Cyrano de Bergerac

Théâtre le Ranelagh , Paris

Du 14 septembre 2018 au 13 janvier 2019
Durée : 2 heures

CLASSIQUE

,

JEUNE PUBLIC

,

Ados

,

Coups de coeur

,

Familial

,

Primaire

,

Sélection pour les fêtes

,

Sélection Spectacle à partager

Le classique d'Edmond Rostand est ici mis en scène par Jean-Philippe Daguerre qui souhaite faire découvrir aux spectateurs une version éminemment sonore des vers de l'auteur. Tout public à partir de 9 ans.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 €

Prix tous frais inclus


Promotions
 

Photos & vidéos

Cyrano de Bergerac

De

Edmond Rostand

Mise en scène

Jean-Philippe Daguerre

Avec

Grégoire Bourbier

,

Geoffrey Callenes

,

Stéphane Dauch

,

Alex Disdier

,

Emilien Fabrizio

,

Antoine Guiraud

,

Didier Lafaye

,

Barbara Lamballais

,

Nicolas Le Guyader

,

Charlotte Matzneff

,

Christophe Mie

,

Aramis Monroy

,

Edouard Rouland

,

Yves Roux

,

Petr Ruzicka

,

Mona Thanaël

Tout public à partir de 9 ans.

  • Un classique

Cyrano est un mousquetaire intrépide, appartenant à la compagnie des Cadets de Gascogne. Il est amoureux de sa cousine Roxane mais n’ose pas se déclarer car elle est belle et il est laid, affligé d’un énorme nez. Par amour pour elle, désespéré, il accepte de protéger son rival Christian et va même jusqu’à l’aider à séduire Roxane.

  • La presse

« Un régal de théâtre. » Télérama TTT

« Coup de cœur du festival d'Avignon 2014. Un Cyrano éblouissant où toutes les dimensions du chef d'œuvre retentissent. » La Provence

« Un spectacle requinquant ! » Le Monde

« Cette transposition déborde d'énergie, de fougue, de panache et jouit d'une distribution haut de gamme. » Pariscope

« Une succulente comédie héroïque servie sur un plateau de choix. » Fip Radio

« L'art de donner à un chef d’œuvre massif un style allégé et une vérité entière. » Gilles Costaz

« Un très bon spectacle ! A voir. » TV5 Monde

« Une débauche d'énergies et d'émotions saisissantes. » Sud Ouest

  • Note d'intention

Cyrano de Bergerac est au Théâtre Français ce que Ne me quitte pas est à la chanson franco-belge : un tube.

Les magnifiques vers de l’homme au grand nez ne cessent et ne cesseront jamais de résonner dans les théâtres, cinémas et autres écrans de télévision... Il est vrai que Cyrano est pour un comédien et un metteur en scène ce que l’Everest est pour un alpiniste : un cap, un pic, un passage obligé, un rêve nécessaire à rêver dans sa carrière...

Après avoir participé de nombreuses fois avec « Le Grenier de Babouchka » au festival d’Arnaga (Maison-Musée d’Edmond Rostand à Cambo les bains), j’ai soumis au directeur de ces prestigieuses festivités mon désir de mettre en scène mon Cyrano dans les jardins de Rostand.

Ayant répondu favorablement à ma requête, Didier Rey me confia aussi (avec l’autorisation et la collaboration de la direction du Musée) des partitions de musiques et de chants inédites retrouvées dans les sous-sols d’Arnaga, dont certaines écrites pour Cyrano de Bergerac par Rostand et son épouse et mises en musique par de solides compositeurs du moment (L. Poujade, C.Chaminade,...)

Suite à l’immense plaisir que j’ai pris en créant au Théâtre Comédia à Paris une adaptation de La Flûte enchantée qui mêlait théâtre, chant lyrique, musique classique, danse contemporaine et combats, je rêvais de retrouver une œuvre littéraire permettant une mise en jeu de ces différentes formes artistiques. La présence de toutes ces opportunités m’a conforté dans l’idée d’une création éminemment sonore et musicale où le violoniste virtuose Petr Ruzicka se mêlera sur scène aux vers et aux chants des comédiens. Je ressens à la fois de la fascination et de la méfiance envers les Alexandrins et autres vers qui peuplent la littérature française.

Comme en musique où les différentes formes se distinguent, les vers de Racine ne ressemblent en rien à ceux de Molière, Corneille ou... Rostand. Les qualités dramaturgiques et comiques de Cyrano sont si évidentes que je trouve dommage que trop souvent les interprétations de cette œuvre se contentent surtout de nous montrer combien l’auteur est brillant et intelligent... « Regardez comme c’est bien écrit ! ». C’est vrai que Cyrano de Bergerac est un chef d’œuvre de sens mais c’est aussi un chef d’œuvre de son.

C’est avant tout sur la mise en son de l’écriture de l’auteur par l’acteur que j’aime me concentrer afin de provoquer chez le spectateur une émotion à la fois intellectuelle et charnelle... faire vibrer la tête et le ventre... Alors vous me direz que si la chair des mots de Cyrano peut résonner superbement, pourquoi vouloir lui ajouter des notes de musique et du chant ?... Ne risque-t-on pas une forme de trop plein, voire de pléonasme ?...

Il n’est certes pas sans danger de se permettre d’ajouter à ce qui existe déjà de façon institutionnelle et magnifique une partition musicale inédite... mais c’est quand même excitant ... surtout quand on sait que c’est Rostand lui-même qui a imaginé le concept. Concernant la place du violon et du violoniste dans le spectacle, je souhaiterais ne pas illustrer de façon trop académique et convenue la présence de l’instrumentiste sur scène. J’aimerais que Cyrano et le violoniste ne fasse qu’un... ce dernier apparaissant souvent tel une ombre au grand nez... ce serait l’âme de Cyrano, son double... l’archer de l’un serait comme l’épée de l’autre... d’autant plus qu’il y a dans l’énergie de jeu de Stéphane Dauch et celle de Petr Ruzicka une telle similitude, une sorte de communion (vérifiée précédemment dans La Flûte Enchantée ou Petr accompagnait diaboliquement sur scène les airs de Papagueno interprété avec panache par Stéphane).

Dans notre société contemporaine un homme comme Cyrano ferait sans doute appel à la chirurgie esthétique pour régler son complexe physique. C’est pourquoi j’aimerais proposer aux spectateurs de notre siècle une blessure plus « moderne » et plus réaliste tout en faisant écho au « Grand nez » original de Rostand sans le trahir. Je veux faire de mon Cyrano une Gueule cassée ; que sous un masque de cuir on puisse imaginer un grand nez hypertrophié par une blessure de guerre ou une grande brûlure. Le grand nez de Cyrano est chez Rostand une métaphore de la laideur, vécue comme impossibilité à plaire, comme obstacle réel ou imaginaire à la séduction. La gueule cassée de notre Cyrano est une blessure physique, métaphore de la blessure morale dont il souffre sans remède.

Enfin, j’ai souhaité les premières représentations dans les jardins d’Arnaga : il me semblait tout naturel et primordial de laisser baigner et inspirer ma mise en scène par ces lieux somptueux et simples à la fois en forme d’hommage à cette réalisation et à la passion qui habitait Rostand quand il conçut la villa de ses rêves. Pensé pour le plein air et pouvant ultérieurement être donné indifféremment en extérieur ou en salle, le spectacle bénéficiera de décors et de moyens techniques très légers, ce qui ne sera pas le cas des costumes que je souhaite et j’imagine somptueux. Le théâtre, à mon goût, est cette relation mystérieuse et triangulaire qui relie l’acteur à son camarade de scène qu’il connaît par cœur, et au spectateur qu’il ne connaît pas.

C’est donc avec émotion et joie que les comédiens du Grenier de Babouchka s’apprêtent à partager la scène avec le génial violoniste Petr Ruzicka pour faire découvrir aux spectateurs une version éminemment sonore des vers de Rostand. Rêver un impossible rêve sous les étoiles d’Arnaga.

Jean-Philippe Daguerre

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Cyrano de Bergerac

136 Notes

181 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(105)

Très bon


(25)

Bon


(4)

Pas mal


(2)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

ALEXIA D. (3 avis) 15 octobre 2018

Une version complète et riche Un excellent moment, Cyrano parfait, une mise en scène originale avec une mise en abime du spectateur. Une création musicale originale en accompagnement! Je recommande chaleureusement!! !5 étoiles.
1
0
1
2
3
4
5
Par

Magali L. (1 avis) 15 octobre 2018

SUBLIME ! Véritable performance d'acteurs, une énergie incroyable se dégage du spectacle (un bravo tout particulier à Stéphane Dauch qui incarne Cyrano de manière magistrale) pour nous transmettre avec forceles émotions contenues dans le sublîme texte de Rostant. Les costumes sont magnifiques et le violoniste, l'âme de Cyrano, souligne encore davantage les émotions et la verve du personnage. Accompagnée de ma fille de 9 ans, celle-ci n'a qu'une envie : retourner voir la pièce et recevoir le livre ! Merci à toute la troupe pour ces 2 heures dont on se souviendra longtemps et bravo au metteur en scène Jean-Philippe Daguerre.
1
0
1
2
3
4
5
Par

Claire T. (1 avis) 13 février 2018

Quelle mise en scène ! Excellent jeu d'acteur, bravo au violoniste, merci pour cette superbe soirée !
1
0
1
2
3
4
5
Par

Sabine D. (2 avis) 07 décembre 2015

Cyrano de Bergerac Très bon et très bonne mise en scène ma petite-fille a été enchantée et a découvert avec plaisir le théâtre - c'est vrai qu'on avait un peu de mal à entendre
1
0
1
2
3
4
5
Par

EMILIE C. (2 avis) 30 novembre 2018

Magnifique, du rythme, de l'émotion! Une pièce magnifique, un texte profond et léger, on rit, on pleure, on se fond dans les émotions de Cyrano, de Roxane, et à la fin, il reste une vibration...dans le silence, le texte résonne encore. Bravo à toute la troupe ! De l'énergie et du rythme ! Cyrano est sublime, quel panache ! Merci
0
0
1
2
3
4
5
Par

Peter M. (1 avis) 30 novembre 2018

Cyrano de Bergerac J’ai bien apprecie cette spectacle. Celtic qui a choisi comment faire pour rendre plus breve la texte a tres bien fait. I’ll faut que j’avoue que le violon, a mon Avis, n’ajoutait pas trop a la spectacle. ( le musicien qui jouait le violon etait tres doue; I’ll n’est pas question de cela. ). J’aimais toute la piece, mais surtout les scenes a la siege d’Arras.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Philippe G. (1 avis) 26 novembre 2018

Une interprétation excellente L'interprétation est au niveau du texte d'Edmond Rostand : excellent. J'ai passé un très bon moment.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Claude L. (1 avis) 03 novembre 2018

une roxane qui gâche tout bravo à Stéphane DAUCH, ce merveilleux Cyrano qui donne toute son âme au rôle. C'est un véritable acteur, la voix claire et forte, l'allure, le jeu!!! il est formidable, les autres sont très pâles à côté, L'actrice qui joue Roxane est archi nulle, elle n'a ni la carrure, ni l'envergure d'une actrice amateur... alors jouer Roxane... Elle a gâché la pièce! elle est pitoyable
0
0
1
2
3
4
5
Par

Christine T. (1 avis) 27 octobre 2018

Un spectacle classique pour tous les âges, au jeu rythmé et original par la présence d'un violoniste, ombre du personnage principal, le beau Cyrano. Merci pour cette belle soirée au théâtre du Ranelagh !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Helene C. (3 avis) 15 octobre 2018

Cyrano de Bergerac Et dire que je n'avais pas jugé bon de me déplacer pour le voir au Festival d'Avignon. C'est tout simplement éblouissant ! Il faut juste que je relise ma pièce pour voir ce qui a été (très subtilement) coupé, car le spectacle ne dure que deux heures. Des comédiens formidables que j'avais déjà appréciés dans Molière et un metteur en scène dont je ne manque plus un spectacle. Vivement son Don Juan en Avril 2019 , toujours au théâtre du Ranelagh.
0
0
+ d'avis

Spectacles consultés récemment