre contemporain que Mougenot s’intéresse aujourd’hui. Cette fois, il est tout seul sur scène pour interpréter cette conférence qui glisse pour notre joie vers la satire théâtrale. Grâce à Jacques Mougenot, celle-ci n’est ni mesquine ni amère, c’est avec jubilation et malice qu’il dose son irrévérence, sans cacher jamais la tendre admiration qu’il porte au grand Dussaert. […] Et que vous soyez amateur ou détracteur de l’art de Dussaert, celui de Mougenot vous fera passer une excellente soirée. » Jean-Paul Utter, Lausanne Art Culture

« D’abord, je me suis dit quel est ce mystificateur ? cet artiste du canular comme seul Orson Welles osait en faire, qui nous fait croire à la vie et à l’œuvre de Philippe Dussaert ? Et puis je me suis renseignée et rendue à la triste évidence : Philippe Dussaert a bel et bien existé (le MAC de Lausanne en possède même une œuvre : Après l’angélus), et l’affaire Dussaert n’est pas une blague. Hélas. Ou tant mieux ! Car c’est l’occasion pour Maître Jacques, auteur et comédien, de dénoncer sous ses deux casquettes les dérapages culturels de notre temps. L’occasion pour nous de laisser fuser nos rires et nos colères rentrées. […] Ministres s’abstenir. » Romane Hoami, Plastic

« Qui se souvient de l’affaire Dussaert ? En mars 91, alors que la guerre du Golfe accapare l’actualité, le peintre français Philippe Dussaert jette un pavé dans la mare déjà trouble du monde de l’art contemporain. Avec un humour souvent corrosif et un plaisir d’interprète évident, Jacques Mougenot nous raconte dans un surprenant spectacle cette page de notre vie culturelle où l’absurde fraye avec le sourire. […] Euphorique, instructif et salubre. » Patrice Yvonnat, La dépêche de Lausanne

« Je recommande vraiment d’aller voir « l’affaire Dussaert » de et par Jacques Mougenot. » Philippe Meyer, L’esprit Public (France Culture)

« Soirée instructive, drôle et burlesque. Tout un tableau. » ELLE à Paris

« Ironique, intelligent et comique… » Janick Alimi, Le Parisien

« Une cocasserie burlesque, pertinente et impertinente. Salutaire ! » A nous Paris

« Un spectacle en tout point impeccable. » Jean-Luc Jeener, Le Figaro Magazine

« Jacques Mougenot jette là, comme sans y toucher, un regard exceptionnel d’intelligence et de cruelle lucidité sur l’escroquerie postmoderniste à la pensée. » Bernard Thomas, Le Canard Enchaîné

« A ne pas manquer. » Marie-Céline Nivière, Pariscope

« Cette pièce est la plus surprenante, la plus indescriptible, la plus malicieuse et la plus drôle que nous ayons vue de longtemps. Autant vous prévenir tout de suite, après avoir vu cette pièce , vous ne regarderez plus aucune œuvre contemporaine de la même manière. » Toute la Culture

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : L’Affaire Dussaert

2 Notes

2 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(1)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Stéphanie W. (10 avis) 11 mai 2016

l'affaire dussaert humour , cynisme, regard lucide sur l'art contemporain!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Nicole V. (1 avis) 11 mai 2016

J'ai adoré Et j'espère que Le cas de Martin Piche sera de la même veine (je vais voir cette pièce la semaine prochaine)
0
0

Spectacles consultés récemment