24 heures de la vie d'une femme

Théâtre Rive Gauche , Paris

Du 10 avril 2015 au 03 janvier 2016

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

,

Tête d'affiche

Une femme rangée traîne son ennui dans les casinos. A Monaco, elle rencontre un jeune homme qu’elle décide de sauver du jeu. Du moins le croit-elle... Vertige et confusion des sentiments... Jusqu’où la passion nous conduit-elle ? L'extraordinaire Clémentine Célarié livre une superbe prestation.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 03 janvier 2016

 

Photos & vidéos

24 heures de la vie d'une femme

De

Stefan Zweig

Adaptation

Eric-Emmanuel Schmitt

Mise en scène

Steve Suissa

Avec

Clémentine Célarié

,

Loris Freeman

,

Samuel Nibaudeau

  • Un voyage fascinant dans la complexité humaine

Une femme rangée traîne son ennui dans les casinos. A Monaco, elle rencontre un jeune homme qu’elle décide de sauver du jeu. Du moins le croit-elle... Vertige et confusion des sentiments... Jusqu’où la passion nous conduit-elle ? Chacun se reconnaîtra dans ce chef-d’œuvre.

Jamais Zweig n’a montré, avec autant d’intensité, la personne inconnue qui se tapit au fond de nous, et qui attend son heure... Un voyage fascinant dans la complexité humaine.

  • Note du traducteur et de l'adaptateur

Comprendre. Comprendre sans juger. Telle fut l’obsession de Stefan Zweig. Et telle fut sa réussite, puisque, un siècle plus tard, on le lit davantage qu’en son temps.

L’histoire de 24 heures de la vie d’une femme aurait, chez un autre écrivain, offert l’occasion d’une leçon édifiante sur les méfaits de la passion. Rien de tel ici. Comme un chien renifleur, la truffe au sol, Zweig piste la naissance du désir, le chemin du sentiment, ses pièges, ses fausses pistes, ses leurres, sans relever la tête pour aboyer, critiquer ou condamner. Il explore la complexité de nos âmes en y adhérant, jamais guetté par le souci suspect de nous simplifier.

L’héroïne, belle, veuve et déprimée, traîne son ennui de palace en casino, recherchant l’excitation des autres pour ne pas avoir l’impression d’être morte. Soudain, à Monaco, elle tombe amoureuse de deux mains, deux mains fines, puissantes, expressives, tendues, nerveuses, celles d’un jeune homme qui perd à la roulette. S’ensuit une incroyable odyssée : en vingt-quatre heures, elle devient une autre femme que celle qu’elle fut pendant quarante ans. Elle se surprend, et nous surprend, à chaque seconde...

Chez Zweig, ami de Freud, il n’y a pas que la volonté de comprendre, il y a aussi celle de guérir. Seulement guérir de quoi... Guérir de la passion ? Non, guérir de l’idée sinistre qu’on pourrait vivre sans passion. Il amène l’humain à accepter ses labyrinthes plutôt qu’à les fuir.

Pour adapter cette nouvelle à la scène, j’ai gardé l’idée de la confession provoquant un choc brusque : simplement, le public remplace le narrateur. J’ai aussi conservé l’idée d’un récit entièrement subjectif : la femme fait parler l’homme qu’elle aime, l’investit de ses fantasmes ; ainsi la comédienne aura-t-elle devant elle un corps expressif et silencieux, le corps d’un danseur, dont elle jouera les répliques supposées jusqu’au moment fatal où l’on entendra sa vraie voix, la voix de la réalité contre celle du rêve...

Et j’ai surtout tenté de montrer la modernité salvatrice de Zweig, sa lutte contre toute pensée étriquée, sa force solaire, son audace, que lui-même cache parfois sous la voilette passéiste de la nostalgie heureuse.

Éric-Emmanuel Schmitt

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : 24 heures de la vie d'une femme

54 Notes

74 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(23)

Très bon


(21)

Bon


(5)

Pas mal


(3)

Peut mieux faire


(2)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Vincent M. (1 avis) 17 juin 2015

Grande actrice Clémentine Célarié puise dans toute son humanité et sa fragilité pour incarner avec subtilité ce rôle exigeant. Le public se prend au jeu et revient doucement de cet univers comme on revient au silence après une très belle musique.
2
0
Par

Danielle M. (4 avis) 17 juillet 2015

non
1
2
3
4
5
Par

Véronique D. (21 avis) 26 mai 2015

24h de la vie d'une femme à partager sans modération Un très beau texte, une mise en scène sobre mais très soignée, un acteur muet qui a du mérite d'affirmer sa présence ! mais surtout, surtout, Clémentine Célarié, d'une beauté, d'une grâce, d'une retenue, d'une intensité, d'une émotion, une grande dame qui trouve là un rôle à la mesure de tout son talent et une belle rencontre aussi personnelle... une vraie belle personne ! MERCI pour tout ça... et n'oubliez pas de venir jouer en province ! Tout le monde mérite de vous voir !
2
0
1
2
3
4
5
Par

Valérie O. (2 avis) 26 mai 2015

Quelle performance ! Quelle émotion ... Une Clémentine tour à tour lumineuse, naïve, abattue, revancharde, sensible, passionnée, belle .... en un mot, MAGNIFIQUE ! Grâce à son jeu théâtral tout en nuances passant du rire aux larmes, un décor invitant à la passion ou à la rêverie, un texte d'une grande modernité, j'ai passé un excellent moment.
1
0
1
2
3
4
5
Par

Jerome W. (1 avis) 10 mai 2015

Vingt-quatre heures de la vie d'un joueur ! Une adaptation lumineuse, une interprète débordante de cette sensibilité féminine que révèle ce texte de Zweig, une mise en scène intelligente, au sens premier du terme, c'est-à-dire qui sait lire le texte sans le trahir, enfin un décor très original dans les "plis" duquel se noient les passions. Excellent moment de théâtre. Bravo !
1
0
1
2
3
4
5
Par

Catherine S. (1 avis) 23 décembre 2015

24 h de lavie dune femme Clémentine Celarié touchante, belle tendre qui parle des moments d'Amour de la passion, avec nostalgie et douceur, habituer a la voire dans des moments de rire une grande actrice ,un beau moment
0
0
1
2
3
4
5
Par

VirginieB (7 avis) 13 décembre 2015

Bravo ! Très belle interprétation ! Un excellent moment.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Didier P. (2 avis) 13 décembre 2015

Excellent, belle performance théatrale: le one womanshow!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Alain S. (1 avis) 06 décembre 2015

superbe, bravo encore.... superbe pièce, empreinte d'émotions fortes, jouée avec un trés grand talent par une Clémentine Célarié égale à elle-meme, bravo encore au trio de comédiens..........
0
0
1
2
3
4
5
Par

Nathalie P. (1 avis) 06 décembre 2015

Magnifique interprétation ! Pleine de sensibilité et d'émotion... Texte sublime, très belle musique ...décor épuré, on va droit a l'essentiel !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Jean-louis F. (3 avis) 05 décembre 2015

très beau spectacle .. La transposition en un spectacle théatral de ce qui constitue à l'origine une narration est une belle réussite .. La mise en scène est originale et l'interprétation de C. Célarié pleine de sensibilité.
0
0
+ d'avis

Spectacles consultés récemment