Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner

1
2
3
4
5

Théâtre du Rond-Point , Paris

Du 05 au 17 janvier 2021
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

,

Avec les ados

,

Pièce d'actualité

Qui sont ces jeunes qui, en toute verve et crudité, nous font part de leurs vies bouleversées ? Christine Citti, l’auteure, joue son propre rôle d’intervenante extérieure. Le texte qu’elle a conçu, à l’issue de son expérience dans un foyer de La Courneuve, restitue une langue et une réalité sociale. Une mise en scène de Jean-Louis Martinelli.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 42 €,31,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Photos & vidéos

Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner

De

Christine Citti

Mise en scène

Jean-Louis Martinelli

Avec

Christine Citti

,

Yoann Denaive

,

Loïc Djani

,

Zakariya Gouram

,

Yasmine Hadj Ali

,

Yasin Houicha

,

Elisa Kane

,

Kenza Lagnaoui

,

Margot Madani

,

François Xavier Phan

,

Mounia Raoui

,

Samira Sédira

,

Amina Zouiten

  • Les adolescents en rupture

Emmanuelle débarque dans un foyer d’accueil d’urgence pour mineurs. Elle est comédienne, elle veut les initier au théâtre. D’emblée, c’est la guerre. Quatre garçons et quatre filles lui opposent l’ennui et les violences d’une adolescence laissée pour compte. Prostitution, drogue, maltraitance, inceste. Ils viennent de là, ils ont traversé des champs de mines de vies ruinées. Ils font grappe, vautrés dans un canapé, ou s’isolent dans une cage de verre, bêtes en cage. Ils se racontent, s’opposent aux éducateurs, à bout de nerfs et de forces. Peuvent-ils encore « gagner » ?

Comédienne, réalisatrice, Christine Citti s’immerge plusieurs mois dans un foyer de Seine-Saint-Denis. Atelier de théâtre et d’écriture. Elle note les échanges, avec humour, sans concession ni angélisme. Elle signe sa première pièce, y joue son propre rôle. Elle donne à voir et à entendre la parole d’une jeunesse bouillonnante.

Ancien directeur du Théâtre national de Strasbourg et des Amandiers de Nanterre, le metteur en scène Jean-Louis Martinelli dirige ici treize comédiens. Aguerri à l’univers fort de Lars Norén, entre autres, il attend du théâtre qu’il donne « la parole à ceux que l’on n’entend pas, peu ou pas assez ».

  • La presse

« Tout est raconté sans tabou ni sensationnalisme. (...) Le fatalisme du propos fait rager. Reste que se dessine une humanité complexe, fragile, à considérer. » Christophe Candoni, Sceneweb, 20 janvier 2019

« Vérité des situations et des personnages – verve admirable et gestuelle éblouissante-, le public est saisi par tant de hargne et de justesse émotive. » Véronique Hotte, blog Hottello, 17 janvier 2019

« Ce tableau d’une jeunesse sacrifiée est né d’une immersion de Christine Citti entre les murs d’un foyer. Son témoignage, plus proche de la fiction que du documentaire, est le prétexte d’un spectacle nu, cru, énergique (...) Brutalité de la chose offerte, c’est vrai, mais ce réel décille les yeux. » Télérama TT

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment