Amel Brahim-Djelloul

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Amadigi jusqu'à 16% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Athénée Théâtre Louis-Jouvet Paris | du 25 au 30 janvier 2019 | Durée : 2h20 avec entracte
MUSIQUE & DANSE, Musique classique, Opéra
RESERVER

À partir de 53 € , 44,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Rameau - Zaïs

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Opéra Royal de Versailles Versailles | le 18 novembre 2014 | Durée : 3h30 entracte inclus
MUSIQUE & DANSE, MUSIQUE & DANSE, Musique classique, Opéra, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 18 novembre 2014

 

Amel Brahim-Djelloul

  • Formation

Née en 1975 à Alger, elle s'initie à la musique très tôt. Après des études de violon à Alger, elle débute en 1995 le chant dans la classe d'Abdelhamid Belferouni. Elle poursuit ses études de chant en 1998 à l ’E.N.M. de Montreuil (médaille d’or à l’unanimité).

En 1999, elle est reçue première au concours d’entrée au C.N.S.M.D.P. Elle participe à plusieurs concerts à l’E.N.M. Montreuil ainsi qu’avec la formation des Jeunes Solistes dirigées par Rachid Safir.

Elle est ensuite étudiante au C.N.S.M.D.P. dans la classe de Peggy Bouveret.

  • Répertoire

Son répertoire s’étend de la musique ancienne à la musique contemporaine.

En 2001, dans un projet de Radio France et de la Radio algérienne, elle interprète au Théâtre National Algérien des œuvres du compositeur oublié Francisco Salvador-Daniel. Elle interprète également à Paris des chants scandinaves de Grieg, des cantates de Bach ainsi que la Petite Messe Solennelle de Rossini. Elle a interprété le rôle de Pamina dans La Flûte enchantée de Mozart dirigée par Alain Altinoglu dans une mise en scène de Lukas Hemleb.

On a pu l’entendre dans Dido et Aeneas (Dido) et The Fairy Queen de Purcell ou dans les Grands Motets de Lully dirigés par Olivier Schneebeli.

En 2004, elle a interprété Sesto dans Giulio Cesare de Sartorio sous la direction d’Attilio Cremonesi au Festival d’Innsbruck ainsi que Valetto et Amore dans Le Couronnement de Poppée dirigé par René Jacobs au Théâtre des Champs-Élysées et à Londres. Elle chante également des Motets de Charpentier à Versailles.

En 2005, elle participera à une tournée organisée par les Arts Florissants dans le cadre du Jardin des Voix, sous la baguette de William Christie.

De plus, Amel Brahim-Djelloul a déjà interprété Pamina à l’Opéra de Massy et à Lorient dirigé par Alain Altinoglu et sera, en 2005, Servilia dans La Clémence de Titus au Festival d’Aix-en-Provence et Barberine dans les Noces de Figaro à l’opéra de Vichy.

Elle a également chanté dans le Requiem de Fauré avec l’Orchestre du capitole de Toulouse et dans le vidéo-opéra contemporain Accents en Alsace d’Elizabeth Lennart et Marc Olivier Dupin au Festival Musica 2002 de Strasbourg et à la MC93 Bobigny.

Amel Brahim-Djelloul donne régulièrement des récitals de lied et de mélodie.

Avis du public : Amel Brahim-Djelloul

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS