J'ai bien fait ?

Cartoucherie - Théâtre de la Tempête , Paris

Du 16 novembre au 16 décembre 2018
Durée : 1h45

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

Valentine, enseignante de 42 ans, vient de commettre un acte insensé. Elle s’interroge sur sa responsabilité de femme, de mère, d’enseignante, de citoyenne… et entraîne ses interlocuteurs dans son questionnement. Pauline Sales partage son aspiration au mieux « vivre-aimer-échanger-éduquer», et instille avec tact une distance réjouissante.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 €

Prix tous frais inclus
Il n'y a plus de places disponibles pour ce spectacle.
 

Photos & vidéos

J'ai bien fait ?

De

Pauline Sales

Mise en scène

Pauline Sales

Avec

Gauthier Baillot

,

Olivia Châtain

,

Anthony Poupard

,

Hélène Viviès

  • Besoin de sens et de vérité

Valentine, enseignante de 42 ans, vient de commettre un acte insensé : elle s’en ouvre à son frère, un plasticien quelque peu désabusé.

Confrontée à son mari, un biologiste moléculaire, provoquée par son ancienne élève qui vit de petits boulots, Valentine s’interroge sur sa responsabilité de femme, de mère, d’enseignante, de citoyenne… et entraîne ses interlocuteurs dans son questionnement.

L’art, la science, les petits arrangements peuvent-ils répondre à son besoin de sens et de vérité ? La forêt obscure du milieu de la vie, l’instabilité du monde livrent à l’incertitude ceux qui entendent ne pas être seulement les serviteurs dociles d’un ordre abstrait. Pour briser le cercle du conformisme et de l’indifférence, Valentine a pris le risque d’un geste qui, seul peut-être, peut donner sens à sa vie.

A-t-elle bien fait ? De même génération que son héroïne, Pauline Sales partage son aspiration au mieux « vivre-aimer-échanger-éduquer», et instille avec tact une distance réjouissante.

Le texte est publié aux éditions Les Solitaires Intempestifs.

  • La presse

« Un texte captivant porté par quatre comédiens ingénieux, et une mise en scène aussi onirique que cocasse. » Alisonne Sinard, France Culture

« Avec ce portrait d’une femme qui fait le point sur sa vie, Pauline Sales pose, non sans distance comique, de vraies questions sur l’existence et la transmission. » Emmanuelle Bouchez, Télérama

« Ce pourrait être pesant, sinistre. C’est compter sans la force vitale de l’écriture à l’architecture savante, inattendue, un rien loufoque, pleine d’humour. Sans, aussi, la vivacité des comédiens qui l’interprètent. Nos semblables. Nos frères. » Didier Méreuze, La Croix

« Un texte vif et incisif, drôle aussi, aux qualités littéraires avérées et que sert l’interprétation très naturelle des quatre comédiens remarquables. » François Varlin, Théâtral magazine

« La comédie de Pauline Sales dresse un tableau, impertinent parfois, de la société actuelle, entre mauvaise conscience et bons sentiments. » Annie Chénieux, Le JDD

« Grâce à la performance toute en finesse d’Hélène Viviès, c’est un ensemble, puissamment réflexif, que Pauline Sales réussit à déployer. » Vincent Bouquet, Sceneweb

« Flamboyante décompensation de Hélène Viviès dans J'ai bien fait ? de Pauline Sales. » David Rofé-Sarfati, Toutelaculture

« Un joli travail de création de rôles entre lesquels les énergies circulent très bien. » Bruno Fougnies, RegArts

  • Note d'intention

Il n’est pas toujours simple de nommer ce qui est l’amorce d’une pièce. Ce qui fait qu’on se met à l’écrire. Au départ, il y a de joyeuses contraintes, pourrait-on dire, le désir d’écrire pour ces quatre acteurs là. Et puis d’essayer d’attraper quelque chose de notre temps. Qu’est-ce que c’est écrire aujourd’hui du théâtre ? Il y a mille façons d’y répondre.

J’ai tenté de partir d’un sentiment diffus que je pouvais ressentir aussi bien dans des rencontres de tous les jours, dans les lieux publics où on laisse l’oreille ouverte, dans les journaux, à la radio – écrire c’est aussi être une éponge qui absorbe nos quotidiens – le sentiment d’une certaine fragilité, d’une impuissance, d’un manque de reconnaissance aussi, la sensation d’être débordé par l’ensemble des enjeux que le monde traverse, de ne plus savoir comment y répondre, comment agir, une difficulté à trouver une cohérence, un sens à nos vies.

Portée par l’écriture, je me suis laissée faire entre des scènes dialoguées – j’apprécie que ce soit ça aussi le théâtre : des gens qui se parlent, qui tentent de se comprendre, de se trouver, d’exprimer à l’autre ce qu’ils ressentent même si c’est souvent source de malentendu, quoi de plus plaisant que le quiproquo sur scène – et puis ce que j’appellerai des excroissances où les personnages se racontent, se laissent envahir par d’autres paroles, laissent des chansons intérieures advenir au grand jour. En tant que metteuse en scène de la pièce, je savais que ce serait un des enjeux à résoudre avec les acteurs ces coulées de la pièce, qui pour moi l’apparente un peu au roman.

Pauline Sales

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : J'ai bien fait ?

3 Notes

3 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(1)

Bon


(0)

Pas mal


(1)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Veronique L. (1 avis) 15 décembre 2018

J'ai adorée cette pièce et j'suis allée avec mes ados qui ont été emballés...Courez y il n'y a plus que deux jours.les acteurs sont formidables spécialement Pauline Sales.Il n'y a pas de temps morts et l'on passe une excellente soirée
0
0
1
2
3
4
5
Par

Jean-paul D. (3 avis) 13 décembre 2018

Décevant C'est la troisième pièce que je vois de Pauline Sales et franchement c'est la plus décevante. La pièce n'est pas bien construite et me paraît traîner en longueur. Je la trouve narcissique et assez lourde.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Nelly B. (22 avis) 01 décembre 2018

Très bien écrit et mis en scène Un texte intelligent sur notre société, ses dérives. Les limites de l'éducation de masse délitement du couple, la perte de sens.commun, la place de l'art,. Des moments touchants, parfois drôles. Actrices excellentes. A voir
0
0

Spectacles consultés récemment