Wim Vandekeybus - Booty Looting

Théâtre de la Ville , Paris

Du 14 au 25 avril 2014
Durée : 1h40

MUSIQUE & DANSE

Le chorégraphe flamand traverse le miroir déformant de la mémoire et force les doubles-fonds de ses personnages, inventés à même la peau des six performeurs en scène. Imposture, mystification et diversion ? Chacun brouille les pistes, braconne le récit du temps, superpose mensonge, réalité et passé, tandis que le photographe Danny Willems leur dérobe des instants qu’il fixe en projections.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 25 avril 2014

 

Photos & vidéos

Wim Vandekeybus - Booty Looting

Chorégraphie

Wim Vandekeybus

Avec

Elena Fokina

,

Luke Jessop

,

Kip Johnson

,

Jerry Killick

,

Dymitry Szypura

,

Birgit Walter

  • Le miroir déformant de la mémoire

La vérité, souvent vague aux lisières du réel, se mêle aux désirs de l’imaginaire, aux clichés floutés du souvenir, s’en va flâner au revers du conscient. Wim Vandekeybus aime à glisser dans les failles qui rayent la surface du présent, là où s’ébrouent en secret les fantasmagories chassées du plein jour.

Dans Booty Looting, expression qui signifie « piller le butin », le chorégraphe flamand traverse le miroir déformant de la mémoire et force les doubles-fonds de ses personnages, inventés à même la peau des six performeurs en scène. Imposture, mystification et diversion ? Chacun brouille les pistes, braconne le récit du temps, superpose mensonge, réalité et passé, tandis que le photographe Danny Willems leur dérobe des instants qu’il fixe en projections.

La danse, portée par les élans farouches de l’instinct et la guitare électrique de Blijweert, joute avec les mots et les images, décharge son énergie par salves. Jusqu’à dévoiler l’humain au plus trouble de son mystère.

Gwénola David

Par Ultima Vez Compagnie.
Musique : Elko Blijweert
Live still-photographie : Danny Willems

  • La presse

« Les fantasmagories les plus débridées vont de pair avec les travestissements de la réalité, les déformations de la mémoire. (...) Un spectacle qui exige des interprètes une performance sur un plateau nu, occupé uniquement par les instruments du musicien et du photographe. » Marie-Christine Vernay, Libération, 18 avril 2014

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Wim Vandekeybus - Booty Looting

0 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Vincent R. (1 avis) 20 avril 2014

Si vous voulez voir de la danse, n'y allez pas ! En un mot : calvaire ! Avant propos, j'ai eu la grande chance de voir "what the body does not remember" du même chorégraphe il y a peu et je me faisais une joie de continuer à découvrir son travail. Au final et pour la première fois de ma vie, je suis parti avant la fin d'un spectacle ! J'ai emboîté le pas à des plus courageux que moi, j'ai certainement précédé d'autres plus indulgents que moi. Pour tout dire c'était un condensé de tout ce que ne doit pas être un spectacle de danse contemporaine. C'est à dire un truc tellement intello-pseudoavantgardo-dérangeo-brouillon que si on emmène quelqu'un pour la première fois il n'y retourne plus jamais de sa vie ! Sur l'heure et quart où je suis resté il y a dû avoir 15 min de danse, le reste du théâtre, des trucs qui se voulaient drôle, du scato, de l'inceste. J'ai jamais vu quelque chose d'aussi pitoyable. Par contre, si vous aimez les ambiances glauques, le buto ou Outreau, courrez y !
0
0

Spectacles consultés récemment