Je ne serai plus jamais vieille

Théâtre des Mathurins , Paris

Du 26 août au 01 novembre 2014

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

Sous nos yeux, une femme se libère de l’emprise d’un homme. Christine Citti, seule en scène, parle du harcèlement moral, dans une mise en scène de Jean-Louis Martinelli.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 01 novembre 2014

 

Je ne serai plus jamais vieille

De

Fabienne Périneau

Mise en scène

Jean-Louis Martinelli

Avec

Christine Citti

  • Notes

Je ne serai plus jamais vieille est née lorsque Anne Rotenberg, Michèle Fitoussi et Véronique Olmi m’ont invitée au festival du « Paris des femmes » en janvier 2014. J’ai tout de suite eu envie d’aborder une problématique souterraine qui pourtant touche de plus en plus de femmes : le harcèlement moral.

Fabienne Périneau

Les mots de Fabienne Périneau me sont parvenus. Les maux de l’enfermement, de la terreur, de la violence et les mots de la délivrance, du courage de ne plus avoir peur. Les mots d’une femme qui tombe, piétinée, et se relève. Lui, il a choisit sa proie, il a commencé par l’adorer, la glorifier, a déclamé son amour à tout vent. Puis, il l’a isolée, enfermée, dénigrée, pour mieux l’humilier, la broyer... Nous connaissons tous des Adèle et des Luba... Que se passe-t-il derrière les rideaux tirés, les portes fermées ? Fabienne Périneau tire les rideaux, ouvre les portes.

Christine Citti

Adèle parle à Luba, Luba à Adèle. A moins que ce ne soit simplement qu’une femme qui se parle, qui parle à elle-même, depuis son point d’enfermement, ELLE se cherche, cherche à comprendre, cherche à se comprendre, et à travers elle toutes les femmes closes sur elles mêmes par la main de l’homme.

Jean-Louis Martinelli

  • La presse

« Une comédienne formidable, vraiment ! » Libération France culture - René Solis

« Je ne serai plus jamais vieille dresse le portrait d’une femme victime de l’homme qu’elle croyait amoureux et qui n’est que pervers. Interprété par Christine Citti, il se révèle d’une vérité bouleversante et douloureuse. Comme si, délicatement mise en scène par Jean-Louis Martinelli, le souffle, le corps, le regard de la comédienne ne faisaient qu’un avec l’écriture et les mots. » La croix – Didier Méreuze

« Un spectacle coup de poing, fort, violent, éprouvant, dont on ne sort pas indemne (…) d’une puissance émotionnelle intense. A découvrir. Absolument. » Reg’Arts - Nicole Bourbon

« Incarné par Christine Citti, seule sur un rocking chair, elle raconte lentement son enfer moral, intellectuel, sexuel face à un mari qui l’a peu à peu annexée. C’est terrible. C’est saisissant. » Télérama – Fabienne Pascaud

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Je ne serai plus jamais vieille

3 Notes

3 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(2)

Bon


(1)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Isabelle C. (24 avis) 26 octobre 2014

Magnifique évocation de ce thème difficile à mettre en mots ( le harcèlement moral dans le cadre conjugal ) . La progression de la situation est très bien amenée . Merci à Christine Citti pour sa saisissante interprétation !
0
0
1
2
3
4
5
Par

sylvianep (7 avis) 08 octobre 2014

Une très belle prestation d'actrice, et une belle mise en scène, sobre et intense , dans une petite salle intime qui prête à la confidence, sur un sujet qui ne peut relever que de ce registre ... Sur quelques planches et un fauteuil, en deux tenues minimalistes, l'actrice fait apparaître devant nous sa folie, des démons, elle puis son mari, puis la bonne - très impressionnant! En revanche, un peu déçue par le traitement du thème : la femme semble coincée dans une figure de victime, l'homme dans celle du méchant, la femme de ménage en rôle de sauveuse... Les exemples et discours proposes sont un peu attendus. Au final on ne comprend pas bien comment cette femme en est arrivée là, ni ce qui se passe en elle pour en sortir ... Bref, un manque de nuances et un propos un peu simpliste à mon sens ; j'ai eu le sentiment de passer en partie à côté du sujet - ou que la pièce ne tient pas des promesses en regard de ce qui est annoncé...
0
0
1
2
3
4
5
Par

Edy maria R. (3 avis) 28 septembre 2014

Je ne serai plus jamais vieille Touchant
0
0

Spectacles consultés récemment