Europeana, une brève histoire du vingtième siècle

du 3 au 28 juin 2009
1 h 30

Europeana, une brève histoire du vingtième siècle

Une fois encore, le fameux texte de Patrik Ourednik passe la rampe. La manière choisie ici dévoile subtilement la fausse naïveté du texte, son ironie cruelle, et ménage une heureuse distance avec la lecture des pages les plus sombres d’un livre d’histoire plein de bruit et de fureur.

Europeana est un vrai-faux manuel d’histoire qui relève d’un pari audacieux : l’histoire du vingtième siècle en 150 pages. Faits, dérisoires et terribles, connus et moins connus - l’émancipation de la femme et l’invention de l’escalator, bug du millénaire et bolchévisme. Une improbable leçon d’histoire où la musique rejoignant le texte cherchera à faire résonner la drôlerie désespérée d’Ourednik.

Europeana n’est pas une fiction historique mais un bout à bout de tout notre savoir accumulé, mal appris et mal digéré sur le siècle passé. Europeana pose la question du sens de l’histoire dans un récit qui n’en a pas. Europeana nous place devant le siècle qui s’ouvre alors que nous continuons « à faire de l’histoire comme si de rien n’était ».

La mise en scène d’Europeana ne sera pas une reconstitution historique ou une traversée fictionnelle du passé. La parole est adressée au présent : les comédiennes s’emparent du texte comme l’invention en direct d’un très étrange cours d’histoire, compilation loufoque et terrible d’une centaine de faits, connus et moins connus, dérisoires et terribles. Souvenirs de leçons apprises par cœur dans des manuels scolaires, synthèses radicales des connaissances historiques, choses vues et entendues, à la radio, à la télévision. La dramaturgie d’Europeana est l’élaboration d’un récit collectif sur le plateau. Cette version théâtrale d’Europeana est aussi le projet d’un spectacle entièrement musical, une forme de théâtre-concert. La partition originale composée par trois musiciens, également interprètes sur le plateau, sera le fil directeur du spectacle. Il ne s’agira pas de travailler l’illustration musicale du texte mais de créer une partition qui fonctionne de manière analogique avec l’écriture. Texte et musique, tissés ensemble, chercheront à faire résonner la drôlerie désespérée de cette improbable épopée qu’est Europeana.

Myriam Marzouki

Traduction Marianne Canavaggio.

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Maison de la Poésie

Passage Molière - 157, rue Saint Martin 75003 Paris

À l'italienne Accès handicapé (sous conditions) Châtelet Librairie/boutique
  • Métro : Rambuteau à 157 m, Etienne Marcel à 267 m
  • RER : Châtelet les Halles à 365 m
  • Bus : Grenier Saint-Lazare - Quartier de l'Horloge à 106 m, Réaumur - Sébastopol à 381 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Maison de la Poésie
Passage Molière - 157, rue Saint Martin 75003 Paris
Spectacle terminé depuis le dimanche 28 juin 2009

Pourraient aussi vous intéresser

- 28%
Smile

Théâtre de l'Œuvre

Monsieur Motobécane

Petit Saint-Martin

- 20%
Courgette

Tristan Bernard

- 25%
Fin de partie

Théâtre de l'Atelier

La réunification des deux Corées

Théâtre de la Porte Saint-Martin

- 32%
Une histoire d'amour

Splendid Saint Martin

Spectacle terminé depuis le dimanche 28 juin 2009