A court de forme - 5ème édition

1
2
3
4
5

Etoile du Nord , Paris

Du 09 au 27 février 2010

CONTEMPORAIN

A Court de Forme regroupe chaque édition une cinquantaine d’artistes de tous horizons, engagés, très engagés, et joyeux, très joyeux, à l’idée de vous faire partager leur travail, donc leurs rêves. Pour sa cinquième édition, A Court de Forme explose les cadres qui s’étaient établis jusque-là, et s’inventent de nouvelles règles. A Court de Forme offre aux artistes la possibilité de travailler de façon légère, portés par l’énergie collective.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 27 février 2010

 

A court de forme - 5ème édition

Festival de formes courtes – Théâtre / danse / chant / musique / vidéo
Calendrier
Spectacles

  • Festival de formes courtes – Théâtre / danse / chant / musique / vidéo

A Court de Forme, c’est passer sans transition d’un texte à une chanson, de l’illusion à la discussion, du poème à l’échec, d’un cauchemar à un rêve.
A Court de Forme est le résultat de la synergie créée par la réunion d’artistes dont les routes se croisent le temps d’une création.

A Court de Forme regroupe chaque édition une cinquantaine d’artistes de tous horizons, engagés, très engagés, et joyeux, très joyeux, à l’idée de vous faire partager leur travail, donc leurs rêves.

Pour sa cinquième édition, A Court de Forme explose les cadres qui s’étaient établis jusque-là, et s’inventent de nouvelles règles.

A Court de Forme offre aux artistes la possibilité de travailler de façon légère, portés par l’énergie collective.
A Court de Forme offre au public la possibilité de découvrir un concentré de création, des artistes de tous poils, de tous âges, de toutes expériences.

Des formes courtes, des formes très courtes, des chansons, des idées, des auteurs, des acteurs, des créations, des danseuses, des amis, des rencontres, des spectacles que vous adorerez, des spectacles que vous détesterez.

  • Calendrier

Semaine 1 - du mardi 9 au samedi 13 février : 4 pièces dans la même soirée
à 21h : L’Art peut-il encore être drôle ?

Semaine 2 - du mardi 16 au samedi 20 février : Deux duos dans la même soirée
à 20h : Duo 1 et à 21h : Duo 2

Semaine 3 - du mardi 23 au samedi 27 février : 3 spectacles pluridisciplinaires et un cabaret dans la même soirée
à 20h : A court d'autres formes et à 21h : Le Cabaret des Formes très Courtes

Un pass pour toute la durée du festival est disponible au théâtre.

Haut de page

  • Spectacles

L’Art peut-il encore être drôle ?

Règles du jeu :
Temps maximum de chaque forme : 20 minutes

Chaque forme tente d’interroger L’art peut-il encore être drôle ? ou Comment mêler conscience de notre monde et possibilités de l’humour face à la gravité de notre situation ?
Chaque forme se crée en toute indépendance, en tenant compte du fait qu’elle sera suivie, précédée, ou les deux, par une autre forme courte.

- HABEAS MENTEM
Création de Luc Martin
Avec Grégory Barco, Laura Clauzel, Jehanne Gascoin, Tristan Gonzalez, Frédérik Hufnagel, Bouzid Laiourate, Vincent Mignault, Julien Varin

L’habeas mentem énonce une liberté fondamentale, celle de ne pas être emprisonné intellectuellement. En vertu de cette loi fictive, toute personne emprisonnée a le droit de savoir pourquoi elle est emprisonnée et de quoi elle est accusée.

- HOMMAGE À PATRICK ROY
Création de Vincent Brunol
Avec Mathias Robinet et Sébastien Ventura

Tout commence comme un one man show.
Tout pourrait commencer comme le juste prix.
C'est le rite de l'acteur qui vient nous faire rire.
C'est l'homme qui vient nous vendre du rêve
Coûte que coûte
Il vient nous livrer sa vision d'un monde qui prend l’eau.
Il vient nous parler de solitude et de sa peur de vivre.
On entend alors moins de rire dans la salle.

- NETTEMENT MOINS DE MORTS
De Falk Richter
Création de Aurélia Arto, Julien Kosellek et Luc Martin
L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte présenté.

Il s’agit là d’un présentateur télé, ou d’un flic, qui interviewe (donc interroge) une victime ou un coupable ou un spectateur. Derrière les manipulations médiatiques, nous apercevons une sympathique société qui, rassurez vous, n’a rien à voir avec la nôtre. Rien à voir du tout.

- [JE]D'ÉCHEC
Création de Clémence Labatut
Avec Laura Clauzel, Fiona Emy, Vladimir Golicheff, Viktoria Kozlova, Sami Nassar, Jennifer Pays, Anaëlle Potdevin

Je questionne ici les religions et le sacré. Violemment. Violemment donc par les corps. Les corps comme points de révoltes et de contradictions. En revenir à se chercher soi. En revenir à parler d'amour. A l'essence même de chaque religion. Un élan, amoureux.

Duo 1

Règles du jeu :
Temps maximum d’un duo : 45 minutes
Chaque forme se crée en toute indépendance, puis les metteurs en scène se retrouvent pour composer le duo (gestion du temps, technique…)

- LÉGÈRE EST MA DÉMARCHE
D’après Marina Tsvetaieva
Création collective dirigée par Hélène Marchand
Avec Petra Kőrösi, Hélène Marchand, Geoffroy Pouchot-Rouge-Blanc, Sergeï Rychenkov, Raphaëlle Sahler, Anaïs Thomas
Création lumière Rosemonde Arrambourg
Composition musicale Sergeï Rychenkov

Nous venons pour vous rencontrer
Nous venons parler cœur à nu.
Nous venons parler cœur à vif.
Nous voulons croire encore que cette lutte de chair et de mots, de son et de sang n’est pas vaine.
Que la poésie est encore audible même si elle est gratuite et pas rentable.
Nous voulons vous faire éprouver la violence d’une vraie rencontre.
Nous voulons vous faire éprouver la violence d’une vraie rupture.
Puis nous nous séparerons…
Nous voulons Vivre dans le feu avec Vous un bref instant…

- UN (PETIT) DÉTOURNEMENT
Création de Sophie Mourousi
Avec Florent Dorin, Mathilde Lecarpentier, Ophélie Legris, David Palatino distribution en cours

Une sorte de Monsieur Loyal ouvre le cabaret le plus spectaculaire. Cracheur de feux, jongleur, illusionnisme, magie, clown, contorsionniste, numéro aérien ! et d'autres surprises.
La plus grande : personne n'est là, enfin pas tout le monde.« Il faudra faire avec », voici le thème de mon projet. D'une réalité, d'une succession de ratages, faire résonner la poésie et l'engagement, accéder, enfin, à une certaine vérité.

Duo 2

- LE PRÉLUDE DE PAN
D’après Jean Giono
Création de Ewa Urfalino

Un étranger sème le trouble et le chaos dans un petit village pour rappeler à ses habitants, l'idée d'un premier mélange primitif, leurs premiers gestes, ceux « qu’au bout de la chaîne des hommes, d’autres hommes avaient faits », comme un plus juste équilibre des choses. Accompagné par un orage, cet homme qui semble avoir contrôle sur toute chose fait entrer le village et la faune alentour dans une transe collective, en laissant à peine aux êtres la pleine conscience de leurs actes.

- JE SUIS TROP VIVANT ET LES LARMES SONT PROCHES
Travail collectif dirigé par Stéphane Auvray-Nauroy, Sophie Sire et Olav Benestvedt assistés de Laura Clauzel
avec Aurélia Arto, Robin Besançon, Coraline Chambet, Dianko Diaouné, Nicolas Guimbard, Nicolas Grandi, Frédérik Hufnagel, Julien Kosellek, Bouzid Laiourate, Sophie Mourousi, Raphaëlle Sahler, Eram Sobhani

Né d'un corps pour en être un. Vouloir mourir mais chanter d'abord. Chanter, et danser pour ne pas mourir, écartelés entre notre désespoir d'être incapables de changer le monde et la jouissance d'éprouver la sensation d'être en vie.

A Court d’autres Formes

Règles du jeu :
Temps maximum de chaque forme : 15 minutes
Chaque forme travaille au mélange des arts, à la pluridisciplinarité.
Chaque forme se crée en toute indépendance, en tenant compte du fait qu’elle sera suivie, précédée ou les deux, par une autre forme courte.

- POTHOS
Danse-théâtre
Création de Clément Bayart et Sébastien Siroux

« Je tiens sans fin à l'absent le discours de son absence ». A partir de cette phrase extraite de L’absent, un des Fragments d'un discours amoureux de Roland Barthes, deux comédiens s'interrogent dans une forme chorégraphique sur : comment dire l'absence ?

- ENGRENAGE
Théâtre-vidéo-son
Création d’Anne-Bénédicte Girot et Samuel Mazzotti
Avec Nicolas Grandi

Comédien,
Son,
Vidéo,
Visions croisées du monde industriel.

- CRÈVE !
Musique-théâtre
Spectacle composé d'extraits tirés du livre Crève ! de James Carr paru aux éditions Ivrea.
Création de Mélanie Menu (montage, mise en scène, jeu) et Matthieu Texier (création musicale, guitare)

« Le bout du monde, vous y êtes. Ca y est - impossible d'aller plus loin. Les choses ne peuvent être pires. Ils ne peuvent plus guère que vous tirer et vous abattre comme un chien. Vous êtes battu, humilié, à en crever. Vous êtes arrivé à vous en foutre complètement. Vous n'avez même plus envie de sortir de là ».

C'est parce qu'il était bagarreur et n'avait rien d'un frère prêcheur que James Carr nous conte son histoire avec une sorte de passion froide.

Le Cabaret des Formes très Courtes

Règles du jeu :
Temps de chaque forme : de 3 à 10 minutes

Chaque forme se crée en toute indépendance.

L’ensemble est encadré par Laura Clauzel, Tristan Gonzalez et Julien Kosellek

Ce qu’on sait, c’est que ça aura la structure d’un cabaret, de très courtes formes mises côte à côte comme des numéros ; on sait aussi que seront présents des musiciens.

C’est à peu près tout ce qu’on sait pour l’instant, puisque comme toujours dans A Court de Forme, les participants sont libres de tout – dans un temps imposé. Et on a déjà pu se rendre compte que les artistes d’A Court de Forme ont des idées étranges…

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : A court de forme - 5ème édition

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment