Cité H au LMP

1
2
3
4
5

Lavoir Moderne Parisien , Paris

Du 11 au 22 septembre 2007
Durée : 1h20

CONTEMPORAIN

Cette comédie urbaine, joue sur les ressorts tragicomiques de la Commedia dell’Arte, en alliant chant, danse, pantomime et slam.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 22 septembre 2007

 

Cité H au LMP

Mise en scène

Gilbert Bourébia

Avec

Yu Baï Zhang

,

Jean-Bernard Ekam-Dick

,

Laurent Gauthier

,

Mohammed Haddadou

,

Anna Jahjah

,

Khaled Kacet

,

Sofiane Khalil

,

Marianne Sytchkov

,

Benoît Turjman

,

Nathalie Waller

  • La Cité à lettre muette…

Une Fable Contemporaine et urbaine en Commedia dell’Arte.

Un fait divers (le braquage d’un supermarché par deux inspecteurs de police ripoux) est le prétexte pour dépeindre avec dérision, réalisme et tendresse, une tranche de la vie quotidienne des « quartiers », loin des idées reçues et des images erronées véhiculées tant par les médias que par les âmes bien pensantes. Malgré des problèmes bien réels (difficultés d’intégration des immigrés, pouvoir corrupteur de l’argent, etc..), Cité H propose une véritable leçon d’optimisme et de réalisme où la solution est ici collective.

Si les zones de “non droit”, sont essentiellement des zones de “non droits”, et si les “zones sensibles” sont avant tout des “zones de sensibilités”, Cité H interroge le quartier, sa mémoire, ses habitants et leur histoire, et conte avec réalisme et tendresse, humour et dérision, la vie quotidienne d’une cité imaginaire.

Cette comédie urbaine, joue sur les ressorts tragicomiques de la Commedia dell’Arte, en alliant chant, danse, pantomime et slam. Par la Compagnie du Mystère Bouffe.

Parce que dans les “ grands ensembles”, le bonheur c’est peut être justement d’être ensemble.

  • La presse

« Depuis le temps que la compagnie va faire du théâtre dans les cités, elle en a bouffé, des anecdotes. Elle en a tiré une série d’Histoires urbaines, fables contemporaines façon commedia dell’arte dont Cité H est le cinquième épisode. Endossant d’incroyables costumes savamment taillés dans des serpillières multicolores, les comédiens jouent et chantent les héros clés d’une cité. » Télérama

« … C’est jubilatoire, fantaisiste, extrêmement visuel et accessible à tous. On adore ! » Le Parisien

« … le plaisir de la comédie, le jeu des acteurs, le dynamisme sont au rendez-vous… » L’Est Républicain

« … les comédiens y sont brillants, débordant d’énergie, maniant toutes les facettes du genre, espiègle et truculent, de la commedia dell’arte, cet art de l’improvisation, du geste et du masque. » Ouest France

« Voici dix-huit ans que Mystère Bouffe sillonne campagnes et banlieues en revisitant la commedia dell’arte… Comment une tradition parfois confite dans le folklore, peut-elle redevenir une arme ? En revenant à ses sources, répond Bourébia, qui s’est livré à une exploration du sens politique de la commedia, qu’il réinvente en la panachant de différents langages et de rythmes brésiliens. » Valérie de Saint-Do, Cassandre

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Cité H au LMP

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment