Samson et Dalila

1
2
3
4
5

Théâtre des Champs-Elysées , Paris

Du 12 au 15 juin 2018

MUSIQUE & DANSE

,

Concert

,

Musique classique

,

Tête d'affiche

Le duo formé par Roberto Alagna et Marie-Nicole Lemieux devrait faire jaillir des étincelles aussi spirituelles que sensuelles.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 15 juin 2018

 

Photos & vidéos

Samson et Dalila

De

Camille Saint-Saëns

Direction musicale

Nicholas Carter

Avec

Roberto Alagna

,

Renaud Delaigue

,

Jérémy Duffau

,

Loïc Félix

,

Yuri Kissin

,

Marie-Nicole Lemieux

,

Laurent Naouri

,

Alexander Tsymbalyuk

Opéra chanté en français, surtitré en français.

  • Version concert

Avec Faust de Gounod et Carmen de Bizet, Samson et Dalila est l’un des opéras les plus populaires du répertoire français. Le livret, basé sur les Ecritures Saintes, explore la relation amour-haine entre Samson et la tentatrice Dalila. Ici religion et passion s’imbriquent dans une irrésistible alchimie à laquelle participent également les majestueuses fresques chorales. L’orchestration particulièrement luxuriante est chargée des parfums les plus suaves suggérant un orient voluptueux.

Roberto Alagna nous a déjà donné en récital l'aperçu d’un vaillant Sanson mais il le chantera ici pour la première fois dans son intégralité. Dalila, elle, est de la trempe d’une Carmen et il nous tarde d’entendre dans ce rôle aussi séducteur que vénéneux Marie-Nicole Lemieux, elle qui sait comme peu déployer un éventail de sentiments sans jamais forcer le trait. Trahison et volupté seront doublement à la fête ce soir.

Orchestre National de France, direction Nicholas Carter
Chœur de Radio France direction Martina Batič

  • La presse

« Aigus solaires et puissants, médiums au plein de la voix, graves soutenus. Ne serait une certaine patine dans le timbre, le chant de Roberto Alagna sidère par la santé insolente d’une voix aux réserves intactes. (...) On n’attendait pas Marie-Nicole Lemieux en Dalila. Mais la Canadienne, enchignonnée et vêtue d’une élégante robe longue, a tout emporté sur son passage. (...) D’une intelligence remarquable, le Grand Prêtre de Laurent Naouri donne à chaque note son juste poids de musique et de théâtre. Que des éloges pour l’Abimélech grand luxe d’Alexander Tsymbalyuk, une grande voix aux moyens superlatifs, de même pour les trois Philistins Loïc Félix, Jérémy Duffau et Yuri Kissin. » Marie-Aude Roux, Le Monde, 14 juin 2018

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Samson et Dalila

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment