Ana ou la jeune fille intelligente

Artistic Théâtre , Paris

Du 15 mars au 17 avril 2016
Durée : 1h10

CONTEMPORAIN

,

Marionnette

Ana ne sait pas lire. Au cours d’écriture elle rencontre les mots et avec les mots arrivent les idées, les désirs, les souvenirs. Catherine Benhamou raconte l'histoire d'une émancipation.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 17 avril 2016

 

Photos & vidéos

Ana ou la jeune fille intelligente

De

Catherine Benhamou

Mise en scène

Ghislaine Beaudout

Avec

Catherine Benhamou

,

Juliette Prillard

,

Claire Vialon

  • La rencontre avec les mots

Ana ne sait pas lire. Au cours d’écriture elle rencontre les mots et avec les mots arrivent les idées, les désirs, les souvenirs.

Son parcours est traversé par des voix, celles de la professeure, du mari, de la mère, du grand-père, et par une histoire, celle de La jeune fille intelligente qui la hante depuis l’enfance.

Le texte est publié aux Ed. des Femmes Antoinette Fouques.

  • La presse

« Avec de subtils flash-back et une marionnette guidée par Claire Vialon, elle n’agite aucun drapeau de désespoir, ni de colère d’avoir vu son enfance volée et sa vie de femme limée. (...) Elle parle d’humanité en marche. » Gérald Rossi, L'Humanité.fr, 16 juillet 2016

« Catherine Benhamou dit la force des mots et de la maîtrise de la parole qui ouvrent les chemins de la révolte et de la conscience de soi. Soumise, lucide, rageuse, accablée, exaltée, elle dit, aussi, le scandale de l’illettrisme comme du sort fait aux femmes par d’aucuns qui les considèrent toujours en éternelles mineures, niées, malmenées, forcées. (...) Au fil des thèmes qui s’entrechoquent, une atmosphère d’une étrangeté envoûtante se dégage, mêlant, en une douce alchimie, vérité brutale et poésie. » Didier Méreuze, La Croix, 18 mars 2016

  • Note d'intention

Ce spectacle interroge le parcours d’une femme qui, pendant la plus grande partie de sa vie, a accepté sa position de repli, de retrait du monde, encouragée par les conventions de son milieu de vie et le handicap de ne pas savoir ni lire, ni écrire. Alors, comment sortir de cette position, de ce confinement, de cette invisibilité ?

En se réappropriant son histoire par les mots, la possibilité qu’ils offrent de se réinventer, de faire partie du monde. En s’intéressant aux mots, une brèche s’ouvre dans cet univers de résignation, celle du sens. Ana réalise que les idées, les projets, la révolte existent en elle. À quel moment a-telle renoncé à penser ?

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Ana ou la jeune fille intelligente

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(1)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Toffin C. (1 avis) 01 avril 2016

Spe ct acle qui touche par sa simplcite authentique
0
0

Spectacles consultés récemment