Gatsby le magnifique

1
2
3
4
5

Théâtre du Châtelet , Paris

Du 16 au 20 février 2022
Durée : 1 heure

MUSIQUE & DANSE

,

Théâtre musical

,

Tête d'affiche

Une adaptation du chef d’œuvre de Francis Scott Fitzgerald publié en 1925, au carrefour du jazz, de la musique classique, de la pop et du hip hop, mise en musique par Issam Krimi et interprété par Sofiane Zermani.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 28,50 €

Prix tous frais inclus


Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide pour les personnes de plus de 12 ans. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Photos & vidéos

Gatsby le magnifique

De

Francis Scott Fitzgerald

Adaptation

Pauline Thimonnier

Mise en scène

Alexandre Plank

Direction musicale

Issam Krimi

Avec

Shems Bendali

,

Issam Krimi

,

Pascal Rénéric

,

Sofiane Zermani

« Ni le feu ni la glace ne sauraient atteindre en intensité ce qu’enferme un homme dans les illusions de son cœur. »

Créé en 2018 au Festival d’Avignon dans le cadre des productions en public de France Culture au musée Calvet, Gatsby le magnifique est une adaptation du chef d’œuvre de Francis Scott Fitzgerald publié en 1925, au carrefour du jazz, de la musique classique, de la pop et du hip hop, mise en musique par Issam Krimi et interprété par Sofiane Zermani.

« Gatsby veut échapper à sa condition de « pauvre ». Il veut conjurer le sort. Il s’invente une autre vie, un personnage, un idéal, et il fait tout pour lui ressembler point par point. Il y réussit. Seulement, dans sa course effrénée vers la perfection de son rêve, il en oublie la réalité. Et il s’y heurte, s’y fracasse, s’y démolit. Témoin de ce destin brisé, Nick Carraway raconte sa rencontre avec Gatsby, à West Egg (Long Island), lors de l’été 1922. Il raconte des années plus tard, comme hanté par cette histoire, par ce qu’il a vécu cet été-là, par ce qu’il a vu et compris de la société, de ses codes et de sa violence. C’est un narrateur qui ne cesse de nous dire son écœurement tout en sublimant son ami Gatsby, en le nimbant d’un pouvoir, d’un mystère, d’une magie. En nous donnant à voir à chaque instant combien Gatsby, cet été-là, était magnifique. »

Pauline Thimonnier et Alexandre Plank

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Gatsby le magnifique

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment