Européana

1
2
3
4
5

Théâtre de Châtillon , Châtillon

Du 12 au 14 mars 2015

CONTEMPORAIN

Sept personnages hallucinés qui avec l’énergie du désespoir nous racontent le XXe siècle, le revisitent et ravivent avec force notre mémoire. Un voyage en désordre où les dates se mêlent, rempli d’hilarants raccourcis, qui nous fait découvrir les deux moteurs de la nature humaine : construire dans l’espoir, dans le progrès et la raison ; détruire dans la barbarie et les archaïsmes de la déraison.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 14 mars 2015

 

Européana

De

Patrik Ourednik

Mise en scène

Joël Fesel

,

Solange Oswald

Avec

Catherine Beilin

,

Georges Campagnac

,

Frédéric Cuif

,

Gaetano Giunta

,

Marc Ravayrol

,

Sacha Saille

,

Tanguy Trillet

Attention : les représentations auront lieu Parc des Pierrettes, rue des Pierrettes 92320 Châtillon – bus n°388/ 195/ 162/ 294 arrêt Liberté.

  • Poème anarchique et sauvage

Le Bug informatique du Millénium a fait disparaître le XXe siècle. 
Pour tenter de ranimer ce trou dans nos mémoires, le Groupe Merci nous invite à pénétrer au sommet d’un « Mur de la mort », ancien dispositif forain de quatre mètres de hauteur et neuf de diamètre pour se pencher sur les évènements enfouis du XXe siècle.

Une fosse, un trou noir, duquel surgissent sept personnages hallucinés qui avec l’énergie du désespoir, nous livrent ce texte de fin du monde. Ils nous racontent le XXe siècle, le revisitent et ravivent avec force notre mémoire : les nombreuses guerres, les morts, les camps, le nazisme, les eugénistes, mais aussi l’invention du soutien gorge, la poupée barbie, les dadaïstes, le premier pas sur la lune, l’automobile… Un voyage en désordre où les dates se mêlent, rempli d’hilarants raccourcis, qui nous fait découvrir les deux moteurs de la nature humaine : construire dans l’espoir, dans le progrès et la raison ; détruire dans la barbarie et les archaïsmes de la déraison.

Europeana est un poème anarchique et sauvage qui balaie le XXe siècle dans toute sa cruauté et sa futilité.

  • La presse

« Aucun inconfort ne sera épargné au public. Il y a d’abord le dispositif scénique : une obscurité profonde, à couper au couteau (…) Il y a ensuite le texte, une logorrhée de mots et de chiffres dans laquelle l’insoutenable se mêle à la vétille (…) La metteuse en scène toulousaine Solange Oswald a su tailler parfaitement dans ce fatras informatif puissant. Et mettre en condition le spectateur, vulnérable face à cette fresque qui laisse pantelant. » Télérama, janvier 2009

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Européana

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment