Hommage à Jerome Robbins

1
2
3
4
5

Opéra Garnier , Paris

Du 29 octobre au 14 novembre 2018
Durée : 2h20 avec un entracte

MUSIQUE & DANSE

,

Ballet

,

Sélection Danse

Jerome Robbins considérait le Ballet de l’Opéra de Paris comme sa seconde famille après le New York City Ballet. Ce spectacle en son honneur réunit des œuvres qui témoignent de l’infinie diversité de ses sources d’inspiration et de son génie de la scène.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 14 novembre 2018

 

Hommage à Jerome Robbins

Chorégraphie

Jerome Robbins

Direction musicale

Valery Ovsyanikov

  • Un génie de la scène

Jerome Robbins considérait le Ballet de l’Opéra de Paris comme sa seconde famille après le New York City Ballet. Ce spectacle en son honneur réunit des œuvres qui témoignent de l’infinie diversité de ses sources d’inspiration et de son génie de la scène.

Entre l’énergie de Glass Pieces, pièce de grand format, et la douceur tout intérieure d’Afternoon of a Faun et de A Suite of Dances, se dessine cette capacité rare de faire vibrer les corps dans une compréhension vivante de la musique. Avec l’entrée au répertoire du célèbre Fancy Free, véritable portrait théâtral d’une époque, Robbins offre une autre facette de ses talents.

  • Programme

Afternoon of a Faun
Musique : Claude Debussy
Chorégraphie : Jerome Robbins
Décors : Jean Rosenthal
Costumes : Irene Sharaff
Lumières : Jean Rosenthal

A Suite of Dances
Musique : Johann Sebastian Bach
Chorégraphie : Jerome Robbins
Décors : Jean Rosenthal
Costumes : Irene Sharaff
Lumières : Jean Rosenthal
Violoncelle  : Sonia Wieder-Atherton

Fancy Free
Musique : Leonard Bernstein
Chorégraphie : Jerome Robbins
Décors : Oliver Smith
Costumes : Kermit Love
Lumières : Ronald Bates

Glass Pieces
Musique : Philip Glass
Chorégraphie : Jerome Robbins
Décors : Jerome Robbins, Ronald Bates
Costumes : Ben Benson
Lumières : Jennifer Tipton

Avec les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet
Orchestre de l’Opéra national de Paris, Direction musicale : Valery Ovsyanikov

  • La presse

« L’irruption de la vie dans la virtuosité file la chair de poule à la danse de Robbins. Elle vrille le langage classique, le tourneboule, le fait régulièrement dérailler en lui rappelant qu’il raconte d’abord une histoire. Cette narration souterraine entraîne un jeu d’acteur muet d’une impeccable minutie, greffé sur un flot technique tout aussi précis. » Rosita Boisseau, Le Monde, 2 novembre 2018

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Hommage à Jerome Robbins

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment