Journal de ma nouvelle oreille

Théâtre de l'Ouest Parisien , Boulogne Billancourt

Le 21 mai 2015
Durée : 1h20

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

L'histoire d’une renaissance au monde sonore qui entoure Isabelle Fruchart. C’est l’approximation qui a fait de son monde, un monde à part. Mais accepter de ne pas tout entendre, pour évaluer les choses dans leur globalité, est le dilemme délicat de ce texte drôle, dingue, et touchant. Une mise en scène de Zabou Breitman.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 21 mai 2015

 

Photos & vidéos

Journal de ma nouvelle oreille

De

Isabelle Fruchart

Mise en scène

Zabou Breitman

Avec

Isabelle Fruchart

  • L’histoire d’une renaissance au monde sonore

« À 14 ans, j’ai cessé de comprendre les paroles des chansons et je me suis mise à copier sur ma voisine pendant les cours, non que je sois devenue subitement nulle en orthographe mais je ne comprenais plus ce que dictait la prof. Ma soeur partageait ma chambre et quand elle racontait à nos parents ce que je comprenais quand nous parlions dans le noir, c’était si drôle qu’ils étaient persuadés que je faisais le clown pour me faire remarquer. Bien plus tard, à 26 ans, on m’a diagnostiqué 70% d’audition en moins à chaque oreille. Puis l’outil numérique a révolutionné l’aide auditive. À point nommé. J’étais épuisée de faire tant d’efforts pour comprendre les autres. À 37 ans, j’ai décidé de m’appareiller. » Isabelle Fruchart

Le Journal de ma nouvelle oreille, c’est l’histoire d’une renaissance au monde sonore qui entoure Isabelle Fruchart. C’est l’approximation qui a fait de son monde, un monde à part. Mais accepter de ne pas tout entendre, pour évaluer les choses dans leur globalité, est le dilemme délicat de ce texte drôle, dingue, et touchant. Ce doigt pointé sur notre écoute, permet à cette pièce de rendre le propos universel. C'est pour cela qu’il était si important qu’Isabelle nous raconte elle-même son histoire.

Zabou Breitman

  • La presse

« Le monologue d'Isabelle Fruchart bruisse de vie et de tendresse. De réalisme aussi - grâce à un subtil jeu sonore, elle nous fait revivre son expérience. » Philippe Chevilley, Les Echos, 22 juin 2015

« Dans une proximité touchante avec l'interprète, on découvre ces aventures et mésaventures. Une heure vingt qui passent comme un souffle et mêlent la vérité crue et cruelle du combat d'Isabelle Fruchart, et des notations cocasses, irrésistibles. (...) Isabelle Fruchart a du style. Dans l'écriture comme sur un plateau. Disons-le sans détour, c'est le plus incroyable et puissant moment de théâtre à l'affiche, ces temps-ci. » Armelle Heliot, Le Figaro, 10 juin 2015

« Une merveille ! Une heure vingt qui passent comme un souffle […] C’est le plus incroyable et puissant moment de théâtre à l’affiche, ces temps-ci. » Figaroscope

« Beaucoup de malice, pas de complaisance, ce n’est pas non plus du déballage, c’est quelque chose de très joyeux. » France Culture

« Une histoire touchante. » RTL

« La comédienne relate jour après jour, avec distance et humour, son retour à la vie sonore. […] L’excellente idée de Zabou Breitman est de faire vivre aux spectateurs les expériences auditives de la jeune femme, grâce à un formidable travail de mise en scène sonore. » France Info

« C’est un récit très intime mais jamais impudique. » France 2

« Isabelle Fruchart voyage sur scène, entre concentration et grâce désinvolte. » Télérama

« A la fois grave et léger, drôle et émouvant, c’est un beau récit de vie, dans une joie et un enthousiasme communicatifs. » Pariscope

« Un moment de grâce et d’émotion. » Le Quotidien Du Médecin

« Transporté, on l'est, par cette pugnacité, cette force vitale, cet élan qui généreusement requinquent. » Canard Enchaîné

  • Note d'intention

Qu’entend-on exactement ? Qu’entendent les autres ? Pourquoi entend-on mieux quand on ferme les yeux, sauf elle, qui entend tellement bien par les yeux ?

Isabelle Fruchart a perdu subitement 70 % d’audition à chaque oreille à l’âge de 14 ans. Pendant plus de 10 ans elle s’est accommodée, adaptée. Elle a triché, elle s’est menti. Elle a été sourde à sa surdité. Mais les frustrations, l’isolement, l’immense fatigue d’une concentration hors du commun pour entendre les autres, ont eu raison de sa force morale, et elle finit par se faire diagnostiquer à 26 ans et appareiller ensuite.

A 37 ans. Les progrès du numérique.

Ce journal suit pas à pas les sensations de sa nouvelle écoute du monde et d’elle-même.

Elle nous livre la redécouverte des sons de la pluie, des paroles de chansons, des papiers qu’on froisse, des violons, des feuilletons radios, des chuchotements de l’amour, de l’eau sur la vaisselle, elle nous raconte ses progrès et ses déceptions, jour après jour, à travers les pages de son journal, le journal d’une comédienne qui réalise avec émerveillement toute la saveur du mot « audition ».

Zabou Breitman

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Journal de ma nouvelle oreille

9 Notes

13 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(8)

Très bon


(1)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

VERONIQUE S. (1 avis) 14 novembre 2015

Magnifique ! Une très belle pièce, originale, délicate, émouvante. Isabelle Fruchard y est lumineuse et tellement authentique ! Bravo.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Veronique B. (3 avis) 28 octobre 2015

Un spectacle rare Une pièce intimiste dont la force et le charme sont sublimés par une comédienne lumineuse, émouvante et toujours au plus prés des émotions . Une mise en scène poétique, pleine d'imagination.
0
0
1
2
3
4
5
Par

CLAIRE A. (2 avis) 28 octobre 2015

Exceptionnel ! Beaucoup d'émotions, un spectacle magnifique.... A voir absolument !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Catherine L. (1 avis) 21 octobre 2015

Journal de ma nouvelle oreille Une présence époustouflante au service d'un texte juste et délicat. On suit la comédienne sur le fil tendu de l'émotion. On ravale ses larmes pour rire... La mise en scène sert d'écrin à ce petit bijou. Une véritable expérience qui m'accompagnera longtemps! Isabelle Fruchart a retrouvé ses oreilles et moi j'en ai perdu ma voix... C. Lubin
0
0
1
2
3
4
5
Par

Natacha V. (1 avis) 14 octobre 2015

Journal de ma nouvelle oreille Une expérience psychologique et sensorielle unique et courageuse, servie par une excellente comédienne, un texte tonique et cristallin et une mise en scène poétique. Que demander de plus?
0
0
1
2
3
4
5
Par

Gil F. (1 avis) 07 octobre 2015

Journal de ma nouvelle oreille Nous avons été extremement touchées par le texte d'Isabelle Fruchart, par sa présence sur scène, les émotions qu'elle a su nous transmettre - un spectacle émouvant et drôle - A voir absolument!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Isabelle C. (1 avis) 06 octobre 2015

Journal de ma nouvelle oreille Un beau texte, drôle et poétique. Une mise en scène dépouillée et juste, servie par une très bonne comédienne. Un beau spectacle
0
0
1
2
3
4
5
Par

C G. (1 avis) 30 septembre 2015

Le journal de ma nouvelle oreille Excellent spectacle Le texte est excellent, l'actrice d'une expressivité impressionnante, la mise en scène intelligente A recommander +++
0
0
1
2
3
4
5
Par

Janik L. (1 avis) 27 septembre 2015

Moi-même avec une seule oreille, je me suis retrouvée dans certaines scènes... Isabelle F. raconte sa nouvelle oreille avec beaucoup de fraîcheur, d'humour, de jeux de mots et pourtant c'est une concentration quotidienne et permanente pour rester connecté au monde " bruyant"... À voir et à revoir... Merci pour cette belle soiree
0
0
1
2
3
4
5
Par

Marie-george D. (1 avis) 20 septembre 2015

Journal de ma nouvelle oreille Émouvant, drôle , enlevé, touchant belle réussite de mise en scène et de performance théâtrale.
0
0
+ d'avis

Spectacles consultés récemment