Un requiem imaginaire

1
2
3
4
5

Théâtre Suresnes - Jean Vilar , Suresnes

Le 09 avril 2019
Durée : 1h30

MUSIQUE & DANSE

,

Improvisation

,

Musique classique

Tissant des extraits d’oeuvres sacrées de Purcell, Mozart, Bach, Fauré, Poulenc, Rachmaninov, Stravinsky, Ligeti ou Duruflé, ainsi qu’un grand Kaddish en araméen qu’il a composé pour la circonstance, Jean-François Zygel invente et joue Un Requiem imaginaire qu’il réinvente chaque soir au gré de son inspiration.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 16,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Un requiem imaginaire

De

Jean-François Zygel

Direction musicale

Nicole Corti

Avec

Jean-François Zygel

  • Un spectacle improvisé

Avez-vous déjà imaginé en rêve d’assister à votre propre enterrement ?

C’est de ce fantasme qui a traversé l’esprit de beaucoup d’entre nous qu’est parti le pianiste compositeur Jean-François Zygel pour proposer à Nicole Corti et au choeur qu’elle dirige, Spirito, de célébrer avec lui ses propres funérailles... auxquelles il assistera, bien vivant, reliant et commentant de ses improvisations virtuoses ou planantes, les chants merveilleusement doux et consolateurs des femmes et des hommes venus l’entourer.

Tissant des extraits d’oeuvres sacrées de Purcell, Mozart, Bach, Fauré, Poulenc, Rachmaninov, Stravinsky, Ligeti ou Duruflé, ainsi qu’un grand Kaddish en araméen qu’il a composé pour la circonstance, Jean-François Zygel invente et joue Un Requiem imaginaire qu’il réinvente chaque soir au gré de son inspiration. Sur scène, un choeur mobile et chorégraphié habite l’espace en vagues successives, facettes contrastées d’une rosace multicolore, fervente et ensoleillée.

  • Notes d'intention

Un choeur « nouveau », mobile, chorégraphié, habite l’espace en vagues successives. Mouvements qui définissent l’effectif et l’énergie de l’oeuvre sur le pupitre. En réalité, pas de pupitres... Car la fluidité appelle le chef et les chanteurs à se libérer de la partition. Ils interprètent donc par coeur les chefsd’oeuvre choisis pour la force du sentiment religieux et leur place privilégiée dans la mémoire de l’oreille collective. Bach, Mozart, Rachmaninov, Duruflé, Poulenc, Fauré... seront les facettes d’une rosace multicolore qui se veut «ensoleillée», au service d’une cérémonie imaginée par Jean-François Zygel, maître d’un piano improvisateur exceptionnel, par son habileté créatrice et virtuose.

Choeur et piano, agiles et poètes, dialogueront et accompagneront les auditeurs dans un monde sonore où tout est possible. J’ai aimé à considérer la proposition initiée par Jean-François Zygel, car elle stimule notre ambition : donner à voir et à entendre une image renouvelée du choeur, tout en servant fidèlement le grand répertoire choral. Pour une relation de réelle proximité avec le public.

Nicole Corti

Lorsque j'ai enterré mon père il y a trente ans, j'étais encore élève au Conservatoire. Mon père n'était pas religieux. Pour la cérémonie, au cimetière de Montmartre, j'ai fait venir un certain nombre d'amis musiciens ; j'ai composé des pièces, j'en ai choisi d'autres, inventant une sorte de requiem à ma manière. Il y a dix ans, quand ma mère est morte, je savais que les questions de religion et d'identité n'étaient pas sans importance pour elle. Cependant cela aurait été la trahir que de faire entendre de la musique sacrée. J'ai donc inventé un rituel plus personnel, plus singulier.

Quelque temps après j'ai lu le livre de la sociologue Michèle Fellous, une amie de ma mère. À la recherche de nouveaux rites m'a fait prendre conscience que je n'étais pas le seul pour qui inventer un rituel avait été alors une nécessité. Cela m'a donné l’idée d'un Requiem imaginaire, qui ne serait ni celui de Mozart, ni celui de Fauré, mais un ensemble de pièces choisies ou composées par moi et la rencontre avec Spirito et Nicole Corti m’a permis de réaliser cette idée. Nous avons donc imaginé une cérémonie mêlant la voix, le choeur, l'orgue et le piano, l'intensité des prières traditionnelles à la liberté de mes méditations musicales. A nos côtés pour ce Requiem imaginaire, Purcell, Mozart, Schubert, Fauré, Poulenc, Stravinski, Ligeti et peut-être d’autres avec qui je dialoguerai et improviserai.

Jean-François Zygel

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Un requiem imaginaire

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment